Annonce

Collapse
No announcement yet.

Mahdia

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Mahdia

    Mahdia est un site touristique des plus prisés, connu pour la beauté du paysage naturel et la richesse du patrimoine historique et culturel (Skifa elkahla, Elborj, la Grande Mosquée, la vieille ville fatimide, les musées traditionnels de Mahdia).
    Mahdia est connu pour sa vocation agricole, c’est une région fondamentalement oléicole avec 4.8 millions oliviers, de même la pêche du poisson bleu demeure une activité primordiale dans la région qui fournit plus de 15% de la production nationale.

    Les monuments qu’on peut visiter à Mahdia ne sont certes pas très nombreux mais ils sont tous dignes d’un grand intérêt.

    Skifa el Kahla
    Enorme porte de ville fortifiée, appelée aussi Bab Zouila, la Skifa el Kahla est un véritable fortin. Construite au Xè siècle, elle fut reconstruite en 1544, après le départ des espagnols. Elle isolait la ville sur sa presqu’île. La plus haute des terrasses offre une vue magnifique sur l’ensemble de la ville, du port et de la côte.

    Le jour du marché hebdomadaire, le vendredi, elle connaît une grande animation et devient une véritable caverne d’Ali Baba : costumes traditionnels, broderies, soieries, dorures. Le costume traditionnel féminin de Mahdia est l’un des plus beaux et des plus riches de Tunisie.

    Vue de l'extérieur

    Vue de l'intérieur

    La grande Mosquée
    Mosquée de Oubeid-Allah-El Mehdi, munie devant son entrée principale d'une placette nommée « Place Kadhi Ennomane » construite par les Fatimides, elle a été reconstruite en 1965 exactement selon le plan ancien. Elle a été transformée, l’espace de deux ou trois ans, en église par les Espagnols, entre 1551 et 1554.

    Un porche, d’une belle ordonnance, harmonieusement proportionné, en constitue une entrée qui se distingue par sa sobriété. La mosquée possède deux autres entrées, moins monumentales.


    La salle de prière est conçue sur le modèle de la salle de prière de la Grande mosquée de Kairouan : une nef axiale large avec huit vaisseaux latéraux qui le sont moins et une nef transversale de la même largeur que la nef principale. Une coupole coiffe la travée qui précède le mihrab.

    Borj El Kebir
    C’est une immense forteresse fondée à la fin du XVIè siècle. Elle fut dotée, au XVIIIè siècle, de bastions d’angles. Elle comprend une cour sur laquelle ouvrent des salles voûtées en berceau et un petit oratoire.
    Le Port
    Les chalutiers en grand nombre et des barques équipées pour la pêche au lamparo en font leur base. Il connaît une grande animation, en été, à l’époque de la pêche nocturne au poisson bleu : maquereau et surtout sardine.



    Un cimetière qui s'étend sur une surface d'environ 7 ha. Il a été exploité depuis l'antiquité et continue jusqu'à présent de remplir son rôle comme lieu d'enterrement des défunts. Il contient aussi deux Marabouts, Sidi hassen et Sidi Jabeur, qui représentent une valeur morale pour les citoyens.






    Le trésor de Mahdia

    C’est en 1907 que des pêcheurs d’éponges remarquent, par 39 m de fond, les restes d’un navire antique au large de Mahdia, à quelques kilomètres au Nord-Est de cette ville prestigieuse. Des fouilles sont menées de 1908 à 1913. Le gisement contenait des colonnes, des chapiteaux ; les fouilles ont permis de constater qu’il s’agissait en fait de tout un bateau chargé d’objets d’art pour la construction d’un édifice somptueux… quelle riche cargaison ! Outre les colonnes, des chapiteaux, et de superbes cratères en marbre, on a retiré des chefs d’½uvre en bronze, tels que l’Agar, l’Eros Citharède, l’Hermès de Dionysos, la Naine dansante, la Course du Satire… et des sculptures en marbre, comme ce buste d’Aphrodite d’une beauté tout à fait divine. Ce trésor est exposé au musée du Bardo.


    Musée de Mahdia
    C’est un petit musée mais il ne manque pas d’intérêt. On y troue quelques mosaïques et des statues. On peut surtout y admirer des vêtements traditionnels et divers tissages.


    Une belle station balnéaire
    Les plages, à Mahdia et aux environs, notamment au Sud, entre Ksour es Saf et Chebba, sont parmi les plus belles de Tunisie. Les espaces verts sont très soignés. Les lieux pour les activités ludiques ou pour le repos sont nombreux. Ces atouts ont fait de Mahdia une très belle station balnéaire moderne qui compte vingt-et-un hôtels totalisant une capacité d’hébergement de 7 000 lits.


  • #2
    ya3tik issa7a ya halouma merci beaucoup de nous faire découvrir ce petit coin tres beau de notre chére pays

    Comment


    • #3
      Félicitations ma chère Halouma ! Cela me donne vraiment envie de visiter cette merveille accompagné d'un bon guide !

      Comment


      • #4
        aya c bien behi kif t7ayrou jme3et el mahdia.
        wellah ca me fait plaisir j'aime bien el mahdia et surtt rejiche.

        Comment


        • #5
          bravo hallouma . mahdia c un coin manifique ,et c'est que je demande au jeans de mahdia
          c de bien gardé leur ville comme elle est et de ne pas laissé construire trop dhotels et de ne pas suivre le modelle de sousse qui est devenue une ville insuportable pars ses habittands et qui a perdu tout le charme dune ville historique

          Comment


          • #6
            b7ar el mahdia yesser tayyara, mchitelha ena, c'est une belle ville. J'ai visité s9ifa el ka7la. Très joli.

            Comment


            • #7
              tres belle presentation haloumti, c est une tres belle ville Mahdia.
              j y suis deja aller pas mal de fois, Mahdia possede une tres belle plage, pour moi c est la plus belle plage
              elle possede egalement une tres belle zone touristique avec de nombreux hotels luxueux comme : Nour Palace, Mahdia Beach, El fatimi, Abounawess, Mahdia Palace, ....
              J ai eu la chance de pouvoir faire du parachute labas, et je peux vous dire que d en haut la vue est magnifique !!!!
              voila pour tous ceux qui ne connaissent pas mahdia c est une ville a ne pas rater en Tunisie .

              il y a une ville tout pres de Mahdia : SALA9TA , qui est superbe aussi !!

              Comment


              • #8
                Elle est belle ta ville Halouma, je te félicite pour la présentation. Je dois dire que je l'ai visité mais ça fait longtemps et grâce à ta présentation, ça me permet d'y retourner même si ce n'est que virtuellement. Encore une fois merci.

                Comment


                • #9
                  J'étais à Mahdia il ya 3 semaines par un pure hasard, en allant à El Jam avec des amis, on s'est retrouvé à Mahdia...Bref , c'était une trés belle ville, des vues magnifiques, ...ce que j'ai adoré le plus c le cimétière, pour une fois j'envie les morts, je crois qu'ils sont les morts les plus heureux de la planète...

                  Voilà d'autres photos que g prises moi-mm...

                  Comment


                  • #10
                    Je veux rajouter que la mahdia détient les plus belles plages de la tunisie

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par waldas
                      Je veux rajouter que la mahdia détient les plus belles plages de la tunisie

                      Comment


                      • #12
                        Merci petite soeur pour ces images inoubliable que malheuresement cette année je n'es pu visiter manque de temps inchalla a mes prochaine vacances je ne manquerais pas d'y mettre un pied et pourquoi pas plonger dans la hamla

                        Comment


                        • #13

                          El hamra


                          La pêche près de la hamra

                          Comment


                          • #14
                            a voir tte l cote de bekalta passant par: baghdadi,mahdia,rajich,salakta,ksour essef,khmara,ghdhabna et chebba..
                            un ptit conseil pr les connaisseur et ceux et celles de la region entre autre hallouma,visitez si vs en avez l(occasion la partie entre salakta et khmara??? c tt simplement a couper le souffle!!splendide!!;-)..

                            Comment


                            • #15
                              Costume traditionnel

                              Le costume traditionnel féminin se caractérise par sa variété d’une région à l’autre.
                              Conçues dans des formes larges et simples les tuniques sont souvent sans manches, coupées dans des tissus de laine, de coton ou de soie, selon les circonstances.
                              La broderie est le signe distinctif des différents costumes régionaux.



                              Fils d’argent, paillettes et cannetilles dorés sont les ornements de presque tous les vêtements féminins : chemises ( Qmajja), gilet (Farmla), robe (Jebba et Kadrûn), foulard (Takrita), Coiffe (Qoufiya), manches (Kmâm), et tunique de mariage (grande Qmajja)

                              voici elfermla de MaHdia


                              A MaHdia l’histoire des tissus et d’habits traditionnel a commencé depuis le 18 siècle le tissage de la soie aurait été réintroduit par des familles d’artisans juifs venus de Libye et qui ont habité à MaHdia, et depuis ce temps les familles à MaHdia ont pris ce métier et la femme de MaHdia a toujours utilisé des tissus de soie et de coton sur lesquels elle brode des motifs géométriques représentant des symboles.
                              Autre technique : le tissage de fils de laine coloré sur du tulle et l’ajout de motifs en paillettes dorées et cannetilles, c’est une collection culturelle faite de soie, de mousseline, de dentelle et de tulle. Une collection de caftans, djebbas, foutas et blousas, pantalons, corsets et gilets.
                              Depuis le 18 siècle, les mariages à MaHdia ont toujours été caractérisés par ces habits qui montre la beauté mahdoise fi 7enna ou bien fi jelwa.
                              Aujourd’hui si on se promène à MaHdia et surtout fi bled el3abi Borj-Erras on trouve beaucoup de tisseurs. C’est un métier horizontal, sur lequel l’artisan actionne plus de sept pédales et autant de navettes, à la manière d’un homme-orchestre. Les fils se croisent et se mêlent : multicolores, d’or ou d’argent.
                              Les rubans et les tissus naissent, ornés de motifs géométriques inchangés depuis la nuit des temps.
                              II faut compter environ vingt-six passages des navettes pour un centimètre de tissu.


                              Voici un artisan de MaHdia :






                              Rdea

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X