Annonce

Collapse
No announcement yet.

Quand le front gratte t'il à juste titre ?

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Quand le front gratte t'il à juste titre ?

    Bonsoir à tous,

    La fidélité apparaît de nos jours, dans une bonne majorité des cas,comme une necessité pour le bon fonctionnement des relations amoureuses. Mais en quoi l'exclusivité est-elle réelement nécessaire ? J'aimerais que l'on m'explique concrètement le petit méchanisme, le rapport logique qui se met en place entre être fidèle à une personne et bien faire fonctionner une relation. Aprés tout pourquoi ne considérerions nous pas cela tout simplement comme une convention ?

    ....Mais je ne m'arrète pas là...dans le même thème général....j'aimerais savoir...où s'arrête celle-ci et où commence l'infidélité ? L'infidélité est ce une question d'idées, d'actes ?

    Qu'en pensez vous ?

  • #2
    Envoyé par SEy
    Bonsoir à tous,

    La fidélité apparaît de nos jours, dans une bonne majorité des cas,comme une necessité pour le bon fonctionnement des relations amoureuses. Mais en quoi l'exclusivité est-elle réelement nécessaire ? J'aimerais que l'on m'explique concrètement le petit méchanisme, le rapport logique qui se met en place entre être fidèle à une personne et bien faire fonctionner une relation. Aprés tout pourquoi ne considérerions nous pas cela tout simplement comme une convention ?

    ....Mais je ne m'arrète pas là...dans le même thème général....j'aimerais savoir...où s'arrête celle-ci et où commence l'infidélité ? L'infidélité est ce une question d'idées, d'actes ?

    Qu'en pensez vous ?
    Personnellement je dirais que du moment ou il ya d'abord attirance mutuelle, ensuite entente et pour finir envie d'aller plus loin et ce des deux côtés rien ne nous oblige à faire voeux d'exclusivité surtout s'il ne s'agit que d'une aventure d'un soir ou de rendez-vous occasionnels suite à un consentement mutuel pour ne pas dire un deal.

    Or dans ton message initial, il n'est nullement question de la description de ce type de rapports au contraire car ta description concerne une relation entre deux personnes de sexes opposés ou peut-être même de mêmes sexes qui en plus de l'entente, de l'attirance mutuelle et de l'envie d'aller plus loin éprouvent des sentiments l'un envers l'autre...ces mêmes sentiments justement qu'il ne sont sensés ressentir envers aucune autre personne d'ou le terme exclusivité.

    A partir delà et en prenant en considération "pour ne pas dire très au sérieux" le terme exclusivité je dois admettre que j'ai beaucoup de mal à concevoir le concept "du partage libérale" l'échangisme ou même "le partage malsaint" l'adultaire parce que pour ma part si j'ai juré voeux de fidélité envers une femme c'est pour lui faire comprendre que je n'appartient qu'à elle "sentimentalement et sexuellement parlant" et vis-versa évidement qui ne seront dues qu'à la jalousie et le besoin naturel chez l'homme de posséder.
    sigpic

    Comment


    • #3
      slt;

      pour moi la necessité pour un bon fonctionnement d'une relation amoureuse comme tu le dis c la CONFIANCE et tt le reste vient naturellement, parfois deux pers qui sont a des centaines de km l'un de l'autre sont bien meilleur que deux pers qui habitent ensemble.
      bien sur la limite qui est entre la fidélité et l'infidelité est propre a chaque pers et a chaque couple ca dépend entre autre de la confiance, pour ma part regarder une fille et dire "oh elle a de belles ././././" ca va tjrs mais si on aborde cette fille la ca devient de l'infidélité
      ca me rappelle les quetions de thierry ardisson "est ce que *$*$*$*$ c'est tromper"

      Comment


      • #4
        Salut encore.

        Tres bon sujet je vous laccorde.
        Jen ai long a dire sur ce sujet.

        Ds un premier temps, pour les litteraires qui auraient lu Anna Karenine de Tolstoi Ou encore Madame Bovary de Gustav Flobert Ca facilite a comprendre linfidelite du moins du cote feminin.
        Dans Anna Karenine, Le personnage qui a trompe son mari dit : Il faut se sentir aimee pour se sentir infidele. En c temps la comme il n y a pas tres longtemps en Tunisie les femmes etaient oblige depouser des hommes vieux qu elles naimaient pas et qui ne les aimaient pas. L infidelite etait conjuguee avec lamour et pas le sexe comme il est le cas maintenant. Alors je dirais que ce genre dinfidelite pourrait etre legitime pour une femme qui na pas le droit de divorcer, qui est jeune et qui cherche lamour.


        Par contre etre infidel au masculain en Tunisie est tout un autre phenomene que jai retrouve dans les familles de mafia en Italie. On trompe sa conjointe pour faire des cochonnerie qu on ne peut se permettre de faire avec la mere de ses enfants. Ou bien encore en Tunisie simplement. Je trompe ma copine parce qu elle est vierge. Revoltant !! Mais ce qui est plus degoutant sont c filles qui se laissent doubler en acceptant la situation. Il a besoin de baiser mwa je suis vierge !!!
        Encore aujourd hui on associe que tres peu lamour avec le sexe sous pretext que c trop honteux (dapre Dr Freud : Ce qu on appelle les nevrotiques). On est incapable de se pardonner autant de plaisir avec quelqu un avec lequel on vie et plus encore qu on aime. Encore une fois cette cause dinfidelite devrait etre rejetee... Rien ne rapproche un couple que la diversite sexuelle et l orgasme partage si je puis dire qu une femme natteindra qu avec d truc ... "cochons" !!!
        Ce qui engendre un troisieme cas dinfidelite et qui est bien repandu en TUnisie les femmes qui trompent pour de linsatisfaction sexuelle. Incapable de regarder son mari apres 10 ans de mariage et de lui dire je veux essayer un autre truc sa fait 10 ans que jai pas joui... Je comprends le choc pour le mari qui croyait que tout allait mais je pense qu un peu de communication aurait suffit. Le silence est malheureseuement un poison alletee par notre culture. C tabou. On dirait qu il est plus permit de tromper que de souvre a son mari !!!

        Enfin et comme avis personnel : Il y a infidelite du moment qu on aime passer son temps loin de son conjoint. Que ce soit pour rester seul, avec un autre, au boulot, ou devant la TV. Je ne dis pas qu on doit etre colles tout le temps. Jinsite sur le mot aimer dans le sens qu on a pas envie detre avec son conjoint. Pour mwa c la qu on devrait remettre en question la relation et c la qu on devrait discutter avec l autre. Avant de passer a lirreparable et a commetre ladultaire. Avant den arriver a ressentir lenvie detre avec une autre personne, avant de rechercher cette occasion parce que pour mwa cette occasion ne se presente jamais toute seule.
        Etant quelqu un de possessif et de fidele, je suis prete a tout donner a mon conjoint pour que jamais il naille chercher ailleurs ce que jai, de meme il devrait me donner tout ce dont jai besoin. Et la je ne vois aucune raison pour etre infidel. Mais si lamour sestompe (choz a laquelle je ne crois pas)... il faut se demander 1 sil a jamais ete, 2 si on ferait pas mieux de rompre avant de trahir.

        A vous/

        Comment


        • #5
          Envoyé par HarDouZa
          Salut encore.

          Tres bon sujet je vous laccorde.
          Jen ai long a dire sur ce sujet.

          En c temps la comme il n y a pas tres longtemps en Tunisie les femmes etaient oblige depouser des hommes vieux qu elles naimaient pas et qui ne les aimaient pas. L infidelite etait conjuguee avec lamour et pas le sexe comme il est le cas maintenant. Alors je dirais que ce genre dinfidelite pourrait etre legitime pour une femme qui na pas le droit de divorcer, qui est jeune et qui cherche lamour.
          Alors là t'es carrément à côté de la plaque et je dis ça par rapport à l'exemple des couples Tunisiens évidement.

          Les meilleurs plâts se cuisinent dans les vieilles marmites
          HarDouZa.
          D'abord deux petites rectifications si tu le veux bien.

          - Tous les mariages survenus au paravant entre nos parents n'englobaient que de rares exemples de différence d'âge énorme.

          - Ensuite et ce concernant l'exemple de nos parents et même de nos grands parents, rares étaient les cas suite au quels ils avaient recours au divorce suite à un adultaire.

          Pourquoi ?
          Parce que chacun de son côté se voyait entrain d'expérimenter un nouveau concept ou une nouvelle aventure qui justement prenaît la forme d'une découverte jour après jour, semaine après semaine, mois après mois...et selon le quel il ou elle se trouvait du jour au lendemain à cohabiter avec une personne du sexe opposé qu'il ou elle toujours découvrirait et apprendrait à connaître avant de s'y attacher au fur et à mesure que le temps jouera son rôle de témoin.

          Ma vision préférée de l'amour, celui qui vous prend "en traitre" et dont vous serez "contaminés" sans vraiment vous en rendre compte et d'ailleurs les exemples les plus percutants seront à jamais les fruits des mariages à l'ancienne qui pour la plupart ont très bien affronté les années pour ne pas dire réussi.

          Moi je pense qu'avec tout ceci, les enfants par la suite, une éducation solide et des principes ancrés on aura du mal à tromper son partenaire "époux ou épouse".

          Par contre ce que je n'ai jamais réussi à comprendre, et ce en posant d'abord la question à mon grand père maternel au passé allah yarhmou wi na3mou "paix à son âme" et par la suite à ma grand mère et en l'occurence sa femme rabbi ikhallihéli "que Dieu la garde" c'est que ni lui ni même elle n'ont pû admettre qu'il ya bien amour entre eux avec plus de 50 ans de mariages "il en avait 24 à l'époque et elle 15".

          Ils préféraient parler de istinés "habitude" et de 3échra "désolé je ne trouve plus la traduction" pourtant je suis certain qu'il y avait bien amour entre eux.
          sigpic

          Comment


          • #6
            Envoyé par NéCrOpHiLe
            Alors là t'es carrément à côté de la plaque et je dis ça par rapport à l'exemple des couples Tunisiens évidement.

            Les meilleurs plâts se cuisinent dans les vieilles marmitesHarDouZa.
            D'abord deux petites rectifications si tu le veux bien.

            - Tous les mariages survenus au paravant entre nos parents n'englobaient que de rares exemples de différence d'âge énorme.

            - Ensuite et ce concernant l'exemple de nos parents et même de nos grands parents, rares étaient les cas suite au quels ils avaient recours au divorce suite à un adultaire.

            Pourquoi ?
            Parce que chacun de son côté se voyait entrain d'expérimenter un nouveau concept ou une nouvelle aventure qui justement prenaît la forme d'une découverte jour après jour, semaine après semaine, mois après mois...et selon le quel il ou elle se trouvait du jour au lendemain à cohabiter avec une personne du sexe opposé qu'il ou elle toujours découvrirait et apprendrait à connaître avant de s'y attacher au fur et à mesure que le temps jouera son rôle de témoin.

            Ma vision préférée de l'amour, celui qui vous prend "en traitre" et dont vous serez "contaminés" sans vraiment vous en rendre compte et d'ailleurs les exemples les plus percutants seront à jamais les fruits des mariages à l'ancienne qui pour la plupart ont très bien affronté les années pour ne pas dire réussi.

            Moi je pense qu'avec tout ceci, les enfants par la suite, une éducation solide et des principes ancrés on aura du mal à tromper son partenaire "époux ou épouse".

            Par contre ce que je n'ai jamais réussi à comprendre, et ce en posant d'abord la question à mon grand père maternel au passé allah yarhmou wi na3mou "paix à son âme" et par la suite à ma grand mère et en l'occurence sa femme rabbi ikhallihéli "que Dieu la garde" c'est que ni lui ni même elle n'ont pû admettre qu'il ya bien amour entre eux avec plus de 50 ans de mariages "il en avait 24 à l'époque et elle 15".

            Ils préféraient parler de istinés "habitude" et de 3échra "désolé je ne trouve plus la traduction" pourtant je suis certain qu'il y avait bien amour entre eux.
            LOL tu as mal compris ce que jai dis encore une fois... et redis a tes mots ce que je voulais dire. Sa devient une habitude ou kwa ?

            1. Je ne parle pas de nos parents ni de nos grands parents. je te parle davant. Quand la femme etait mariee a 9 ans avec un HOMME qui faisait toute son education. De a jusqua Z . JE te parle davant quand le sexe etait juste pour faire des enfants et que justement il y avait el 3echra et tout sa. Je nai jamais dis que ceux la avaient un jour divorce ou kils y aient un jour pense. Ti le concept meme de lamour netait pas definit. Cela nempeche que bq dentre eux ont cru a lamour nait par el 3echra (choz a laquelle je ne crois pas) mais pas tous. Certaines femmes comme ma grande mere (allah yarhamha), parlait de son defunt en terme de respect, peur, et obeissance. DSl mais ce nest pas de lamour. C sans doute de ladmiration ignorantes quelles etaient face a des hommes eduques. Il y a ait peut etre securite et stabilite mais pas damour ni plaisir. En tout k sans generaliser. Et ca ne veut absolument pas dire qu elles netaient pas heureuses. Elles etaient simplement satisfaites de ce qu elles avaient. Un foyer, de la nourriture, un jardin et des enfants. Malheureusement je suis bq trop "vaniteuse" pour me suffir de sa... comme c le k pour notre societe daujourd'hui.
            Et comme jai precise apres que linfidelite pour mwa commencait du moment qu il y avait desinteret pour le conjoint, ces femmes etaient infideles. Elles entendaient parler de prince charmant et ne serait ce qu en reve elle trompaient leurs conjoint par cette illusion qu un jour un jeune homme beau sera la pour lui faire gouter aux secrets de la vie.

            Comment


            • #7
              [QUOTE=HarDouZa]

              Ti le concept meme de lamour netait pas definit. Cela nempeche que bq dentre eux ont cru a lamour nait par el 3echra (choz a laquelle je ne crois pas) mais pas tous. Certaines femmes comme ma grande mere (allah yarhamha), parlait de son defunt en terme de respect, peur, et obeissance. DSl mais ce nest pas de lamour.

              L'amour n'a peut-être pas besoin d'être défini dans des catégories bien déterminées pour exister. L'amour est peut être davantage lié à une conception d'un temps, les critères de ce qui est amour aujourd'hui ne sont pas les mêmes qu'à l'époque. L'amour c'est pas forcément 'la belle histoire du coup de foudre qui nous touche jusqu'à la fin de nos vies... à mon avis il ne s'agit pas d'un absolu, ça demande de l'entretien pour naître et pour rester vivant.

              Si nos grands mères ne sont pas complètement exaltées lorsqu'elles parlent de leurs époux c'est aussi parce qu'il s'agit de femme qui sont issues d'une génération bien plus pudique que la notre, ce n'est pas coutume de parler de ce genre de choses que l'on prefère laisser dans sa sphère privée.`non ?

              Comment


              • #8
                Excellent post !
                C'est vraiment la question du moment. Les femmes font leur deuxième révolution sexuelle, c'est à dire toutes les libertés auxquelles elles aspirent depuis un demi-siècle en évinçant le libertinage. Elles installent l'esprit puritain sans en l'être vraiment...

                Après c'est comme la fidélité, il y a quelques années les femmes avaient plus de partenaires sexuelles que maintenant.

                Comment


                • #9
                  Envoyé par SEy
                  [b
                  L'amour n'a peut-être pas besoin d'être défini dans des catégories bien déterminées pour exister. L'amour est peut être davantage lié à une conception d'un temps, les critères de ce qui est amour aujourd'hui ne sont pas les mêmes qu'à l'époque. L'amour c'est pas forcément 'la belle histoire du coup de foudre qui nous touche jusqu'à la fin de nos vies... à mon avis il ne s'agit pas d'un absolu, ça demande de l'entretien pour naître et pour rester vivant. [/b]

                  Si nos grands mères ne sont pas complètement exaltées lorsqu'elles parlent de leurs époux c'est aussi parce qu'il s'agit de femme qui sont issues d'une génération bien plus pudique que la notre, ce n'est pas coutume de parler de ce genre de choses que l'on prefère laisser dans sa sphère privée.`non ?
                  JE ne sais pas SEy je crois que la reponses revient a elle... Mais je mobstine a croire qu elles revaient dun autre ideal masculain qui pouvait realiser leurs petites folies, celle dont le mari neglige et dont la pudeur exigee ne peut laisser accomplir.

                  Ce nest qu un avi, lamour comme tu sais est un bain trop personnel :D

                  Comment

                  widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                  Ads sous Menu

                  Collapse

                  Tendances

                  Collapse

                  Working...
                  X