Annonce

Collapse
No announcement yet.

Dépendance affective

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • #16
    Envoyé par NEVERMIND
    J'ai pas voulu intervenir sur ce sujet malgrès qu'on en a parlé moi et pure ce matin mais il suffit que ma petite pure me le demande que je me trouve entrain d'obeir!!

    Alors la dépendance affective ma très chère pure, comme je te l'ai dit ce matin et je crois que j'ai pas été très convaincant vue tes propos ici, est fruit de l'illusion!!

    Je m'explique, la personne en question croit que l'amour ou l'affection sont indispensables à son bien etre et je dirai pas à sa vie mais à son bien etre et ce pour pas exagérer quoi que la plupart la considère vitale, ainsi la recherche de cette affection, de cet amour se met en marche et ce meme si la personne n'en est pas consciente, on trouve une personne qui ressemble plus ou moins à notre idéal ou qui nous impressionne et du coup on projette sur elle la source d'affection qu'on croit en avoir besoin!!

    Pour la plupart des gens ils aiment par ce qu'ils veulent aimer, et non pas par ce qu'ils ont trouvé qlq1 qui les a enchanté, la dépendance que cette personne s'est créee envers cette illusion (l'illusion dont je parle est le fait qu'on croit qu'en étant affectivement comblé on est mieux dans sa peau), deviens par conséquent une dépendance à cette personne physique puisque celle-ci représente, ou plutot on a projeté sur elle, notre source d'affection!!

    La douleur dans la séparation n'est pas vraiment la perte de cette personne mais la perte de cette soit disant source d'affection que nous croyons indispensable à notre bien etre et comme toute personne dépendante, la peur du changement est la pire de ses peurs, par ce que la personne dépendante qui n'est pas autonome et ne croit pas pouvoir l'etre, lors d'une rupture croit qu'il lui serai difficile voire impossible de se trouver une autre source d'affection!!

    J'espère que j'ai pas dévié du sujet originel!!
    ReCoucou toi

    Je ne peux pas nier que tes arguments était convainquants cher Never, comme d'habitude d'ailleurs, mais je pense que, vu de cet angle, je peux te dre que je suis tout à fait convaincue!!
    Par contre, je t'invite à voir la chose de mon angle à moi


    Une dépendance affective peut ne pas être considérée comme le fruit d'une illusion, et ce pour la simple raison que si on a choisi notre partenaire, et que l'on n' était pas contraint à faire ce choix, et que si pour nous, c'est simplement notre âme soeur, on peut devenir petit à petit dépendant de cette personne! sentir le besoin de sa présence, de son amour, de sa tendresse... Et ceci, ne peut se comparer à une illusion si on n'y peut rien, si c'est incontrôlable, si c'est notre coeur qui prend le dessus et non pas notre cerveau..
    Si c'est une illusion, alors on peut la controler si on est fort tout simplement en s'en débarrassant! pourquoi cherche -t-on a souffrir si on peut l'éviter??? Sachant qu'une dépendance affective implique certains aspects trés negatifs puisqu'elle peut nuire à un couple quand elle frôle la possession..

    D'un autre côté, je pense que chaque être humain a besoin d'amour, d'affection que ce soit pour pouvoir avancer sachant qu'il ya une personne sur cette terre qui se soucie de lui, qui l'aime!! Il n'agit pas pour rien et il sait qu'il aura toujours le soutien de cette personne... Il sait, que la quelque part, il a quelqu'un qui l'attend et qui va le chérir et lui donner la tendresse qu'il cherchera pour se défiler du dure quotidien de la vie...
    Donc, on n'aime pas parce qu'on veut être aimé, mais plutot parce qu'on a besoin d'amour, et qu'on ne peut pas s'en priver... Ce n'est pas un choix mais plutot un phénomène incontrolable... Ceux qui croient que c'est un choix, et qu'il est controlable, ne sont probablement pas tombés dans le piège de l'amour...
    La séparation... C'est la perte de la personne selon moi, et non pas la perte d'une illusion!!
    Une personne affectivement dépendante, ne peut plus concevoir sa vie sans l'être aimé, elle est perdue désorientée... Ce n'est pas l'amour qu'elle cherche mais plutot la personne qu'elle aime qui lui donnera cet amour...
    Je ne pense pas qu'une sorte d'illusion peut dominer toute une personne, mais c'est beaucoup plus intense... Et ça ne peut qu'etre l'amour...

    Comment


    • #17
      Bonjour Pure,

      Je crois que qualifier l'Amour de Dépendance affective est un peu trop péjoratif à mon goût appelons plutôt un chat un chat.

      L'amour contiendrait-il un ou plusieurs revers de sa médaille oui et c'est d'ailleurs ce que beacoup appellent en gros "le sacrifice" d'une part et "les conséquences" de l'autre.

      Maintenant, de tous les packs disponibles sur terre l'amour est le plus saint et le plus bénéfique aux simples mortels qui décident d'y goûter quand l'occasion se présente compré à d'autres formules du style vice et compagnie.

      PS: quand je dis Amour c'est de la formule golbale dont je parle : celui envers Dieu, envers sa patrie, envers sa famille, envers ses amis...donc le terme Maladie aussi n'est absolument pas dans son contexte selon moi toujours.
      sigpic

      Comment


      • #18
        Envoyé par NéCrOpHiLe
        Bonjour Pure,

        Je crois que qualifier l'Amour de Dépendance affective est un peu trop péjoratif à mon goût appelons plutôt un chat un chat.

        L'amour contiendrait-il un ou plusieurs revers de sa médaille oui et c'est d'ailleurs ce que beacoup appellent en gros "le sacrifice" d'une part et "les conséquences" de l'autre.

        Maintenant, de tous les packs disponibles sur terre l'amour est le plus saint et le plus bénéfique aux simples mortels qui décident d'y goûter quand l'occasion se présente compré à d'autres formules du style vice et compagnie.

        PS: quand je dis Amour c'est de la formule golbale dont je parle : celui envers Dieu, envers sa patrie, envers sa famille, envers ses amis...donc le terme Maladie aussi n'est absolument pas dans son contexte selon moi toujours.
        Coucou Nécro
        Je pense que tu ne m'a pas comprise
        Je ne parle pas d'amour normal, de l'amour que deux êtes éprouvent l'un pour l'autre!
        Je parle d'une forme particulière d'amour!! d'un amour excessif, d'une dépendance anormale!! c'est un sentiment assez particuler que certains docteurs qualifient de maladie

        Comment


        • #19
          Envoyé par Pure
          Coucou Nécro
          Je pense que tu ne m'a pas comprise
          Je ne parle pas d'amour normal, de l'amour que deux êtes éprouvent l'un pour l'autre!
          Je parle d'une forme particulière d'amour!! d'un amour excessif, d'une dépendance anormale!! c'est un sentiment assez particuler que certains docteurs qualifient de maladie
          Ce sont selon moi les défintions les plus appropriées au terme Amour sauf qu'avec le temps, et selon la perception des choses de certains les descriptions divergent.

          L'amour reste ce qu'il est y'a pas de chwaya "peu" ou barcha "beaucoup" ni même de intensément ou de à la folie sauf dans les cartes postales faites pour aborder la question avec de l'ironie contrastée.

          Pure : l'Amour est sensé avoir une défintion aussi Pure que ton pseudo, par contre s'il est entaché d'autres sentiments telle que la haine, l'intêret, le sex, l'hypocrisie...ce n'est plus de l'amour et je ne sais pas ce que ce sera mais dans tous les cas ce sera autre chose.

          Pour moi, tout ce que je me suis permis de sélectionner de tes écrits avant de les mettre en gras par la suite relèvent ni plus ni moins de la vraie définition de l'Amour sous son aspect le plus pure, le plus simple et surtout le vrai.
          sigpic

          Comment


          • #20
            Envoyé par Pure
            1. Une dépendance affective peut ne pas être considérée comme le fruit d'une illusion, et ce pour la simple raison que si on a choisi notre partenaire, et que l'on n' était pas contraint à faire ce choix, et que si pour nous, c'est simplement notre âme soeur, on peut devenir petit à petit dépendant de cette personne! sentir le besoin de sa présence, de son amour, de sa tendresse... Et ceci, ne peut se comparer à une illusion si on n'y peut rien, si c'est incontrôlable, si c'est notre coeur qui prend le dessus et non pas notre cerveau..
            Si c'est une illusion, alors on peut la controler si on est fort tout simplement en s'en débarrassant! pourquoi cherche -t-on a souffrir si on peut l'éviter??? Sachant qu'une dépendance affective implique certains aspects trés negatifs puisqu'elle peut nuire à un couple quand elle frôle la possession..

            2. D'un autre côté, je pense que chaque être humain a besoin d'amour, d'affection que ce soit pour pouvoir avancer sachant qu'il ya une personne sur cette terre qui se soucie de lui, qui l'aime!! Il n'agit pas pour rien et il sait qu'il aura toujours le soutien de cette personne... Il sait, que la quelque part, il a quelqu'un qui l'attend et qui va le chérir et lui donner la tendresse qu'il cherchera pour se défiler du dure quotidien de la vie...
            Donc, on n'aime pas parce qu'on veut être aimé, mais plutot parce qu'on a besoin d'amour, et qu'on ne peut pas s'en priver... Ce n'est pas un choix mais plutot un phénomène incontrolable... Ceux qui croient que c'est un choix, et qu'il est controlable, ne sont probablement pas tombés dans le piège de l'amour...
            3. La séparation... C'est la perte de la personne selon moi, et non pas la perte d'une illusion!!

            4. Une personne affectivement dépendante, ne peut plus concevoir sa vie sans l'être aimé, elle est perdue désorientée... Ce n'est pas l'amour qu'elle cherche mais plutot la personne qu'elle aime qui lui donnera cet amour...
            Je ne pense pas qu'une sorte d'illusion peut dominer toute une personne, mais c'est beaucoup plus intense... Et ça ne peut qu'etre l'amour...
            1. Je suis totalement d'accord, plus encore, selon moi, c'est ce qui doit se passer, mais hélas nous le savons ça n'est que littérature ce genre de chose ou presque, je dis presque pour pas généraliser!!

            2. Affirmer que chaque personne a besion d'amour et d'affection ceci est une exagération selon moi, c'est que lorsqu'on goute à la cigarette qu'on développe un besoins à la nicotine, c'est qu'après avoir gouté au plaisir de la chair qu'on développe un si grand désir pour l'autre sexe, ce n'est que des comparaisons vulgaires (vulgaire dans le sens incomparable au sujet mais qui puisse ouvrir un nouveau angle sous lequel voir la chose) et rien de plus, mais ceci peut aussi etre valable au sentiment à ce pseudo besoins d'affection, ce n'est que par l'amour de la mère, du père, de la famille qu'on développe ce besoins en affection, pour aller la chercher chez les camarades de classes, les amis, les collègues, nous sommes trop dépendant affectueusement les uns des autres memes si nous n'en réalisons pas l'ampleur..!! Vivre en société (société= Groupe, Communauté, tribu, etc..) implique automatiquement le développement d'un pareil besoins!!

            3. J'ai pas dis que la séparation est la perte d'une illusion, j'ai dis que la douleur qu'on peut ressentir après une séparation est suite à la perte de la source d'affection que cette personne représentait pour nous!!

            4. Ma chère les illusions sont trop forte parfois ne les sous estime pas et les illusionistes le sont encore plus..!! Tout est illusion si tu veux le voir ainsi et tout est vérité si tu veux qu'il soit ainsi!! Ca ne dépend que de toi!! Le fou n'est il pas convaincu de son monde à lui??

            Et pour finir je soutien NecroS, qui n'a pas besoins de mon soutien, dans sa généralisation et qu'il me permet d'en faire mienne!!

            Au plaisir pure...
            Ombres et poussières...

            Comment


            • #21
              A Nécro

              C'est de l'amour Oui, mais sous une forme assez particulière Nécro en fin je le pense...
              Tu penses que si deux personnes s'aiment, leur amour est exactement de la même intensité??
              Moi je pense qu'on peut aimer, mais à des degrés différents, peut être pas celles citées dans les cartes postales mais il y a quand même des degrés...

              Comment


              • #22
                Envoyé par Pure
                Tu penses que si deux personnes s'aiment, leur amour est exactement de la même intensité??
                T'es pas dans ton tort en effet cet une excellente question qu'est celle que tu viens de soulever.

                Je dois en effet admettre que t'as raison mais comment faire la différence entre le vrai sentiment de l'amour et ce qui semble des fois lui ressembler comme deux gouttes d'eau avant de traiter la maladie, ne sommes nous pas obligés d'intenfier l'origine du mal ?
                sigpic

                Comment


                • #23
                  La dépendance affective n'est certainement pas une illusion, on peut la qualifier comme un amour obsessif, résultant de relations affectives ou amoureuses excessives.
                  Ces relations, comme a dit Pure,fait que cette personne en arrive à n'exister que par l'autre. Elle sacrifie tout pour son amour, jusqu'à son âme même, c.a.d sa pensée personnelle, sa liberté intérieure, ses convictions les plus profondes, notamment ses convictions profondes. Cette dépendance affective comporte certes différents degrès et il faut faire attention à ne pas géneraliser.
                  L'amour, ou plutôt l'attachement à l'autre est tel qu'il lui arrache sa propre vie, qu'il la désapproprie d'elle même, et vu que cette personne attend un retour d'amour qu'elle ne reçoit jamais, ou du moins jamais comme elle le voudrait, ses attentes sont toujours déçues. Elle a un immense besoin d'être aimée et ce besoin est si impératif en elle qu'il lui commande d'acheter l'amour de l'autre,quel qu'il soit le prix. Mais l'amour ne s'achète pas.
                  Conséquence: La personne dépendante affectivement tend à détruire la vie personnelle de son partenaire et à se détruire elle-même.
                  Sur le plan émotif, la personne dépendante est instable, elle a du mal à prendre des décisions personnelles, son insécurité la fait hésiter, tergiverser, revenir sur ses décisions. Pour y remedier, le partenaire ne doit pas se laisser étouffer par ladite personne, au contraire il faut que le partenaire, s'il tient à sa relation de couple,doit l'aider à prendre conscience de son cas et essayer d'èlaborer de nouvelles attitudes, aux cas extrèmes suivre une thérapie.

                  Comment


                  • #24
                    Salut a tous.

                    La dependance affective etait mon sujet dans un cours intitule : Psychopathologie. Certe la dependance affective n est pas une pathologie mais un trouble. Pas une maladie mais un desequilibre.
                    On la décrit comme un besoin excessif d’être pris en charge, pour compenser une carence affective vécue à l’enfance. Ce qui conduit à un comportement soumis et collant et à une peur de séparation. Elle apparaît à l’age adulte. Lorsque le désir devient obsession, que la jalousie devient possession, que nous sommes prêts à tout et n’importe quoi pour être avec quelqu’un, on peut parler de dépendance affective. Comparable à un trouble lié aux substances où la drogue est simplement l’amour. Il y’a dépendance, il y’a abus et il y’a comportements anormaux pour assouvir une faim qui nous rend anxiogène. Lorsque la femme aime trop, elle fait abstraction de ses propres besoins et désirs pour ceux de l’autre. Elle s’enchaîne à autrui et vie son bonheur à travers lui. Comme si elle vivait par procuration en se projetant entièrement en lui. Les risques sont graves, puisque ce genre de femmes croit que l’amour de l’autre est la seule condition pour s’estimer, être reconnue et rassurée dans ses choix. Et si l’autre n’était plus la ? Ces femmes se perdent, n’ont plus d’identités, et se noient dans une dépression atroce. Les femmes qui aiment trop, ne savent pas aimer. Leurs partenaires sont généralement une reproduction parfaite d’un trauma enfantin. Bref une personne dépendante affectivement n’a aucune idée de sa propre identité, ni de sa valeur. Elle préfère se cacher dans une relation de contrôle, problématique et presque impossible, pour s’oublier simplement et y noyer ses traumas enfantins ainsi que son mal d’amour. Ces femmes sont incapables de s’exprimer sentimentalement, elles se mettent au second plan dans leurs propres vies, et vivent une illusion, un jeu qui est très cher payé dans la plupart des cas.

                    J espere que ce netait pas trop long a lire... Mais j ai essaye de dresser le portrait de quelqu un qui souffre de la dependance affective. Je tiens a signaler que ca n a rien a voir avec lamour saint. Ce n est meme pas qualifiable d amour. C une illusion que l on se cree pour echapper a la vie. On se donne une seconde vie pour ne pas voir la sienne.

                    si tu veux plus d info lis le livre de Robin Norwood : Ces femmes qui aiment trop.

                    PS : Il y a aussi des hommes qui sont dependants affectivement.

                    Comment


                    • #25
                      Merci HardouZa pour cette analyse trés pertinente
                      ça nous éclaircis sur bien des choses...
                      Je pensais que cette dépendance est une forme d'amour et non pas une illusion..
                      Je vais essayer de me procurer le livre dont tu parlais
                      Au plaisir...

                      Comment


                      • #26
                        Envoyé par HarDouZa
                        Salut a tous.

                        La dependance affective etait mon sujet dans un cours intitule : Psychopathologie. Certe la dependance affective n est pas une pathologie mais un trouble. Pas une maladie mais un desequilibre.
                        On la décrit comme un besoin excessif d’être pris en charge, pour compenser une carence affective vécue à l’enfance. Ce qui conduit à un comportement soumis et collant et à une peur de séparation. Elle apparaît à l’age adulte. Lorsque le désir devient obsession, que la jalousie devient possession, que nous sommes prêts à tout et n’importe quoi pour être avec quelqu’un, on peut parler de dépendance affective. Comparable à un trouble lié aux substances où la drogue est simplement l’amour. Il y’a dépendance, il y’a abus et il y’a comportements anormaux pour assouvir une faim qui nous rend anxiogène. Lorsque la femme aime trop, elle fait abstraction de ses propres besoins et désirs pour ceux de l’autre. Elle s’enchaîne à autrui et vie son bonheur à travers lui. Comme si elle vivait par procuration en se projetant entièrement en lui. Les risques sont graves, puisque ce genre de femmes croit que l’amour de l’autre est la seule condition pour s’estimer, être reconnue et rassurée dans ses choix. Et si l’autre n’était plus la ? Ces femmes se perdent, n’ont plus d’identités, et se noient dans une dépression atroce. Les femmes qui aiment trop, ne savent pas aimer. Leurs partenaires sont généralement une reproduction parfaite d’un trauma enfantin. Bref une personne dépendante affectivement n’a aucune idée de sa propre identité, ni de sa valeur. Elle préfère se cacher dans une relation de contrôle, problématique et presque impossible, pour s’oublier simplement et y noyer ses traumas enfantins ainsi que son mal d’amour. Ces femmes sont incapables de s’exprimer sentimentalement, elles se mettent au second plan dans leurs propres vies, et vivent une illusion, un jeu qui est très cher payé dans la plupart des cas.

                        J espere que ce netait pas trop long a lire... Mais j ai essaye de dresser le portrait de quelqu un qui souffre de la dependance affective. Je tiens a signaler que ca n a rien a voir avec lamour saint. Ce n est meme pas qualifiable d amour. C une illusion que l on se cree pour echapper a la vie. On se donne une seconde vie pour ne pas voir la sienne.

                        si tu veux plus d info lis le livre de Robin Norwood : Ces femmes qui aiment trop.

                        PS : Il y a aussi des hommes qui sont dependants affectivement.
                        Si ce n'est pas déjà fait, je te conseillerai vivement de lire psychopathologie de la vie quotidienne de Freud.
                        sigpic

                        Comment


                        • #27
                          Envoyé par NéCrOpHiLe
                          Si ce n'est pas déjà fait, je te conseillerai vivement de lire psychopathologie de la vie quotidienne de Freud.
                          ... Euh non ce n est pas deja fait... je ne suis pas tres fane de Freud ... mais je ne vois pas dans quel context tu le cites... dapres ce que je sais Freud avait beaucoup de mal a comprendre les femmes... Alors si tu pouvais nous eclaisir sur son point de vue ... Merci

                          Comment


                          • #28
                            Envoyé par HarDouZa
                            ... Euh non ce n est pas deja fait... je ne suis pas tres fane de Freud ... mais je ne vois pas dans quel context tu le cites... dapres ce que je sais Freud avait beaucoup de mal a comprendre les femmes... Alors si tu pouvais nous eclaisir sur son point de vue ... Merci
                            Meme en supposant que c'est vrai que freud avait du mal à comprendre les femmes je ne crois pas que ce sujet traite seulement des femmes non!!?? Et puis le père ou pseudo-père de la psychanalyse n'a pas seulement parler d'homme dans ses recherches!!

                            Voilà pourquoi ce livre serai intéressant à lire dans ce context!!

                            PS: Hat boussa ya 5ayba!!
                            Ombres et poussières...

                            Comment


                            • #29
                              Envoyé par NEVERMIND
                              Meme en supposant que c'est vrai que freud avait du mal à comprendre les femmes je ne crois pas que ce sujet traite seulement des femmes non!!?? Et puis le père ou pseudo-père de la psychanalyse n'a pas seulement parler d'homme dans ses recherches!!

                              Voilà pourquoi ce livre serai intéressant à lire dans ce context!!

                              PS: Hat boussa ya 5ayba!!
                              Merci pour ton intervention Never.
                              sigpic

                              Comment


                              • #30
                                Coucou la compagnie

                                C vrai que tu peux avoir une profonde admiration et idolatrie d'une personne sans tant rendre vraiment compte.

                                Un jour vous rencontrez votre Jules, qui vous fait une cour de troubadour, sa déesse ce sera vous. Avec lui vous entrez dans le paradis de l'amour inconditionnel ou un petit enfer.
                                L'inconvénient c que votre jules vous veut pour lui tt seul
                                Il critique tout votre famille vos amis votre activité
                                Il prend prétexte de la moindre querelle avec votre entourage pour vous prouver qu'il a raison.
                                Comme tt amoureux, mais avec plus d'institance, ils surestiment l'objet de leur flamme pour se prouver à eux memes leur valeur et maintenir un état d'illusion infantile. C 'est un peu le mythe d'Oedipe dans les yeux de sa chérie.
                                L'amour d'un adorateur est un piège

                                Comment

                                widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                                Ads sous Menu

                                Collapse

                                Tendances

                                Collapse

                                There are no results that meet this criteria.

                                Working...
                                X