Annonce

Collapse
No announcement yet.

Mon Fruit Defendu

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Mon Fruit Defendu

    BONJOUR A TOUS ET A TOUTES!
    Je viens de rentrer de Tunisie, de Djerba exactement. J'ai rencontré un garcon la bas pour qui ca été le coup de foudre. Je pense vraiment que nos sentiments sont sincères, on se téléphone très souvent et je dois y retourner en septembre. Il m'a présenté à ses parents qui m'ont recu comme une princesse; Je précise que je suis française et lui tunisien. Il m'a demandé en mariage et de venir vivre avec lui; pour moi le mariage est un acte important qui merite reflexion comme dit un proverbe asiatique "la précipitation n'est pas la vitesse"; je lui ai dit que l'on pouvait deja se fiancer. Vivre là bas, embrassé sa culture ne me fait pas peur mais je voudrais apprendre à le connaitre avant de me marier (je sais que ca va faire bondir plus d'une personne sur ce site apres se que j'ai pu lire......mais bon!). J'aimerais avoir des temoignages de personnes a qui s'est arrivé; j'ai lu des histoires effarentes! Ca me fait de la peine de voir combien l'etre humain peut etre cruel, combien on peut trahir et se moquer des autres pour ses propres interêts (même si je peux comprendre que l'on veuille échapper à la misère....). Qu'il soit d'une culture et d'une religion differente, pour moi ce n'est pas un probleme et pour lui non plus; l'amour n'a pas d odeur, de couleur...c'est l'etre humain qui en fait l'interpretation selon sa religion, sa culture.....je pense qu'il faut être tolérant et s ouvrir aux autres et surtout ne pas avoir d'oeillères......J'aimerais que mes enfants connaissent de multiples cultures pour qu'ils soient riches des autres car c'est eux qui nous nourissent!
    J'ai toujours aimé la culture orientale, je suis fasciné par ce peuple......
    Pourtant les questions ne cessent de me hanter : comment allons nous faire pour pouvoir vivre notre histoire d'amour? Les papiers, les conditions de vie, en Tunisie la vie est plus difficle qu'ici et je serais toujours une étrangère, en France c'est lui qui va galérer; je ne peux m'empêcher de me dire que ce n'est pas juste!
    Lui, vie cette histoire comme un don de Dieu, j'ai l'impression qu'il ne voit pas toutes les difficultées que l'on va devoir affronter!
    Pourtant au fond de moi, je suis convancu que je vis une histoire extraordinaire, un truc de fou! Et que si le mektoub, c'est que l'on soit ensemble alors la vie nous donnera les clefs pour s'unir.
    CARPE DIEMhttp://www.marhba.com/forums/images/smilies/wizard.gif

    DANS LA VIE TOUT EST POSSIBLE

  • #2
    Chaque histoire est unique....
    Cependant, je ne te dirai qu'une seule chose méfiance , méfiance et méfiance mille fois.. Je n'aie pas besoin d'expliquer je pense...
    Oui à l'amour , mais sache utiliser ta raison pour te guider aussi....

    Comment


    • #3
      Je sais c'est pour cela que je reflechi avant d'y retourne et que je vous demande votre avis sur ce site! Je ne veux pas me lancer dans une histoire perdue d'avance et qui me fera souffrir mais une petite voix interieur me dit que j'ai trouve se que je cherchais! C'est pas facile!
      CARPE DIEMhttp://www.marhba.com/forums/images/smilies/wizard.gif

      DANS LA VIE TOUT EST POSSIBLE

      Comment


      • #4
        vie tunisie

        je suis français et j aime une tunisienne Nous sommes ensemble depuis 3ans1/2
        Pas de mariage un peu àcause des traditions musulmanes tres ancrées en Tunisie malgre l apparence mais parce que l on a voulu laisser passer le temps de
        réflexion de nos amours et se connaitre Le pas sera franchi l année prochaine
        Imagine je vais en tunisie toutes 3 semaines depuis 3ans 1/2
        Mais je ne doute pas de l hospitalité tunisienne mais les amours de vacances en tunisie sont frequentes avec les touristes mais apres le reste est compliqué
        avec la famille qui a un impact important plus qu en france
        Moi ce n est pas un amour de vacances mais une rencontre lors d un passage professionnel
        Au depart j ai eu la meme reaction que toi mais le temps a prouvé la sincerite de mon amie Nous partageons appartement etc....mais dans le respect des traditions de l un et l autre
        Donc il faut que tu prennes patience surtout avec un homme car l embassade de france ne delivre pas des visas facilement et c est cher pour un tuniisien (200 euros au total) Enfin en tunisie 47% des hommes de plus de 28ans sont celibataires et 43% des femmes
        le chomage le manque d argent contribue à cela .Un mariage coute tres cher
        surtout pour un homme (la dot)
        Lit cet article paru dans un journal tunisien
        Enfin ne t embarque pas mais prend beaucoup de patience car l amour n est
        pas la réalite quelques fois
        Au début je disais à mon amie "dire je t aime à quelqu un c est facile" mais le prouver c est plus difficile

        Comment


        • #5
          Merci de ton aide et de tes conseils......
          CARPE DIEMhttp://www.marhba.com/forums/images/smilies/wizard.gif

          DANS LA VIE TOUT EST POSSIBLE

          Comment


          • #6
            vie tunisie

            Ce n est pas tout à fait des conseils mais du vécu qui peut etre different

            suivant les personnes mais une réalité sur les traditions Tunisiennes
            Je parcours la Tunisie depuis 7 ans et j adore ce pays

            Comment


            • #7
              Je suis consciente de toutes ces réalités.....je SAIS! lol mais ca me fait mal au coeur......Je garde confiance en mon destin, je sais que je prendrais les decisions qui s'imposent, c'est juste que en ce moment je me pose beaucoup de questions....je ne veux pas me tromper.........mais seul le temps me dira....Merci en tout cas, mais je n'arrive pas à lire le journal...
              CARPE DIEMhttp://www.marhba.com/forums/images/smilies/wizard.gif

              DANS LA VIE TOUT EST POSSIBLE

              Comment


              • #8
                Et Felicitations Pour Ton Prochain Mariage Plein De Bonnes Choses...........
                CARPE DIEMhttp://www.marhba.com/forums/images/smilies/wizard.gif

                DANS LA VIE TOUT EST POSSIBLE

                Comment


                • #9
                  jE VOUDRAIS SAVOIR SI LES TUNISIENS PRESENTENT FACILEMENT UNE FILLES A LEURS PARENTS? SI ILS PROPOSENT LE MARIAGE AUSSI VITE? SI ON NE PEUT PAS VIVRE LA BAS SANS ETRE MARIER?JE SAIS QUE DE QUESTIONS!
                  CARPE DIEMhttp://www.marhba.com/forums/images/smilies/wizard.gif

                  DANS LA VIE TOUT EST POSSIBLE

                  Comment


                  • #10
                    article de presse en plusieurs fois

                    Mariages mixtes : Des Tunisiennes racontent leur vie entre deux chaises



                    Le mariage mixte n’est pas une simple affaire. Il est une preuve d’amour suprême dans des cas. Et il n’est qu’un visa pour l’Eldorado dans d’autres. Dans tous les cas de figures, c’est une vie entre deux chaises et une quête continue d’un équilibre qui tarde souvent à venir.



                    Tunis-Le Quotidien

                    La vie est faite de rencontres, d’unions et de projets. Tous les peuples qui vivent dans les quatre coins du monde peuvent se croiser. Des relations naissent et durent. Et d’autres ne résistent pas à l’usure du temps. La vie est ainsi faite. Comme le mariage est une institution qui remonte à la nuit des temps, il représente un passage quasi-inévitable dans le parcours de tout un chacun.

                    Convoler en justes noces couronne tantôt une ardente histoire d’amour et marque tantôt une victoire de la raison. On peut alors épouser des personnes de son pays et de sa religion. Ce qui constitue la «normale» aux yeux d’une société arabo-musulmane telle que la nôtre.

                    Mais d’autres Tunisiens continuent d’opter pour des épousailles mixtes. Généralement d’origine européenne, le choix se fixe sur un partenaire d’au-delà des frontières avec qui on décide de faire notre vie.

                    Dans nos murs, les mariages mixtes sont souvent prisés par les hommes. Ceux-ci le font des fois par amour et par conviction de terminer leur vie avec cette étrangère qui leur dit oui. Mais beaucoup de fois, ces noces sont un tremplin pour l’Eldorado. C’est au fait une clé qui ouvre un avenir ailleurs. On s’accroche alors à cet espoir et on s’investit dans le projet jusqu’au bout.

                    Cependant, la société qui ne voit pas trop de mal à ce qu’un Tunisien épouse une étrangère quelle que soit sa nationalité, risque de bouder la fille qui pense à faire sa vie avec un homme d’une autre nation non-musulmane. Certes sa conversion à l’Islam est de toute façon obligatoire pour que le mariage soit reconnu par les autorités tunisiennes. Mais rien ne garantit une vie de couple en conséquence.

                    C’est quelque part une aventure aux risques et périls de cette fille. Quand ça marche, c’est tant mieux !

                    Mais cela n’est malheureusement pas toujours évident.

                    La première Tunisienne qui a choisi de témoigner dans l’anonymat est aujourd’hui mariée avec un Chinois. Dix ans de vie commune et quatre enfants sont les fruits de leur amour. Elle l’a connu en 1982. Athlètes d’élite de leur état, ils se sont rencontrés lors d’une manifestation sportive.

                    «Nous avons passé des années de correspondance malgré la précarité de la situation. De la Chine et de la Tunisie, nous nous sommes envoyé des lettres huit ans durant. J’étais animée par le désir de découvrir la recette de la réussite des sportifs chinois et par la curiosité de connaître leur civilisation très spéciale» se souvient la dame.

                    Tout ce qu’elle raconte pour l’instant n’est rien devant les vraies difficultés auxquelles sont confrontées par la suite ces filles. En effet, pour son cas, issue d’une famille très conservatrice et avec un père zeitounien, elle appréhendait l’avenir. «Lorsqu’on a décidé de nous marier, il nous a fallu supporter deux années entières de procédures. Sa famille s’est totalement opposée à cette union.

                    De mon côté, ce que je n’attendais pas est arrivé. Ma mère a été compréhensive surtout que mon futur mari était déjà musulman.

                    C’était une condition nécessaire et suffisante. Quant à mon père, il m’a dit tout simplement : finalement tu veux épouser un homme aux yeux bridés comme tu l’as voulu depuis que tu étais enfant».



                    * De l’amour à la déception



                    Notre interlocutrice semble avoir tout eu comme elle le voulait. A cette époque et au moment où elle s’apprêtait à convoler avec son prince chinois, elle ne savait pas ce qui l’attendait. La vie ne sera pas aussi rose qu’elle le croyait. «En effet, mon mari avait tout abandonné chez lui pour venir s’installer en Tunisie. Docteur en sport et en acupuncture, il pensait qu’il allait trouver sa place.

                    Chose qui n’a jamais eu lieu. Entraîneur d’élite, il a été acculé à rester presque au chômage. Dix ans de souffrances, de faux espoirs et de promesses vaines nous ont empoisonné l’existence. Je me suis retrouvée avec une dépression à laquelle j’ai failli succomber. Sans parler de mon mari qui a été anéanti par le désespoir; lui qui a tout lâché dans son pays, n’a pas été reconnu dans celui qu’il a choisi pour y passer sa vie.

                    Le jour où il a réalisé qu’il nageait à contre-sens et qu’il était incapable de faire un pas de plus, il a décidé de repartir en Chine».

                    Ce désespoir tue le couple. Se réveiller un beau jour pour regarder sa faillite sur tous les plans, est une nouvelle clé mais de l’enfer cette fois-ci. Car ce mari chinois va tenter de convaincre son épouse de plier bagages et rejoindre l’Empire du milieu.

                    «C’était l’impossibilité pour moi. Je n’aurais jamais accepté d’emmener mes quatre enfants en Chine. Je sentais que je risquais de les perdre dans une aussi grande nation. Je ne pourrais plus les contrôler face à la tentation qui les guetterait à l’extérieur».

                    C’est alors que survient le choc terrible. Une apocalypse. «On pense divorcer car on n’a pas trouvé de solution. Tous nos sacrifices étaient vains. C’est très dur de voir s’écrouler sa vie et s’effondrer ses rêves. L’amour tente de résister et de renverser la situation. Ce sont les enfants qui l’emportent au bout du compte. Leur père reste pour eux.

                    Il décide de retourner en Chine mais non définitivement. Il se lance dans le commerce et partage son temps entre deux pays».

                    Cette concitoyenne s’en est sortie. Indemne ou non, c’est elle seule qui connaît la vérité. En tous cas, leur couple a été sauvé et l’amour ne s’est pas encore éclipsé de leur vie.



                    * Un terrible dilemme



                    Le second témoignage est plutôt sceptique. La jeune Tunisienne qui nous fait des confidences, semble remettre en question son choix. Elle ne le regrette pas mais elle se demande si cela vaut la peine. Là où elle en est après quelques années de mariage avec un Européen, lui donne-t-il satisfaction ? Est-ce vraiment ce qu’elle voulait et surtout ce à quoi elle s’attendait ? Elle ne sait pas trop. Elle est dans une étape très particulière. Elle se pose plein de questions et essaie d’y répondre. Elle redoute l’avenir qui lui paraît brouillé et complexe. «Nous sommes d’éternels mélancoliques», dit-elle.

                    En revenant à l’époque où notre interlocutrice avait accepté de vivre avec son futur époux pour le meilleur et pour le pire, on se rend à une évidence : elle idéalisait l’union et ne raisonnait qu’au nom de l’amour. Du moins c’est ce qu’elle nous confie. Dès lors que leur décision a été prise, il était temps de rentrer dans les choses sérieuses. Après la bénédiction de sa famille, le mari étranger devait aller voir le Mufti de la République.

                    Une fois que le Mufti donna son aval, les préparatifs commencèrent. Ensuite les noces eurent lieu. C’est une autre étape qui débute alors. Il faudrait transcrire le contrat de mariage tunisien dans le registre civil du pays d’origine du mari. Car le mariage devrait être reconnu là-bas aussi.

                    Mais aujourd’hui, cette Tunisienne qui a renoncé à son travail ici et à sa vie en d’autre terme ne cesse pas de se poser des questions. Car comme beaucoup d’autres, elle part avec cet étranger avec l’espoir du retour. C’est ce qui les fait vivre a priori et supporter les différences fondamentales qu’elles trouvent. A ces instants mêmes, notre interlocutrice songe au jour où elle aura un enfant de son mari. «Il vivra entre deux chaises. Est-ce que je vais accepter qu’il suive les cours de catéchisme à son école ?

                    Est-ce que je vais lui imposer de jeûner dès l’âge de douze ans sans tenir compte de l’avis de son père là-dessus ? Est-ce que je pourrais ou j’aurais le droit d’interdire à son père de l’emmener pour la messe du dimanche ? Je ne sais pas.. Je ne sais pas...».

                    Comment


                    • #11
                      2eme partie

                      * Des questions sans réponse



                      Si la vie et comment la vivre l’emportent au moment du mariage, la mort aussi hante notre interlocutrice. Elle y pense comme elle le fait pour l’avenir d’un éventuel gosse. «Où est-ce que je vais enterrer mon mari où comment le fera-t-il si je mourrai ? C’est une question qui m’obsède également. Lui qui désire être enterré sur fond de musique de Bach dans un terrain dans la montagne qui lui appartient, est-ce que j’aurai le droit de faillir à son testament ? Et moi ? Est-ce qu’il acceptera de m’enterrer en Tunisie et de prendre l’avion à chaque fois qu’il aura envie de visiter ma tombe ?



                      * Encore une fois, je ne sais pas».



                      Ne pas savoir répondre à ces questions existentielles ne facilite point la tâche. Les hommes qui se marient avec des étrangères souffrent de ces problèmes et s’évertuent à faire valoir leur culture sur celle de leurs épouses. Car les enfants doivent absolument suivre leurs papas. De leur côté, les femmes tunisiennes qui épousent des étrangers renoncent en quelque sorte dès l’instant «t» à une certaine part de leur culture et leur appartenance. C’est un peu la loi de la nature ou c’est peut-être ainsi que les choses sont perçues.

                      Qu’importe. il n’y a pas de doute que le mariage d’une Tunisienne à un non-musulman qui ne se convertit généralement que pour le rendez-vous du contrat, est un départ vers une vie entre deux chaises justement. Ce sont deux cultures diamétralement opposées. D’autant plus que les concessions ne viennent pas tout le temps et ont des limites bon gré mal gré.





                      Maryem KADA

                      ______________________________



                      Le Consul adjoint de France:

                      “On ne s’oppose pas à l’amour”



                      En 2004, les mariages franco-tunisiens ont enregistré un véritable boom. Cette poussée importante s’est traduite par plus de trois mille mariages de couples des deux nationalités française et tunisienne. En 2003, ils étaient au nombre de 2485 contre 2400 actes de mariages délivrés en 2002. Pour l’année en cours, M. Michel Didier, consul adjoint de France en Tunisie affirme que le rythme en 2005 est soutenu également.

                      Pour ce qui est des Tunisiennes qui convolent en justes noces avec des Français, elles n’étaient que 47 en 2002. Ce nombre a augmenté en 2003 (61) pour atteindre en 2004, 79 unions.

                      Mais indépendamment de la composition de ces couples, les autorités consulaires ne cernent pas les raisons d’une telle augmentation.

                      L’année 2004 a été certes une année plus ou moins de reprise de l’activité touristique en Tunisie. Mais le mariage est aussi un moyen imparable pour ceux qui veulent se rendre en France. “On ne peut pas s’opposer à l’amour”, ajoute le consul adjoint.

                      Dans l’ensemble, beaucoup de Tunisiens optent pour ces mariages, qu’on peut qualifier d’organisés.

                      C’est un plan d’investissement sur l’avenir. Ces personnes consentent un certain sacrifice pour atteindre leurs buts. Rien que de voir assez souvent des jeunes hommes tunisiens à la fleur de l’âge, se promener avec des femmes très âgées qui paraissent au summum du bonheur, on peut tout comprendre.

                      Ce qui restera si l’épouse est française c’est d’être interrogé au Consulat sur la validité des liens de ce mariage. “La procédure est relativement simple”, précise le Consul adjoint.

                      Dans le volet des divorces, les statistiques ne sont pas disponibles au Consulat de France en Tunisie.

                      Seuls des chiffres de l’année 1999 existent. Ils montrent que sur 179 mariages franco-tunisiens ayant peu de différences d’âge, 26 couples ont divorcé. Quant aux mariages franco-tunisiens avec une différence d’âge de plus de dix ans, ils ont atteint le nombre de 86.

                      18 se sont soldés par le divorce.

                      En attendant des statistiques plus précises sur les séparations, la courbe des unions est ascendante.

                      Entre la Tunisie et l’Hexagone, les épousailles augmentent. Reste à savoir si c’est pour longtemps ou si c’est uniquement un échange de bons procédés.



                      M.K.

                      Comment


                      • #12
                        presentation famille

                        Pour un garçon c est accepte sans problémes et la famille considere cela
                        comme de l acceuil et c est vrai
                        En Tunisie n importe qui peut entrer dans une famille facilement car l accueil est
                        de coutumes tres important d ailleurs tu verras tu iras sans probléme chez les oncles tantes etc...
                        C est important ouvre les yeux et les oreilles si tu parles arabe - enfin essaie
                        de l apprendre cela aide afin de ne pas etre isole sur les conversations familiales
                        en fait il faut etre present longtemps et souvent dans cet environnement
                        C est comme chez nous tu ne fais pas un mariage en se voyant 1 fois tous les 3 mois c est en se cotoyant le plus possible que ton amour se concretisera ou non
                        Tu as raison de l aimer et je te souhaite un grand amour durable

                        Comment


                        • #13
                          Bravo nabdomi pour tt ces conseils, et j'éspére pour vos deux plein de bonheur, et grace a l'amour on peut surmonté bp d'obstacle, bonne chance a tous afin qu'il trouve l'être sicére qu'il mérite, moi compris :(

                          l'europe n'est pas l'eldorado pour tt les tunisiens, de plus c pas tt les jeunes qui sont prét a se prostitué pour les papiers, alors ils faut pas juger par lot, de plus il y a bp de jeunes qui songent pas partir malgré les difficultés ect, et il veulenet que leurs conjoint soit lui a venir les joindre, pour vivre ensemble sous le soleil.

                          Comment


                          • #14
                            Merci beaucoup pour vos messages!
                            CARPE DIEMhttp://www.marhba.com/forums/images/smilies/wizard.gif

                            DANS LA VIE TOUT EST POSSIBLE

                            Comment


                            • #15
                              je suis d'origine Tunisienne et mon mari aussi sauf que lui est vraiment de là bas...
                              et pour nous aussi ça à été dur c'est vrai que malgré l'amour que l'on puisse se porter l'un l'autre se retrouver du jour au l'an demain dans un pays ou l'on ne connait personne et avec tant de différences que ce soit culturel ou autre ... tout ce qui pouvait leur paraître magnifique, leur paraît gênant et prèsque insurmontable mais il faut une periode d'adaptation et c'est là qu'il faudra se montrer patient!
                              logiquement avec le temps et l'habitude tout rentrera dans l'ordre!

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              Working...
                              X