Annonce

Collapse
No announcement yet.

atention cure_dent

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • atention cure_dent

    les cures dents ne sont pas aussi anodines qu'ont le pensent.. le JIM journal informatique medical rappprote que:

    L’aventure de la dame au cure-dent

    Date de création : 25 mai 2005





    http://www.jim.fr/jim/data/bdc/base/...4/57/photo.jpg Les urgences d’un hôpital réservent tant de surprises, de rebondissements et parfois de suspens, qu’elles ont été choisies comme unité de lieu et de temps pour la série télévisée éponyme largement diffusée dans le monde entier.

    Le cas présenté par une équipe italienne pourrait, sans aucune fioriture, servir de trame à un nouvel épisode du feuilleton.

    La scène se déroule aux urgences de l’hôpital Carregi à Florence.

    Une femme de 67 ans, sans antécédents notables, se présente dans un tableau de douleurs thoraciques et de malaise général. L’examen révèle des signes de tamponnade avec des bruits du c½ur assourdis et une pression artérielle basse. L’ECG oriente vers un infarctus inférieur en voie de constitution, ce que semble confirmer des taux élevés de CPK-MB (94,7 ng/ml pour une normale inférieure à 3,6) et de troponine I (25,6 ng/ml pour une normale inférieure à 0,10). L’échographie transthoracique réalisée immédiatement met en évidence un volumineux épanchement péricardique avec collapsus proto-diastolique du ventricule droit.

    La condition hémodynamique de la patiente se détériorant rapidement, devant cette tamponade, une péricardocentèse est pratiquée. Elle ramène 150 ml de liquide sanglant.

    Le diagnostic de rupture de la paroi libre du ventricule gauche post-infarctus ou de dissection de l’aorte sont suspectés et la malade est immédiatement transférée au bloc opératoire. L’échocardiographie trans-oesophagienne ayant éliminé une dissection, une sternotomie est pratiquée.

    Après évacuation de 600 ml de sang coagulé contenu dans le péricarde, l’exploration permet de mettre en évidence une perforation de l’artère coronaire droite juste avant sa bifurcation. Le chirurgien a alors la surprise de découvrir sous la face diaphragmatique du c½ur, un cure dent en bois mesurant 3,5 cm de long ayant transpercé le diaphragme !
    (voir photos ci-contre).

    L’intervention consiste en une ligature de la coronaire droite suivie d’un pontage par un greffon saphène. Après fermeture de la sternotomie, une laparotomie exploratrice est pratiquée pour éliminer une plaie intra-abdominale consécutive à la migration de ce cure-dent. Mais aucune lésion, ni orifice de sortie de l’estomac de ce corps étranger n’est mis en évidence.

    Après 6 jours d’hôpital la malade est rentrée chez elle et a pu reprendre ses activités au deuxième mois. L’interrogatoire a permis de rapporter cette présence insolite d’un cure-dent dans le péricarde à un barbecue, la veille de l’hospitalisation, au cours du quelle la patiente s’est souvenue avoir consommé (sans doute un peu goulûment) des boulettes de viande piquées par des cure-dents…

    Au-delà de l’anecdote, cette observation florentine unique permet de rappeler qu’une enquête conduite aux Etats-Unis en 1984 avait estimé que 8176 accidents de cure-dents (suffisamment sérieux pour être signalés), survenaient chaque année aux Etats-Unis et que dans 400 cas environ, les blessures provoquées concernaient un organe interne.

    De là à enclencher en justice une « class action » ou à demander l’interdiction des cure-dents, il n’y a qu’un pas qui sera peut-être franchi outre Atlantique.

    Dr John H Watson
    Last edited by Tite_NatuRe; 08-06-2005, 15h03.
    akos:sad2: :rocket: :zx11pisse

  • #2
    allah yehdik fi ha tsawer! )
    il faut faire attention alors!

    Comment

    widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

    Ads sous Menu

    Collapse

    Tendances

    Collapse

    There are no results that meet this criteria.

    Working...
    X