Annonce

Collapse
No announcement yet.

paroles d'anges

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • paroles d'anges

    coucou!!

    J ai lu cette petite histoir et je l ai trouvé tres interessante ) je la partage avec vous )

    ""
    Quelque part au ciel, deux anges se rencontrèrent, le premier s’appelle Angelino, le deuxième Lumières.

    - Bonjour Lumières.
    - Bonjour Angelino, comment vas-tu ?
    - ça va bien et toi ?
    - Sincèrement je suis fatigué Angelino.
    - Pourquoi, lumières ? Pourquoi es-tu fatigué ?
    - à cause du boulot Angelino.
    - T’es toujours sur terre, Lumières ?
    - Oui, j’ai pas changé de secteur Angelino, je suis avec les humains. C’est des milliers d’années que j’y travaille mais je commence à en avoir assez !
    - T’es sur cette et belle lointaine planète bleue Lumières ? T’as de la chance, on dit que c’est une très belle planète !
    - Oui Angelino, la planète est très belle mais ses habitants sont très mystérieux, étranges, capricieux et lunatiques.
    - Là c’est toi qui deviens lunatique lumières, je n’ai rien compris et tes histoires sur les humains commencent à m’intéresser.
    - Tu ne peux pas comprendre Angelino, il faudrait que tu sois sur place.
    - Ah oui, t’as de la chance lumières. Tu me connais, j’adore examiner de près tout ce qui est étrange et tes histoires sur les humains ne cessent de me faire réfléchir
    - Ok Angelino, tu veux faire un tour avec moi sur terre ?
    - Ah oui, suis-je autorisé ?
    - Je suis le gardien de cette planète, je t’autorise à y aller quand tu voudras, mais ta première visite sera guidée, je doute qu’il y aie une seconde visite.
    - Merci lumières, tu viens de me rendre un grand service, j’ai toujours voulu voir ce qu’il y a sur cette planète.
    - Allons-y tout de suite.


    En quelques secondes, les deux anges furent déjà sur terre. Il firent un long vol où Angelino vit les montagnes, le ciel, les forêts, les mers et les océans.

    - C’est si beau ! s’exclama Angelino.
    - Ah oui, si seulement c’était vide !
    - Pourquoi tu dis cela lumières ?
    - Tu le sauras avec la deuxième partie de la visite, nous allons voir les humains.

    En quelques battements d’ailes, les deux anges furent chez les humains, les étranges créatures. Angelino qui est habitué à des planètes froides et désertes ne fut pas plus que stupéfait. Des milliers, des millions d’humains fourmillant par-ci et par là. Il y en a qui se déplacent à deux pattes, d’autres sur des engins étranges à quatre roues et d’autres à deux roues. Lumières lui apprit que les humains ne se ressemblaient pas tous, il y avait les blancs, les noirs, les jaunes. Les grands, les petits, les hommes et les femmes. Lumières lui apprit aussi que dieu a donné aux hommes les plaisirs de vivre, d’apprendre et de se procréer. Les hommes se regroupaient dans des agglomérations plus ou moins grandes, les bâtiments allaient bientôt atteindre le ciel et les fumées allaient bientôt le recouvrir.

    Angelino ne prononça aucun mot, il se contentait de regarder. Au fond de lui, il enviait Lumières qui avait tant d’histoires à raconter.

    Après quelques instants de silence, Angelino demanda :

    - Elle est très belle cette planète.
    - Oui, effectivement.
    - Mais je ne comprends pas, pourquoi m’as-tu dit que tu en as marre ?
    - Suis-moi et ne dis rien, dit lumières.

    Les deux anges s’envolèrent vers un lieu lointain et désert, ils atterrirent sur une colline.

    - Tu vois ces humains ? demanda Lumières.
    - Oui, mais pourquoi tous ces bruits, pourquoi est-ce qu’ils courent ? Pourquoi tous ces feux, ces explosions et ce sang ?
    - Ça s’appelle la guerre mon ami Angelino. Dieu a appris aux hommes à inventer les armes et ils les utilisent à merveille !
    - Un homme peut enlever la vie à un autre homme ???
    - Oui, et bien plus encore !
    - Mais pourquoi ça ?
    - Certains pour l’argent, certains pour le pouvoir et parfois pour le plaisir !
    - Je ne sais pas quoi dire, mais….
    - Ne dis rien, ça s’appelle haine et ça n’existe que chez les humains, interrompit lumières. Suis-moi.

    Les deux anges quittèrent les lieux puis atterrirent sur un bateau.

    - Tu vois cette baleine ? demanda lumières.
    - Oui, je la vois, qu’est-ce qu’elle a ?
    - Et tu vois tous ces hommes ?
    - Oui.
    - Ils sont tous là pour sauver cette baleine, des millions et des millions ont été donnés pour ça.
    - C’est bien.
    - C’est bien, mais sais-tu que des milliers d’enfants meurent partout dans le monde, en Palestine ou en Afrique ou partout ailleurs, et tu sais qu’aucun d’eux n’a bougé le petit doigt ?

    Angelino se tut.

    - ça s’appelle lâcheté et ça n’existe que chez les humains, reprit lumières, suis-moi.

    Les deux anges poursuivirent leurs parcours. Ils atterrirent dans une station de bus. Un homme était entrain d’embrasser sa femme qui allait partir en voyage. Le couple s’embrassait à perdre haleine. Ils paraissaient très amoureux.

    - Tu vois cet homme ? demanda Lumières.
    - Oui, qui est-il entrain d’embrasser ?
    - Il est entrain d’embrasser sa femme et il en est très amoureux. Elle va partir en voyage pour quelques jours.
    - Pourquoi sont-ils si proches ?
    - ça s’appelle amour et ça n’existe que chez les humains, allons attendre la femme à la station de destination.

    Les anges s’envolèrent vers la station. Lumières profita des instants d’attente du bus pour parler des choses qui n’existent que sur cette planète. Angelino était à la fois heureux et stupéfait, heureux parce qu’il adorait apprendre et stupéfait parce qu’il ne pouvait toujours pas comprendre ces humains. Après quelques heures, le bus arriva.

    - Voici le bus Angelino.
    - Oui, ils sont bien lents ces humains !
    - Ils n’ont pas nos ailes Angelino !

    En descendant du bus, la femme se jeta dans les bras d’un autre homme puis se mit à l’embrasser.

    - Mais c’est un autre homme, lumières !
    - Oui Angelino, c’est un autre homme.
    - Mais pourquoi ?
    - Ça s’appelle infidélité, ça n’existe que chez les humains, suis-moi.

    Les deux anges continuèrent leur formidable voyage puis descendirent près d’un grand immeuble. Ils descendirent au sous-sol. Des dizaines d’humains habitaient ce lieu pourri et nauséabond. Ils pouvaient à peine bouger, ils avaient l’air affaiblis.

    - Pourquoi bougent-ils lentement Lumières ?
    - Parce ce que ils n’ont rien mangé Angelino.
    - Pourquoi habitent-ils dans ce lieu dégueulasse lumières ?
    - Parce qu’ils n’ont pas où habiter, c’est dégueulasse mais ça les protèges du froid, de la pluie et des regards cruels. Vois-tu cette femme ?

    Lumière montra une femme accolée au mur, elle paraissait si triste et si faible. Angelino sentit des yeux parler.

    - Qui est cette femme lumières ?
    - Une pauvre femme. Regarde-la bien en face.
    - Oui.
    - Tu te rappelleras de son visage ?
    - Je ne l’oublierai jamais.
    - Suis-moi.

    Les deux anges s’envolèrent jusqu’à une grande et luxueuse maison. Ses locataires étaient entrain de manger. Lumière expliqua à Angelino qu’il n’y avait pas beaucoup d’humains qui pouvaient se payer une telle maison ou de tels repas, il lui expliqua que le propriétaire avait beaucoup d’argent.

    - Tu vois cet homme au bout de la table ?
    - Oui, je le vois.
    - C’est le propriétaire de la maison, cette femme est son épouse , ces gamins sont ces enfants et cet homme est son invité.


    Angelino approcha d’un bébé, qui était probablement le fils du propriétaire. Le bébé lui fit un geste avec son minuscule bras et lui offrit un merveilleux sourire.

    - Lumière, Lumières, s’exclama Angelino, il me voit !
    - Oui Angelino, les bébés peuvent nous voir.
    - Pourquoi ?
    - Parce que c’est des anges aussi Angelino.
    - Qui d’autre peut nous voir ?
    - Les fous.
    - Comment peut-on parler aux humains ?
    - En leur rendant visite dans leurs rêves, tu vois l’autre homme dans la table ?
    - Oui.
    - C’est l’invité du propriétaire, écoute, il est entrain de lui dire des mots gentils.
    - Oui, j’ai entendu.
    - En réalité, cette homme n’aime pas ce propriétaire, il est gentil avec lui parce qu’il a besoin d’argent pour une affaire. ça s’appelle hypocrisie et ça n’existe que chez les humains. Allons monter.

    En montant les escaliers, ne sachant pas où il allait, ni en comprenant ce qu’il avait vu, Angelino commençait à devenir perturbé. Les deux anges montèrent jusqu’au troisième étage de la villa. Lumière lui montra un vieux placard.

    - Ouvre-le placard Angelino.

    Angelino exécuta sans discuter.

    - Tu vois ce vieux livre en haut ?
    - Oui, c’est quoi ce livre lumières, demanda Angelino ?
    - C’est pas un livre, ça s’appelle album-photo, prends-le, puis vas à la troisième page.

    Angelino prit le livre, ouvrit la troisième page puis son regard resta figé sur l’une des photos.

    - Tu as vu un visage familier Angelino ? demanda Lumières.
    - Oui, c’est cette femme, répliqua Angelino.
    - Tu la connais ?
    - Non, mais je l’ai déjà vue.
    - Où ça ?
    - Au sous-sol, c’est la femme du sous-sol, la pauvre femme.
    - Oui Angelino, cette misérable femme n’est que la s½ur de ce richissime monsieur.
    - Mais pourquoi il la laisse comme ça ?
    - Si je t’explique Angelino c’est que j’ai compris les humains et ce n’est pas le cas. Ça s’appelle méchanceté et ça n’existe que chez les humains.
    - Oh mon dieu, ce n’est pas croyable.
    - Oui Angelino, et tu n’as encore rien vu.
    - Je sais, ces humains m’intriguent. Parfois ils m’éc½urent.
    - Veux-tu qu’on continue notre visite ?
    - Non lumières, j’en ai assez vu, je reviendrai la prochaine fois et je serai seul.
    - Comme tu voudras Angelino.


    Angelino regagna rêves, l’étoile où il travaillait. Il lui raconta avec étonnement ce qu’il a vu sur cette mystérieuse et lointaine planète, terre. Il dit aux étoiles qu’il était décidé à essayer de comprendre les humains.

    à suivre……
    ""

  • #2

    Dieu Merci qu'il ne lui a pas montré une espèce ( que je doute qu'ele soit humaine) qui ne cesse de se mêler des vies des autres!

    Bravo Fafa..

    Comment


    • #3
      supebe histoire fafa

      Comment

      widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

      Ads sous Menu

      Collapse

      Tendances

      Collapse

      There are no results that meet this criteria.

      Working...
      X