Annonce

Collapse
No announcement yet.

Tabarka

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Tabarka

    Tabarka



    C’est au fond d’une crique, entouree de hauteurs boisees, que se niche la ville de tabarka. Avec ses batiments aux toits inclines et recouverts de tui ;es rouges, avec la forteresse qui domine le promotoire controlant l’acces a son minuscule port et sa marina toute neuve, Tabarka a des allures de petite cite de la cote meridionale europeenne. Et ce n’est pas par hazard.






    Bien qu’erigee sur les ruines d’une cite antique, Thabraca, dont il reste aujourd’hui quelques vestiges eparpilles un peu partout en ville, en particulier la fameuse basilique d’epoque romaine qui sert aujourd’hui de cadre a diverses manifestations culturelles et artistiques, Tabarka est une ville de creation relativement recente. C’est l’ilot de Tabarque (aujourd’hui relie a la cote par un isthme) qui a ete colonise en premier, au XVI eme siecle, par une riche famille de negociants genois a la faveur de tractations avec le pouvoir etabli a Tunis. Les genois y ont erige la forteresse qui surplombe la rade pour se livrer en toute securite au ommerce avec l’arriere-pays, afin d’en exporter vers l’Europe quelques produits : cereales, laines, bois etc. Et surtout pour cueillir le corail, alors tres recherche, et pratiquer la peche au large des cotes.





    Au XVII eme siecle, avec la Compaghie Royale d’Afrique, les Français prenaient le relais des Génois. Mais c’est à la fin du XIX eme, avec l’etablissement du protectorat francais sur la tunisie en 1881, que commença l’extention de l’implantation en direction de la cote. En 1908, une communauté europeenne d’un milier de personnes composee de Francais mais egalement d’Italiens, des maltais et d’Espagnols, puisa abondamment dans les ruines antiques pour amenager sur la rive une cite nouvelle.











    Cette population vivait du produit de la mer, en particulier le corail, peche sans retenu, et des ressources de l’arriere-pays, en particulier le liege ou la bruyere. Mais , deja, s’eveillait la vocation touristique de l’endroit. Les colons de la region du Nord Ouest, enclaves dans les profondeurs de la compagne, s’etaient mis a se rendre a Tabarka pour les vacances d’ete afin de profiter de son climat tempere et de la mer.













    A l’independance du pays, en 1956, la communauté europeenne regagna progressivement les divers pays d’origine. Elle fut remplacee au meme rythme par la population autochtone qui a ete refoulee sur les hauteurs voisines. La vie allait se poursuivre a Tabarka au rythme des activites heritees de l’epoque coloniale, lente et paisible, jusqu’au milieu des annees 60 lorsque, avec le lencement de son festival d’ete sous le fameux slogan : « ne bronzez pas idiots ! », la ville allait, pendants plusieurs semaines, chaque annees, se transformer en foyer culturel et de loisirs de premieres importance en Mediterranee, avec des galas produisant les plus grandes manifestations musicales contemporaines et classiques, nue universite d’ete reunissant les sommites du gotha intellectuel mediterrsneen,etc.







    Mais cest surtout a partir des annees 90 que date le lancement de Tabarka en tant que veritable pole touristique moderne. Une vaste zone touristique y a ete menagee dotee d’unites hotelieres haut de gamme, implantee a la lisiere de la ville, enchassee entre mer et hauteurs boisees. Dans le meme elant, les pouvoirs publics se sont emplyes a desenclaver la ville et la region par l’amelioration di reseau de communications terrestres avec le reste du pays, et en particulier la capitale, par l’elargissement des axes reliant Tabarka aux principales villes ou la percee de nouvelles liaisons a travers la montagne. L’amenagement d’un aeroport international et d’une marina sont venus elargir les horizons de la ville et de la region et les porter au loin, directement a l’autre rive de la mediterranee.





    Parallelement a ces realisations, l’effort a ete mis sur la diversification du produit propose aux visiteurs. Et c’est ainsi qu’a cote des agrements balneaires classiques : plage et sport nautiques, on a assiste au developpement des activites subaquatiques, a l’etablissement de circuits de randonnees pedestres, a l’etablissement de circuits de randonnees pedestres et equestres, sans parler des excursions vers les nombeux sites archeologiques de la region. L’une des plus belles realisations dans ce domaine est le superbe terrain de golf de 18 trous du au celebre batisseur de golf americain Rouald Fream. L’un des plus beaux parcours de la Mediterrenee.









  • #2
    suite

    Enfin, dans le domaine de l’animation culturelle, Tabarka a su renouer avec sa vocation ancienne de ville festivaliere et, depuis plusieurs annees, elle ponctue la belle saison de belles manifestations d’envergure internationale : festival de jazz, de rai, de musique africaine,etc.







    Aujourd’hui, Tabarka offre au visiteur l’aspect d’une ville typee, accueillante, aui vit tournee vers un avenir prometteur mais au rythme ancestral des cotes mediterreneennes lorsque, en fin de journee, les files de promeneurs s’etirent le long de la jetee en bordure des fameuses Aiguilles ou quand les familles s’evadent sur les verdoyantes hauteurs voisines pour jouir de la vue incomparable qui plonge vers la ville aux toits rouges enchasses dans un ecrin vert et bleu.













    (source du texte: Ministere de l'ARH.)

    Comment


    • #3
      Tabarka allah 3lik symbiose pour cette participation :P

      Comment


      • #4
        Mon père qui fait de la plongée sous-marine adore TBar9a
        Pour lui c'est une superbe ville, il ne se lasse jamais de contempler sa belle nature...mais il regrette que les fonds marins ne soient plus ce qu'ils étaient....
        Il n'y a plus autant de poissons qu'avant.

        J'espère pouvoir visiter cette ville aussi

        tha9afia siyassia nawawiya ijtima3ia e9tissadia riadhia ....
        Averroes®

        Comment


        • #5
          tbarkallah a3liik Symbiosis
          Bo93a a7lowa barcha et dhakkaritni fijim3a illi 3additHa fissif ghadi...

          Comment


          • #6
            Tabarka=jazz
            Tabarka= nuits blanches sur le sable avec des guitares ouds drébik etc
            Tabarka= saoul (ca n'engage que moi)

            Comment


            • #7
              tabarka est une tres joile petite ville specialement pour les amoureux il y des beaux endroit et tres bien pour la marche a pieds j`ai passe 10 jours a golf palace bonne nouriture et le bon air et elle est propre aussi

              Comment


              • #8
                je viens de tomber sur cet article sur tbarka que je n avais jamais vu, mille merci symbiose , tu as su montrer toute la beaute de cette ville !!!
                Moi j y suis aller et j en suis amoureuse de cette ville ; une tres belle ville, de tres beau paysage, je vous parle pas des coucher de soleil,...
                J ai eu la chance de faire une visite en quad, et decouvrir pas mal de coin magnifique !
                voila , que de bon souvenir !!!

                Comment

                widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                Ads sous Menu

                Collapse

                Tendances

                Collapse

                There are no results that meet this criteria.

                Working...
                X