Annonce

Collapse
No announcement yet.

avortement

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • avortement

    écoutez tous j'ai vu un film sur l'avortement de cher, demi moore, c'est émouvant comme film , il s'appelle "si les murs racontaient" il parle de l'avortement , ça remets en cause plein de convictions !!!! ça m'a tourmenté
    en fait vous êtes pour ou contre l'avortement ,
    ça sera bien si vous voyez le film , votre réponse changera surement
    29

    The poll is expired.


  • #2
    salut tawba ...ca fait un baille non !!! bienvenue kanmeme !!!!

    en ce quii concerne le film de notre chere Demi Moor , non je ne connais pas , mais ke je regarderais surement , t'inkietes !!!

    Si je suis pour ou contre l'avortement ? Normalement je suis contre , mais ca dépend des cas .
    Je suis contre car l'avortement pour moi c un Crime , mais un horrible crime , qui est enlever la vie a un etre humain aussi innocent , qui doit subir les conséquences d'un couple aussi maladroit .

    Mais je suis pour , car une personne peut toujours se tromper , parfois une fautre trés grave comme celle de tomber en ceinte en étant encore une jeune fille , et surtout d'1 bonne famille trés severe , alors je ne vois pas un autre choiw a part avorter , sinon tohreb m3ah

    je sais ke ce sont deux avis hyper le 3ale9a mais !!! ellezem lezem !!!

    Comment


    • #3
      Ames sensibles ne lisez pas

      Moi je suis ni pour ni contre pour des raisons que je vais tenter de vous expliquer.

      Mais une chose est sûre JAMAIS DE MA VIE je n'avorterai ou n'abondonnerai mon bébé quelqu'en soit les conséquences. Même si je suis enceinte lorsque je suis encore jeune fille, ou enceinte alors que mon mari est absent, je garderai l'enfant et je l'assumerai entièrement. Pour beaucoup de choses dans la vie je manque de courage de fermeté, de confiance en moi, mais lorsqu'il s'agit de la vie de mon enfant à moi, même s'il n'est pas encore né, je sais ce que je serai capable d'affronter comme calvert. Je ne veux pas savoir ce qu'en pensent les autres. De toutes façon, "les autres" si c'est pour me détruire, ils n'ont rien à faire dans ma vie: si j'ai un problème et qu'il veulent m'aider marhba, sinon ils n'ont pas à me juger.
      Je dois dire que généralement ceux qui jugent sont souvent des personnes qui sont loin d'être des anges. Alors comment se le permettent-ils.


      Je ne suis pas pour l'avortement:
      Car si nous avons fait une erreur, ce n'ai pas une somme d'argent dont il est question, ni d'une fortune, ni de son travail, mais d'une vie. Une vie qui ne nous appartient pas. Une vie que Dieu seul a décidé de donner, même si nous ne n'en voulons pas à ce moment.
      Il s'agis d'une personne à part entière qui a des droits. De plus il vit, bouge, respire, grandit... Une personne cachée dans un ventre, qui le voit? elle n'émet aucun son, donc il est bien facile de lui ôter tous ses droits et de le tuer impunément.

      L'avortement est "un accouchement prématuré", lorsqu'on arrache l'embryon ou le foetus de l'utérus et qu'on le sors du ventre de sa mère, il continue à vivre quelque temps avant de mourrire asphyxié, ne recevant plus l'oxygène de sa maman. Voici une lourde épreuve pour la mère mais sa vie retrouve son cours normal rapidement !!!

      Mais on n'oublie pas et Dieu aura tout vu.



      En ce qu'il concerne l'avortement, il y a beaucoup d'abus:

      Il y a des couples mariés qui avortent, tenez vous bien, parceque le femme est tombée enceinte au mois d'avril (par exemple) alors qu' elle avait calculé de tomber enceinte au moi de mai. Je vous assure que ceci est une vérité.

      Il y a quelques temps, un couple de tunisien marié est arrivé dans une clinique pour que la femme avorte. Le bébé était gros mais le couple avait pris sa décision malgrès la réticence des gynécologues.
      L'avortement a eu lieu. Mais lorsque le foetus est sorti, il vivait bien encore. Il respirait, il essayait de pleurer. Mais comme il n'était pas encore bien formé, ses pleurs ressemblaient à des miaulement de chats.
      Le foetus criait, hurlait de cette façons pendant plusieurs heures. Tout le monde, en loccurence le personnel de la clinique était très choqué. Personne ne savaient quoi faire.
      Et le pire c'est que le père a vu cet enfant. L'a enttendu. Ce père pleuraient à grosses larmes. Ils senglottait. Il est resté à côté de son fils ainsi pendant toutes ses heures jusqu'à ce que le bébé ait rendu son âme.
      Le père, désemparé continuait à pleurer en sanglot sans pouvoir se contenir. Il se tenait à paine debout. Il a dit:" je ne savait pas qu'il serait vivant, je ne savait pas que ça se passait comme ça".



      Je ne suis pas contre l'avortement:
      Là je vais dire que je ne me permettrais jamais de juger une jeune fille qui a fait ça, car elle a ses raisons. Mais c'est une chose que je n'encouragerai jamais.
      Je pense qu'à tout problème sa solution. Et même dans ses cas là les solutions existent.
      Si une jeune fille avortent parceque ses parent ont peur de la honte, n'est ce pas les parents qui ont un problème dans ses cas là.

      Je pense que si les familles refusent par lâcheté d'assumer un tel mauvais destin, l'état devrait construire des structures d'accueil en nombre suffisant pour les jeunes mamans et leur bébé. Ensuite des cellules d'accueil seraient bien utiles pour pouvoir parler à l'entourage afin qu'ils acceptent cet enfant, cadeau de Dieu. Un cadeau pas comme on l'aurait voulu mais un cadeau quand même.

      Par le dialogue, on peut arriver à faire accepter l'enfant par sa famille.

      Les familles au pire des cas pouraient avoir recour à l'adoption: elles feraient adopter leur enfant dans une famille qu'ils connaîtrons SOUS SON VRAI NOM (ceci est très important; en lui donnant sa vrai identité).

      Si les jeunes filles avortent, souvent c'est parcequ'elles ne retrouvent pas d'aide. Elles se retrouvent rejetées même par le père de l'enfant. En étant jeunes et sans argent ni toit, je comprends q'elles se retrouvent dans une impasse. Affolée, l'avortement est pour elle une délivrance.
      Mais ces peuvres gamines grandissent et avec du recul elles ne peuvent que regretter leur acte. Et elles auront raison d'en vouloir aux personnes qui l'entouraient et qui malgrès leur mâturité et leur connaissance de la vie ont été implaccables.



      Wallahou yehdi men yéché2.

      Comment


      • #4

        Je vais donner un plus d'un autre oeil. Puisque la ou je suis l'avortement n'est pas vraiment vu du coté religion ou parental ou social. Et puisqu'ici contrairement en Tunisie l'avortement se fait sous anesthesie locale et non générale. La femme reste consciente lors de l'opération. On parle plus des effets psychologiques ... L'impression qu'elle a d'avoir perdu quelque chose, d'avoir tué un morceau. De devoir se relever et faire le deuil de son BB. Beaucoup de femmes passent par des périodes, de dépression et s'en veulent. Incapable de se pardonner. Mais je voulais insister sur le fait qu'avorter n'est pas seulement due aux pbs sociaux, parfois il y'a des femmes qui avortent parce qu'elles ne se sentent pas capable d'élever un BB, ou parce qu'elle n'est pas prête, ou simplement parce qu'elle pense au bonheur de son BB, si jamais il va naitre dans des conditions atroces, si'il est malade...
        Imaginez une femme dans un pays en plein guerre, plein famine ou autre chose. IL y'a beaucoup trop de choses qu'il ne faut pas oublier mis a part ce que nos parents pensent... etc faut etre plus indulgent..


        H

        Comment


        • #5
          en faite si suis 100% pr l'avortement, en cas de maladies genetiques qui n'ont pas de solutions et qui transferme la vie d'un enfant, d'aun ange en enfer! je pense qu'on lui fait pas du bien si on le garde!

          ou bien si les parents, les deux, sont contre et veulent pas l'avoir!
          car l'enfant appartient a ses parents, pas a une famille d'adoption!

          Comment


          • #6
            Je ne comprends pas comment on peut encore etre conte l'avortement (oui je sais, respect de l'autre avis et tout). Avec la libération des moeurs, l'avortement est devenu l'ultime solution de contraception. Il peut arriver qu'un préservatif ou que la pilule ne fassent pas l'affaire, peu importe la cause de l'incident, mais on a bien le droit de se débarrasser d'une vie d'ont ne veut pas !! Je vous choque peut etre en disant "se débarraser d'une vie", mais il faut voir les choses en face. Une fille de 18 ans qui tombe enceinte, vous ne pensez certainement pas que ca sera facile pour elle de prendre soin de son bébé alors qu'elle n'arrive meme pas à subvenir à ses besoins d'une manière correcte. L'avortement est là pour parer à tout imprévu. Une fille qui se fait violer, et qui doit garder le fruit de cette infamie en elle pendant 9 mois, et le regarder grandir, j'aimerais pas etre à sa place. Une famille déjà nombreuse, ayant déjà atteint son nombre d'enfants "maximum", ne pourra pas nourrir une bouche de plus. Et comme a dit Tunall, il vaut mieux priver de la vie un enfant qui ne grandira pas normalement, qui devra vivre avec un handicap ou un3e malformation. Tout l'amour du monde ne pourra jamais rendre sa vie normale.
            Un grand coup de gueule alors, à tous les conservateurs de ce monde, fussent-ils Républicains aux USA ou imams en Arabie, qui ne savent qu'émettre des déclarations bornées et vides de tout bon sens.
            Une chose pour terminer, vous n'avez pas idée du nombre de filles qui se pointent chaque semaine chez nous aux services de maternité pour avorter ... y en a qui sont presque des habituées de la maison.

            Comment


            • #7
              je suis pour l'avortement ,surtout s'il s'agit de cas extreme
              c'est une solution comme une autre
              c'est une decission aussi dure que penible ,aussi mal vue que interdite par dieu ,mais il y a vraiment des cas ou on y recours
              ...d'ici là ,c'est a dire d'ici le moment ou vous serrez face a la decision d'avorter ou pas....otolbou illotf !!

              mais ,le probleme se pose sur la facon d'avorter....
              ya des pays (illotf ya rabbi ) ou la sitation medical nous laisse sans voie ,on frappe la femme enceinte en plein ventre ,jusqu'a ce qu'elle ....accouche de facon ..tres....degeulasse ,mais cette fois ci avec un bébé ..quasi mort!!:boom02:
              d'autre pays prefere l'avortement dans les normes ,en ayant recour a une sorte de chirurgie ..normal quoi

              d'autres prefere ...comment dire ..faire boire un poison (c'est le mot exacte en fait) ,dit dans la langue de nos chers medecins ..un medicaments..pour faire fondre le bébé a l'interieur du ventre de sa chere maman
              ifatiftouhh bil aarbi...:1543:

              c'est desolant vraiment ,qu'on en arrive là
              et je me demande si ces medecins peuvent dormir la nuit?? ont 'ils reelement un concience tranquille.......assasins va!:917:

              Comment


              • #8
                Envoyé par Prescilla
                Moi je suis ni pour ni contre pour des raisons que je vais tenter de vous expliquer.

                Mais une chose est sûre JAMAIS DE MA VIE je n'avorterai ou n'abondonnerai mon bébé quelqu'en soit les conséquences. Même si je suis enceinte lorsque je suis encore jeune fille, ou enceinte alors que mon mari est absent, je garderai l'enfant et je l'assumerai entièrement. Pour beaucoup de choses dans la vie je manque de courage de fermeté, de confiance en moi, mais lorsqu'il s'agit de la vie de mon enfant à moi, même s'il n'est pas encore né, je sais ce que je serai capable d'affronter comme calvert. Je ne veux pas savoir ce qu'en pensent les autres. De toutes façon, "les autres" si c'est pour me détruire, ils n'ont rien à faire dans ma vie: si j'ai un problème et qu'il veulent m'aider marhba, sinon ils n'ont pas à me juger.
                Je dois dire que généralement ceux qui jugent sont souvent des personnes qui sont loin d'être des anges. Alors comment se le permettent-ils.


                Je ne suis pas pour l'avortement:
                Car si nous avons fait une erreur, ce n'ai pas une somme d'argent dont il est question, ni d'une fortune, ni de son travail, mais d'une vie. Une vie qui ne nous appartient pas. Une vie que Dieu seul a décidé de donner, même si nous ne n'en voulons pas à ce moment.
                Il s'agis d'une personne à part entière qui a des droits. De plus il vit, bouge, respire, grandit... Une personne cachée dans un ventre, qui le voit? elle n'émet aucun son, donc il est bien facile de lui ôter tous ses droits et de le tuer impunément.

                L'avortement est "un accouchement prématuré", lorsqu'on arrache l'embryon ou le foetus de l'utérus et qu'on le sors du ventre de sa mère, il continue à vivre quelque temps avant de mourrire asphyxié, ne recevant plus l'oxygène de sa maman. Voici une lourde épreuve pour la mère mais sa vie retrouve son cours normal rapidement !!!

                Mais on n'oublie pas et Dieu aura tout vu.



                En ce qu'il concerne l'avortement, il y a beaucoup d'abus:

                Il y a des couples mariés qui avortent, tenez vous bien, parceque le femme est tombée enceinte au mois d'avril (par exemple) alors qu' elle avait calculé de tomber enceinte au moi de mai. Je vous assure que ceci est une vérité.

                Il y a quelques temps, un couple de tunisien marié est arrivé dans une clinique pour que la femme avorte. Le bébé était gros mais le couple avait pris sa décision malgrès la réticence des gynécologues.
                L'avortement a eu lieu. Mais lorsque le foetus est sorti, il vivait bien encore. Il respirait, il essayait de pleurer. Mais comme il n'était pas encore bien formé, ses pleurs ressemblaient à des miaulement de chats.
                Le foetus criait, hurlait de cette façons pendant plusieurs heures. Tout le monde, en loccurence le personnel de la clinique était très choqué. Personne ne savaient quoi faire.
                Et le pire c'est que le père a vu cet enfant. L'a enttendu. Ce père pleuraient à grosses larmes. Ils senglottait. Il est resté à côté de son fils ainsi pendant toutes ses heures jusqu'à ce que le bébé ait rendu son âme.
                Le père, désemparé continuait à pleurer en sanglot sans pouvoir se contenir. Il se tenait à paine debout. Il a dit:" je ne savait pas qu'il serait vivant, je ne savait pas que ça se passait comme ça".



                Je ne suis pas contre l'avortement:
                Là je vais dire que je ne me permettrais jamais de juger une jeune fille qui a fait ça, car elle a ses raisons. Mais c'est une chose que je n'encouragerai jamais.
                Je pense qu'à tout problème sa solution. Et même dans ses cas là les solutions existent.
                Si une jeune fille avortent parceque ses parent ont peur de la honte, n'est ce pas les parents qui ont un problème dans ses cas là.

                Je pense que si les familles refusent par lâcheté d'assumer un tel mauvais destin, l'état devrait construire des structures d'accueil en nombre suffisant pour les jeunes mamans et leur bébé. Ensuite des cellules d'accueil seraient bien utiles pour pouvoir parler à l'entourage afin qu'ils acceptent cet enfant, cadeau de Dieu. Un cadeau pas comme on l'aurait voulu mais un cadeau quand même.

                Par le dialogue, on peut arriver à faire accepter l'enfant par sa famille.

                Les familles au pire des cas pouraient avoir recour à l'adoption: elles feraient adopter leur enfant dans une famille qu'ils connaîtrons SOUS SON VRAI NOM (ceci est très important; en lui donnant sa vrai identité).

                Si les jeunes filles avortent, souvent c'est parcequ'elles ne retrouvent pas d'aide. Elles se retrouvent rejetées même par le père de l'enfant. En étant jeunes et sans argent ni toit, je comprends q'elles se retrouvent dans une impasse. Affolée, l'avortement est pour elle une délivrance.
                Mais ces peuvres gamines grandissent et avec du recul elles ne peuvent que regretter leur acte. Et elles auront raison d'en vouloir aux personnes qui l'entouraient et qui malgrès leur mâturité et leur connaissance de la vie ont été implaccables.



                Wallahou yehdi men yéché2.

                je suis à 100% avec toi, vraiment, je sais pas quoi dire après ton post, c'est ce que j'ai voulu dire et c'est ce que je pense moi aussi, je juge personne, je comprends mais pour moi, jamais de la vie, je le ferai et queque soit les conditions, je vais juste vous raconter une histoire, la femme de mon oncle a six enfants, elle est tombée enceinte et mon oncle le voulait pas, on est du sud, el mra mè 3endha 7ettè ray, il l'a obligée à aller avec lui pour avorter, le moment venu, tellement elle ne le voulait pas et qu'elle en avait peur, son coeur s'est arrêté , elle est morte, il y a 9 ans et.....son mari s'est remarié dès le 40è jour...no comment

                Comment


                • #9
                  ....sympa ton oncle dites donc !!
                  l'avortement c'est avant dans la tete que ca se passe ,si on est pas pres ou qu'on ne le veut pas ,on doit s'obliger ni obliger une autre personne!
                  beaucoup d'ailleur se trouve deprimée ,ou malade apres avoir avorter..car j'imagine que c'est vraiment tres penible moralement a assumer

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par samantha_sensuality
                    je suis pour l'avortement ,surtout s'il s'agit de cas extreme
                    c'est une solution comme une autre
                    c'est une decission aussi dure que penible ,aussi mal vue que interdite par dieu ,mais il y a vraiment des cas ou on y recours
                    ...d'ici là ,c'est a dire d'ici le moment ou vous serrez face a la decision d'avorter ou pas....otolbou illotf !!
                    bravo samantha , voila le raisonnement exact

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par searella
                      je suis à 100% avec toi, vraiment, je sais pas quoi dire après ton post, c'est ce que j'ai voulu dire et c'est ce que je pense moi aussi, je juge personne, je comprends mais pour moi, jamais de la vie, je le ferai et queque soit les conditions, je vais juste vous raconter une histoire, la femme de mon oncle a six enfants, elle est tombée enceinte et mon oncle le voulait pas, on est du sud, el mra mè 3endha 7ettè ray, il l'a obligée à aller avec lui pour avorter, le moment venu, tellement elle ne le voulait pas et qu'elle en avait peur, son coeur s'est arrêté , elle est morte, il y a 9 ans et.....son mari s'est remarié dès le 40è jour...no comment
                      MetalMdTn et Tunall, je cite l'histoire de searelle pour essayer de vous expliquer que l'avortement peut souvent être plus néfaste que bénéfique:

                      A la suite de cette volonté aveuglante de faire disparaître l'enfant que portait sa femme, cet homme a non seulement tué sa femme (même si c'est un homicide involontaire) et son bébé, mais il a aussi fait de tous ses enfants des orphelins, et comme il ne se reproche rien et qu'il a la conscience bien tranquille, il s'est rapidement remarié avec une femme qui a .... malgrès tout... a accepté se vivre avec lui!!!!! J'espère pour les enfants qu'elle sera tendre et généreuse.

                      Alors vous me dites qu'il vaut mieux pour les enfants qu'ils soient élevés par leur parents. Cette fois ci c'est bien raté. Et vous savez combien les belles mères peuvent être injuste et dures avec les enfants de leur mari qui ne sont pas les leur. N'aurait-il pas mieux fallut de garder cet enfant et de l'élever, appremment il n'aurait pas ruiner cette famile, et surtout ses frères profiteraient toujours de leur mère.
                      Et ne me dites surtout pas svp que la mort de la mère n'était pas prévue! Ce n'est certainement pas une réponse.

                      Vous ne pensez pas que dans ce cas précis c'est une erreur!!!

                      Je veux simplement vous dire qu'un enfant ça ne se rejette pas comme ça.

                      Il y a toujours des moyens de l'accepter et de vivre en harmonie. Il suffit d'en discuter et d'étudier soigneusement le cas afin de trouver la solution la plus appropriée.

                      Combien de couple ne peuvent pas avoir d'enfant, au lieu d'en tuer d'autres ou de les jeter dans un poubelle, on peut les faire élever par quelcun d'autre qui aimera cet enfant.

                      Les filles "abonner" à l'avortement dont tu parle Metalmadtn, je pense que d'une part elles sont trop jeunes pour comprendre certaines choses, d'autres part elles ne sont pas tombées sur les bonnes personnes. Les gynéco veulent gagner de l'argent. Mais ils y en a qui arrivent à aider leur patientes désespérées, à voir avec elles les solutions possibles, à parler aux parents, au père du bébé, et parfois ça s'arrange.
                      Alors pourquoi ne pas faire ces démarches avant de recourrir vers cette alternative?

                      Comment


                      • #12
                        Moi j'ai tout simplement Peur que cet avortement devienne quelque chose de quotidien...........Alors qu'il devrait être préconisé seulement pour des cas extrêmes (viol, maladies génétiques etc...) et non un Moyen de contraception banal !!

                        tha9afia siyassia nawawiya ijtima3ia e9tissadia riadhia ....
                        Averroes®

                        Comment


                        • #13
                          En général je suis aussi contre l'avortement...mais un seul cas pourrait me faire changer d'avis ou me faire reflechir d'avantage de ce que je voudrai faire; c'est le cas ou je découvre que mon enfant viendra au monde avec un handicape grave! ...le problème n'est pas du fait que je pourrais assumer ou pas de m'occuper d'un enfant malade...je le ferai et j'y mettrai toute ma vie mais ce que je ne supporterai pas c'est de voir mon enfant souffrir par on handicape, se sentir different des autres, privé de tant de choses...dois je le priver de la vie pour l'épargner des souffrances qu'il succombera durant son existance ou le laisser vivre? c'est un choix qui me sera très difficile mais des fois il faut etre cruel rien que pour etre bon...

                          Comment


                          • #14
                            POUR! prendre des précautions pour ne pas en arriver à cette solution...

                            Comment


                            • #15
                              Envoyé par Prescilla
                              MetalMdTn et Tunall, je cite l'histoire de searelle pour essayer de vous expliquer que l'avortement peut souvent être plus néfaste que bénéfique:

                              A la suite de cette volonté aveuglante de faire disparaître l'enfant que portait sa femme, cet homme a non seulement tué sa femme (même si c'est un homicide involontaire) et son bébé, mais il a aussi fait de tous ses enfants des orphelins, et comme il ne se reproche rien et qu'il a la conscience bien tranquille, il s'est rapidement remarié avec une femme qui a .... malgrès tout... a accepté se vivre avec lui!!!!! J'espère pour les enfants qu'elle sera tendre et généreuse.

                              Alors vous me dites qu'il vaut mieux pour les enfants qu'ils soient élevés par leur parents. Cette fois ci c'est bien raté. Et vous savez combien les belles mères peuvent être injuste et dures avec les enfants de leur mari qui ne sont pas les leur. N'aurait-il pas mieux fallut de garder cet enfant et de l'élever, appremment il n'aurait pas ruiner cette famile, et surtout ses frères profiteraient toujours de leur mère.
                              Et ne me dites surtout pas svp que la mort de la mère n'était pas prévue! Ce n'est certainement pas une réponse.

                              Vous ne pensez pas que dans ce cas précis c'est une erreur!!!

                              Je veux simplement vous dire qu'un enfant ça ne se rejette pas comme ça.

                              Il y a toujours des moyens de l'accepter et de vivre en harmonie. Il suffit d'en discuter et d'étudier soigneusement le cas afin de trouver la solution la plus appropriée.

                              Combien de couple ne peuvent pas avoir d'enfant, au lieu d'en tuer d'autres ou de les jeter dans un poubelle, on peut les faire élever par quelcun d'autre qui aimera cet enfant.

                              Les filles "abonner" à l'avortement dont tu parle Metalmadtn, je pense que d'une part elles sont trop jeunes pour comprendre certaines choses, d'autres part elles ne sont pas tombées sur les bonnes personnes. Les gynéco veulent gagner de l'argent. Mais ils y en a qui arrivent à aider leur patientes désespérées, à voir avec elles les solutions possibles, à parler aux parents, au père du bébé, et parfois ça s'arrange.
                              Alors pourquoi ne pas faire ces démarches avant de recourrir vers cette alternative?
                              la ya paerscillti! bien sur que que je vais pas te dire que cette mort n t pas prevues, t'as raison c bete com reponse!
                              mais je te repondisais tt en disant que c deux fois la faute de la femme, une fois la faute du monsieur et une fois la faute du genicoligue :
                              alors cette dame aurait du utliliser des pillules, s'ils ont 6 ENFANTS, qu'est ce qu'ils veulent encore??? ca c la 1ere faute, et la 2eme, c'est qu'elle laisse son mari faire ce qu'il veut avec ellle et leur enfant...elle aurait du etre plus resistante, surtt qu'elle voudrait bien garder l'enfant...!
                              pour le monsieur, le mari, il n'avait pas le droit de pousser sa femme a avorter, si elle veut pas, alors il faut respecter son avis, et discuter encore avec elle, ou bien pr la convaincre d'avorter avec son accord, ou bien se laisser convaincre par elle par le contraire...
                              et finalement, c la faute du genicologue, qui n'a pas remarque que la dame avait peur, et qu'elle etait mal a l'aise...et qu'il aurait du la laisser parler avec un psycho....
                              en faite ds tous les cas, on doit tjs parler avec un psychologue avant de prendre une telle decision! ca aide bcp!

                              et je le dis encore fois chere Perscilla pr que tu pense pas que je suis mechant et j'aime les enfants, bein au contraire, j'adore les enfants, et je travaille avec des enfants, et je sais bien quelle valeur ils ont pr leurs parents, pr la societe et tte l'humanite...
                              alors je le redis, je suis 100% pr l'avortement si on decouvre que l'embryon a une maladie genetique, qu'il est handicape...une maladie inguerissable! car je trouve vmnt "7ram" de l'apporter au monde tt en savant qu'il vivre tt sa vie un enfer!
                              et je suis pr l'avortement si les deux membres sont d'accord...sinon il faut discuter!
                              pr tous le reste des cas je suis bien sur contre!!!

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              Working...
                              X