Annonce

Collapse
No announcement yet.

L'europe...un Bloc Fortifie ?

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • L'europe...un Bloc Fortifie ?

    Possibilité de s'inscrire à l'Université en Belgique...recherche d'un emploi...J'ai procédé à une analyse de la situation dans notre pays. Elle est (très) loin de me satisfaire. Avant de procéder à la rédaction de ce thème, j'ai invité Habib, restaurateur tunisien naturalisé belge dans la région liégeoise, et Lofti, avocat à Liège d'origine tunisienne et pratiquant les deux droits, à une réunion préparatoire dans mon bureau.
    Mon interrogation portait sur deux thèmes :
    1- un étudiant tunisien peut-il poursuivre ses études dans une de nos trois universités belges ?
    2- un licencié, soit d'une école supérieure, soit d'une université tunisienne, peut-il rechercher un emploi dans notre pays ?
    En ce qui concerne les étudiants : les inscriptions se seront pas autorisées, sauf si le candidat démontre que l'option choisie n'existe pas en Tunisie. Et encore, conviendra-t-il que le candidat prouve qu'il a obtenu deux mentions "assez bien", qu'il puisse satisfaire à un examen d'admission et peut être suivre un an de cours de "mise à niveau".
    En ce qui concerne la recherche d'un emploi : l'émigration n'est plus permise, et cela je l'ignorais, depuis 1975. Il en résulte qu'un étudiant est parfaitement en droit de se rendre dans notre pays avec un visa de "touriste", de se transformer en "roi de la débrouille" pour rechercher un emploi durant son séjour...mais qu'il demeurera en situation irrégulière à l'expiration de son visa.
    En ce qui concerne les demandes de naturalisation, les services du Ministère des Affaires Etrangères sont actuellement saturés. La preuve en est qu'à l'heure de la rédaction de ce thème, des "centre Africains" occupent une église à Bruxelles : ils sont menacés d'expulsion.
    Un commentaire fait sur la chaîne de radio "RTL-TVI" cette semaine fait état d'une "véritable fortification édifiée autour de l'Europe". Le commissaire européen, Monsieur Louis MICHEL, vient d'ailleurs de lancer un appel à tous les pays concernés afin que des solutions soient trouvées "dans les pays concernés" pour la relance de l'emploi. Et si nous connaissons la résolution du gouvernement espagnol, qui vient de "régulariser" la situation de plus de 100.000 personnes, elle est loin de faire l'unanimité en Europe.
    Dernière précision enfin : d'après mon ami Habib, seuls le Canada et l'Australie offriraient, à l'heure actuelle, plus de garantie quant à la recherce d'un emploi.
    Amis Tunisiens de Belgique, de France et de partout ailleurs en Europe, je vous demande de nous rejoindre dans ce débat, afin que nous, Européens "bien pensant" mais surtout "voulant agir dans la légalité",
    puissions réunir nos efforts pour seconder au mieux nos amis vivant en Tunisie...qui ont fait le maximum pour obtenir le meilleur résultat possible dans leurs études.
    Soyons réalistes : nous devons avoir le courage de poser des questions à qui de droit. Me suivrez-vous dans ce combat ?
    De grâce, cette fois tentons d'éviter les dérives et limitons-nous au débat essentiel.
    Je lance enfin un appel à tous mes collègues de l'Etat tunisien : s'ils ont la possibilité de "contrôler" ce message, qu'ils réagissent en fonction de leur conscience professionnelle.

  • #2
    Bonsoir Jacques

    Je suis belge d'origine tunisienne, j'ai fait mes études ici donc je ne suis pas concernée à 100% par ce problème propre aux new immigrés. Cependant, je vais essayé de répondre d'après ce que j'ai vu ou ce que l'on a m'a raconté.


    1- un étudiant tunisien peut-il poursuivre ses études dans une de nos trois universités belges ?
    - Il y a énormément de tunisiens qui tentent des inscriptions en Belgique, le problème reste l'équivalence. Notre système éducatif n'est pas français (le bac n'existe pas) et de plus depuis Bologne tout est devenu compliqué. L'inscription devient alors un combat où une multitude de lettres de motivations et paperasses en tout genre deviennent leurs armes.

    - Sans oublier les délais pour l'équivalence des diplômes qui est fixée pour mi-juillet et fin mai pour les admissions à l'Unif (si je ne me trompe pas). La plupart des tunisiens que je connais ont dû passer une année sabbatique pour attendre l'équivalence ou l'admission à lunif.

    - les passerelles entre les études comportent tellement d'exigences (dont le fameux examen d'entrée ou l'année préparatoire) que même un belge ayant fait ses études ici aura des complications.

    - tout diplôme d'origine africaine ou autre pays (du tiers-monde?) est souvent négligé car il y aurait des doutes sur le contenu (et niveau) des matières enseignées dans les facs tunisiennes (ou autres).
    Après analyse des dossiers, certaines personnes se sont vues refuser l'inscription car le contenu des cours était dépassé... ou trop superficiel. (cela peut être vrai pour certaines études et je comprends la raison du refus)


    2- un licencié, soit d'une école supérieure, soit d'une université tunisienne, peut-il rechercher un emploi dans notre pays ?
    Rechercher directement un emploi? sincèrement à notre époque non.
    La majorité des personnes que je connaisse ont dû ajouter une formation ou des modules (des cours de langue en néérlandais par exemple) pour pouvoir trouver un travail. D'autres ont préféré abandonner et rester au chomage. (J'ai une amie dentiste qui pratiquait déjà en Tunisie et quand elle est arrivée ici, on l'a inscrite en 2eme année dentisterie....elle était plus que dégoûtée)
    .

    Enfin, il ne faut pas oublier...sans la nationalité belge, beaucoup de portes restent fermées

    tha9afia siyassia nawawiya ijtima3ia e9tissadia riadhia ....
    Averroes®

    Comment


    • #3
      Envoyé par Tite_NatuRe
      Après analyse des dossiers, certaines personnes se sont vues refuser l'inscription car le contenu des cours était dépassé... ou trop superficiel. (cela peut être vrai pour certaines études et je comprends la raison du refus)
      Franchement, je pensais que la Belgique etait beaucoup plus avance que ca. Refuser un dossier d'inscription a cause que le contenu des cours est depasse est une pratique vraiment depassee.
      Lorsqu'on recoit une demande d'inscription pour faire des etudes superieures (Master ou PhD/Doctorat), ce qu'on cherche a mesurer chez le candidat ce n'est pas la qualite des cours qu'il a deja eu mais plutot sa capacite a en suivre d'autres de plus haut niveau.
      Il y a des tests standardises (GRE : graduate record examinations) dans chaque discipline pour evaluer la capacite d'apprentissage du candidat independament des etudes precedentes. Si on est honnete intellectuellement, on peut demander au candidat de passer ces tests qui s'offrent dans tous les pays du monde (en Tunisie, il faut voir AMIDEASTpour cela) et le score est tres significatif. Ceci nous permet, ici en Amerique du Nord, de distinguer les meilleurs elements.
      Malgres l'impressionnant nombre de candidatudes qu'on recoit chaque session, on a encore et encore plus de places a offrir et dans de tres bonnes conditions ( avec le support financier et des capacites d'encadrement ). Et c'est grace a l'apport de ces etudiants venu des 4 coins du monde qu'on peut etre tjrs a la pointe de la recherche mondiale et a la pointe des technologies avec des consequences directes sur l'economie.
      J'espere que l'Europe se reveillera un jour avant que ca soit trop tard.

      Comment

      widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

      Ads sous Menu

      Collapse

      Tendances

      Collapse

      There are no results that meet this criteria.

      Working...
      X