Annonce

Collapse
No announcement yet.

la fourmi !!!!

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • la fourmi !!!!

    Il était une fois, une Fourmi heureuse et productive qui, tous les jours ,arrivait de bonne heure à son travail. Elle passait toute sa journée à travailler dans la joie et la bonne humeur, poussant même la chansonnette.

    Elle était heureuse de travailler et son rendement était excellent mais, malheur !, elle n'était pas pilotée par un manager
    Le Frelon, PDG de l'entreprise, considérant qu'il n'était pas possible que la situation puisse perdurer, créa un poste de manager pour lequel il recruta une Coccinelle avec beaucoup d'expérience.

  • #2
    suite de l'histoire

    Il était une fois, une Fourmi heureuse et productive qui, tous les jours ,arrivait de bonne heure à son travail. Elle passait toute sa journée à travailler dans la joie et la bonne humeur, poussant même la chansonnette.


    Elle était heureuse de travailler et son rendement était excellent mais, malheur !, elle n'était pas pilotée par un manager ...

    Le Frelon, PDG de l'entreprise, considérant qu'il n'était pas possible que la situation puisse perdurer, créa un poste de manager pour lequel il recruta une Coccinelle avec beaucoup d'expérience.

    La première préoccupation de la Coccinelle fut d'organiser les horaires d'entrée et de sortie de la fourmi. Elle créa également un système de compte-rendu et de fiches navettes.Très vite, il fallut engager une secrétaire pour l'aider à préparer les dossiers et le reporting, si bien qu'elle recruta une Araignée
    qui mis sur pied un système de classement et qui fut chargée de répondre au téléphone. Pendant ce temps là, la fourmi heureuse et productive continuait de travailler, travailler, travailler.

    Le Frelon, PDG de l'entreprise, était ravi de recevoir les rapports de la Coccinelle, si bien qu'il lui demanda des études comparatives avec graphiques, indicateurs et analyse de tendance. Il fallut donc embaucher un Cafard pour assister le manager et il fallut acheter un nouvel ordinateur avec une imprimante.

    Assez vite, la Fourmi heureuse et productive commença à baisser de rythme et à se plaindre de toute la paperasserie qui lui est dorénavant imposée.
    Le Frelon, PDG de l'entreprise, considéra qu'il était temps de prendre des mesures. Il créa donc le poste de chef de service pour superviser la Fourmi heureuse et productive.

    Le poste fut pourvu par une Cigale qui changea tous le mobilier de son bureau et qui demanda un nouveau fauteuil ergonomique ainsi qu'un nouvel ordinateur avec écran plat. Seulement, avec plusieurs ordinateurs, il fallut aussi installer un serveur réseau. Le nouveau chef de service ressenti rapidement le besoin de recruter un adjoint (qui était son assistant dans son ancienne entreprise) afin de préparer un plan stratégique de pilotage ainsi que le budget de son nouveau service.
    Pendant ce temps-là, la Fourmi était de moins en moins heureuse et de moins en moins productive.

    "Il va nous falloir bientôt commander une étude sur le climat social", dit la Cigale.
    Mais, un jour, le Frelon, PDG de l'entreprise, en examinant les chiffres, se rendit compte que le service dans lequel la Fourmi heureuse et productive travaille n'était plus aussi rentable qu'avant.
    Il eut donc recours aux services d'un prestigieux consultant, M. Hibou, afin qu'il fasse un diagnostic et qu'il apporte des solutions. Le Hibou fit une mission de trois mois dans l'entreprise à l'issue de laquelle il rendit son rapport : "il y a trop de personnel dans ce service".

    Le Frelon, PDG de l'entreprise, suivit ses recommandations et .. licencia la Fourmi !

    Comment


    • #3
      Salut nannous, belle histoire. Moi aussi j'en ai une, si tu permets.


      Un jour, un vieux professeur de l'Ecole nationale d'administration publique (ENAP) fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d'une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines.

      Ce cours constituait l'un des 5 ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n'avait donc qu'une heure pour passer sa matière.

      Debout, devant ce groupe d'élite (qui était prêt à noter tout ce que l'expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit:
      "Nous allons réaliser une expérience".

      Du dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot Maison d'un gallon (pot de verre de plus de 4 litres) qu'il posa directement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le gros pot.

      Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves leur demanda:

      "Est-ce que ce pot est plein ?"
      Tous répondirent :"Oui".

      Il attendit quelques secondes et ajouta :

      "Vraiment?"

      Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier..

      Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot.
      Les morceaux de graviers s'infiltrèrent entre les cailloux...jusqu'au fond du pot.

      Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et demanda :

      "Est-ce que ce pot est plein ?".

      Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège.

      L'un d'eux répondit :

      "Probablement pas!"

      "Bien!" répondit le vieux prof.

      Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudière de sable.
      Avec attention, il versa le sable dans le pot.

      Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.

      Encore une fois, il demanda :

      "Est-ce que ce pot est plein ?".

      Cette fois, sans hésiter et en choeur, les brillants élèves répondirent:

      "Non!".

      "Bien!" répondit le vieux prof.

      Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras bord.
      Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe etdemanda :

      "Quelle grande vérité nous démontre cette expérience?"

      Pas fou, le plus audacieux des élèves, songea au sujet de ce cours, répondit:

      "Cela démontre que même lorsqu'on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous,
      plus de choses à faire".

      "Non, répondit le vieux prof, ce n'est pas cela!"
      La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante :

      "Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite".

      Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'évidence de ces propos. Le vieux prof leur dit alors:

      "Quels sont les gros cailloux dans votre vie?"

      - votre santé
      - votre famille
      - vos ami(e)s
      - réaliser vos rêves
      - faire ce que vous aimez
      - apprendre
      - et moi !!

      "Ce qui faut retenir, c'est l'importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie".

      Alors n'oubliez pas de vous poser à vous-même la question:

      "Quels sont les GROS CAILLOUX DANS MA VIE?

      Ensuite, mettez les en premier"
      D'un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle...

      Plusieurs personnes entrent et sortent de nos vies.

      Seuls les vrais amis laissent une empreinte sur nos coeurs.

      Contrôle-toi avec ta tête,
      Supporte les autres avec ton coeur

      Si quelqu'un te trahit une fois c'est sa faute
      S'il te trahit deux fois, c'est ta faute


      Les grands esprit discutent d'idées
      Les esprits moyens discutent des événements
      Les petits esprits parlent des autres

      Qui perd de l'argent, perd beaucoup
      Qui perd un ami, perd encore plus
      Qui perd la foi, perd tout

      La beauté des jeunes, c'est une erreur de la nature
      La beauté des personnes âgées, c'est une oeuvre d'art

      Apprends des erreurs des autres ;
      Tu n'as pas le temps de faire toutes les erreurs!
      La vie n'est pas assez longue...

      Hier, c'est de l'histoire
      Demain, c'est un mystère
      Aujourd'hui, c'est un cadeau!

      Comment


      • #4
        Encore une ...

        Une jeune femme va chez sa mère et lui dit que sa vie est tellement difficile qu'elle ne sait pas si elle peut continuer. Elle veut abandonner, elle est fatiguée de se battre tout le temps. Il semble qu'aussitôt qu'un problème est réglé, un autre apparaît. Sa mère l'amène à la cuisine. Elle remplit trois chaudrons d'eau et les place chacun sur la cuisinière à feu élevé. Bientôt, l'eau commence à bouillir. Dans le premier chaudron, elle place des carottes, dans le deuxième, elle met des oeufs et dans le troisième, elle met des grains de café moulus.
        Elle les laisse bouillir sur le feu sans dire un mot. Après 20 minutes, elle retourne à la cuisinière. Elle sort les carottes et les place dans un bol. Elle sort les oeufs et les place dans un bol. Puis elle verse le café dans une carafe. Se tournant vers sa fille, elle dit, "Dis moi, que vois-tu?" "Des carottes, des oeufs et du café," répond sa fille. La femme l'amène plus près et lui demande de toucher les carottes. La fille les toucha et nota qu'elles étaient molles et souples. La mère lui demanda alors de prendre un oeuf et de le briser. La fille enleva la coquille d'un oeuf et observa qu'il était cuit dur. Finalement, la mère lui demande de goûter au café. La fille sourit comme elle goûtait son arôme riche.
        La fille demanda alors, "Qu'est-ce que ça veut dire maman?"
        Sa mère explique que chaque objet avait fait face à la même eau bouillante mais que chacun a réagi différemment. La carotte y est entrée forte, dure et solide.
        Mais après être passée dans l'eau bouillante, elle a ramolli et est devenue faible. L'oeuf était fragile avec l'intérieur fluide. Mais après être passé dans l'eau bouillante, son intérieur est devenu dur.
        Les grains de café moulus ont réagi de façon unique. Après avoir été dans l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.
        "Lequel es-tu?" demanda la mère à sa fille. "Lorsque l'adversité frappe à ta porte, comment réponds-tu? Es-tu une carotte, un oeuf ou un grain de café?
        Penses-y: Suis-je la carotte qui semble forte mais qui, dans la douleur et l'adversité devient molle et perd sa force?
        Suis-je un oeuf qui commence avec un coeur malléable mais change avec les problèmes? Ai-je un esprit fluide qui devient dur et inflexible dans la douleur? Est-ce que ma coquille ne change pas mais mon intérieur devient un coeur dur?
        Ou suis-je comme un grain de café? Le grain change l'eau, il change la source de sa douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme le grain de café, tu deviens meilleure et change la situation autour de toi lorsque les choses vont au pire".

        Comment faites-vous face à l'adversité? Comme une carotte, un oeuf ou un grain de café?

        Comment

        Loading...

        Ads sous Menu

        Collapse

        Tendances

        Collapse

        There are no results that meet this criteria.

        Working...
        X