Annonce

Collapse
No announcement yet.

Ma région...

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Ma région...

    Salut...
    Je suis nouveau...
    Je présente ma région...
    C'est un petit bléd tout au nord de la Tunisie prés de RafRaf...
    http://www.rr11.com/uploads/6bd9c5c24e.jpg
    Trés jolie, Non...?
    Et la cerise sur le gateau moi dans mon milieu naturel
    http://www.rr11.com/uploads/813d632797.3gp

  • #2
    salut titoo bienvenu dans le forum www.marhba.com. bein ta région je la connais très bien c'est vrai que c'est très beau comme endroit. ras jebel, rafraf, ghar el meleh vraiment c'est le paradis sur terre. et j'oublie pas les restaurants spécialités poissons quelle délice.

    Comment


    • #3
      bienvenu a toi titoo, moi aussi je connai bien aussi cette region et en plus j'avais fait des figures de plongé comme ds la vidéo mais il y a longtemps, marhba bik ds ce forum

      Comment


      • #4
        asslama Titou et marhba biik fi marhba. fais comme chez toi. moi je n'ai jamais eu l'occasion d'aller dans ta région mais sa visite fait partie de mes programmes de vacances de l'été 2006 inchallah. ceci dit je sais très bien que c'est une belle région, belle comme toute la Tunisie...

        Comment


        • #5
          Voilà la région vue par Google Earth

          Comment


          • #6
            c'est mon avion qui est sur la photo je me rapelle j'étais flashé même.....

            Comment


            • #7
              Envoyé par fel gorba
              c'est mon avion qui est sur la photo je me rapelle j'étais flashé même.....
              Mais non fel gorba ce que tu vois en haut à droite ce n'est pas un avion c'est un ilot.

              Comment


              • #8
                Pillau

                il porte le nom de Pillau (j'ai pas de photo moins flou)

                Comment


                • #9
                  J'ai trouvé cet extrait sur le site http://www.apollonia.com.tn

                  Vol à destination de... Rafraf


                  « Ding dong ! »
                  « Mesdames et messieurs, le vol 714 Poitiers-Rafraf entame sa descente vers l'aérodrome international de Sounine-Rafraf.
                  À votre droite vous pouvez admirer le port de plaisance de Rafraf. Plus à droite encore vous distinguez Acapulco de Sounine, la fameuse plage des milliardaires. Sur votre gauche, le Casino de l'île Pilau et juste à côté, vous pouvez apercevoir la Statue de la Liberté.
                  Rafraf Airways vous remercie de votre confiance et espère vous revoir bientôt sur ses lignes. »
                  John se penche vers le hublot et tente de repérer les sites présentés par l'hôtesse. Il voit en effet une île au centre d'une baie et, entre l'île et la baie, une statue. J'ai déjà vu ça quelque part, songe-t-il. Il se tourne vers Chedly, assis à sa gauche, et lance, interrogateur :
                  - La statue de la Liberté ?
                  - Ça te rappelle quelque chose ? dit Chedly d'un air espiègle.
                  - Mais c'est à nous ça !
                  - C'était ! réplique Chedly. Nous l'avons achetée dans les années 2060, juste après la Douzième guerre du Golfe. Tu veux la voir de plus près ?
                  - Comment ça ? demande John, étonné.
                  Chedly effleure un bouton incrusté dans son accoudoir et le paysage survolé par l'appareil s'affiche sur un écran placé devant lui. Il zoome sur la statue. L'image grossit, révélant le magnifique drapé puis la couronne en étoile. John remarque que la statue tient un livre d'une main et un flambeau de l'autre. Chedly commente :
                  - La liberté éclairant le monde.
                  Puis il fait un zoom arrière et le panorama apparaît, dans sa totalité, sur l'écran.
                  - Chaque fois que je revois la baie de Rafraf, ça m'enchante ! dit-il.
                  - Ce n'est pas pour rien que la jet-set mondiale se démène pour y avoir un pied-à-terre, réplique John avec enthousiasme.
                  Chedly acquiesce, non sans une certaine rancur car pour lui, cet exode de milliardaires n'est pas source de fierté. Sa région natale avait, certes, retrouvé sa pureté naturelle ­ l'eau était redevenue aussi claire que lors-qu'il était enfant, les poissons eux-mêmes, menkouss 1 comprise, étaient reparus ­ mais les hôtels, les restaurants, les plages privées et les villas étaient bien trop nombreux à son goût. De son temps, il y avait moins de murs, plus de sentiers et des centaines de vignobles qui donnaient un raisin à la saveur véritablement divine. Des années de recherches agronomiques n'avaient pas permis de retrouver le goût du fameux muscat de Rafraf. Chedly soupire : la culture intensive et les plants transgéniques ont prévalu. Le monde est ainsi fait : certaines saveurs disparaissent à jamais. Inconstante Dame Nature ! À cette pensée, Chedly effleure l'écran tactile et fait glisser son doigt de quelques centimètres. Il zoome sur la côte, un peu plus au nord de Rafraf, juste au-delà de Sounine, vers Ras Jebel. L'objectif se fixe sur une pente abrupte. Chedly zoome encore et cherche fébrilement l'objet de son souvenir. Il est tellement absorbé que John se pose des questions.
                  C'est la première fois que l'Américain découvre « l'oeil d'Hamilcar » ou plus simplement la Vision intégrale , et il en est subjugué. La Vision intégrale a été mise au point dix ans plus tôt par des chercheurs tataouiniens mais cette technologie de pointe n'a jamais été disponible en Amérique. Face à la généralisation du terror-banditisme, les autorités centrales ont préféré interdire les licences d'importation de ce système qui aurait permis aux gangsters de localiser la police avec une précision chirurgicale.
                  John se demande ce que cherche Chedly. Celui-ci se concentre sur son écran où il discerne parfaitement les anfractuosités des rochers, les plus petites feuilles des plantes côtières. Il perçoit même la transparence du gypse. Il fixe l'image, se rapproche de l'écran puis, d'un geste dépité, éteint la console et se cale plus profondément dans son fauteuil. Dans certaines circonstances, toute la technologie de la terre ne vaut pas la mystérieuse alchimie du cerveau. Chedly pense à ce qu'il a cherché sans succès : la fameuse source de la Zaouia qui coulait de la falaise et se déversait directement dans la mer. Alors qu'il était enfant, son père lui disait que cette source avait donné naissance à la mer. Chedly se rappelle encore son étonnement et le rire paternel. Ce rire qui avait la même sonorité joyeuse que l'eau.
                  La source s'était tarie l'année de la mort de son père. Chedly essuie une larme inattendue puis, mû par un vieux réflexe, la porte à sa bouche. Elle est salée, salée mais légère. Aussi légère que l'eau de Aïn el Zaouia.

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par pretender
                    il porte le nom de Pillau (j'ai pas de photo moins flou)

                    Voilà une autre photo moins flou pretender...
                    Oulala que des souvenirs d'enfance, on se fesait des journées spéciales Raf Raf en famille, que de beaux moments et quelle magnifique plage.


                    Comment


                    • #11
                      Une meilleure vue de l'ilot.


                      Comment


                      • #12
                        Bravo Feryel, ça me rappelle qq qui voyait l'ilot comme une princesse endormie (pic 1). Sur cet ilot, les jeunes effectuent des plongeons de haute altitude (enfin, pas trop), du haut des rochers. Mis à part une grande grotte ...

                        La plage est très très belle à Rafraf. On ne peut que profiter d'une belle baignade .
                        Le soir, tt le monde est out dans le petit village tranquille, pour créer l'ambiance.

                        Comment


                        • #13
                          ahayyaaaaaaaaaaaaa el marsa ya3n bou zinik moouuuaaaahhhh je l'adore



                          Comment


                          • #14
                            oh mon avion n'était qu'un îlot qui ne vole pas.....
                            franchement je suis .........je ne sais pas quoi dire, rien ne convient.... je vais dire que c'est magnifique mais c'est pas le mot..... ça y est j'ai trouvé, le paysage est "tayara barcha" comme ça je parlerai de mon avion....mdrrrrrrr

                            cela signifie une chose... il faut aller voir de prés.......j'arrive..............................

                            Comment


                            • #15
                              Que ce soit Rafraf ou El Marsa,ou d'autres encore, pour ma part, je trouve que chaque coin de la Tunisie a un charme particulier bien propre...Nos plages sont toutes très belles et différentes et c'est cette différence qui ajoute un plus à chacune d'elles...Des grottes, au sable fin, ou à la végétation que l'on y trouve, toutes ces plages sont à mon avis, enchanteresses...

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X