Annonce

Collapse
No announcement yet.

Le droit de savoir

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Le droit de savoir

    Dans le cadre de l'effervescence mondiale sur le nouveau fleau qui commence a faire des ravages en l'occurence " la grippe aviaire " , on n'a pas deplore "officiellement " aucun cas de contamination en notre pays . Malgrés ca , le secteur de la volaille en Tunisie souffre de plus en plus de l'abstinence du consommateur tunisien .

    Tout ce-ci pour en venir a la question que je vous propose de debattre :

    Faut il a votre avis tout dire aux peuples ? Ou ne vaudrait il pas mieux de cacher quelques faits /informations pour preserver l'opinion publique / ne pas engendrer un phenomene de panique generale ? d'autres termes est ce que le droit de savoir est absolu ??

  • #2
    a mon avis dans ces cas la, il faudra etre le plus clair possible pour gagner la confiance du peuple...car il suffit de naviguer ou d'entendre ailleur une information non dite, cache ou modifier que cette confiance (deja qu'elle manque:P) se perd encore plus...et tout ce qu'on voulait eviter ben en y tombe droit dans le mile; la panique...

    Comment


    • #3
      Tout a fait d’accord avec toi symbio !

      Si les responsables et les medias se mettaient une fois pour changer a dire ce qu’il y’en a en toute clarté ils gagneront la confiance et leur parole aura l’écho souhaité chez les gents

      Mais dans l’état actuel des choses pour parler spécifiquement de l’affaire de la grippe aviaire je dirai que c’est tout normal que le peuple évite de consommer de volailles dans la mesure qu’on voit tous les jours parler des cas de contaminations par ci et par la et au même temps black out totale des services tunisiens ce qui met la puce a l’oreille même s’il peut être vraie qu’on est nullement touché par cette maladie sur notre territoire

      Donc transparence totale pour éviter que la parole des perturbateurs ne soit écoutée car en toute normalité si les services consernés et les medias ne se montrent pas convaincants c’est ailleurs que les gents vont chercher les infos ….

      Comment


      • #4
        dans la logique des choses , ou dans la réalite il vaut mieux qu'on soit informés mais là on tombe dans l'extréme pour la bonne raison que la principale condition n'existe pas : l'honeteté des médias ; chacun a sa version des faits , du coup , on est trés malinformés et ceci donne un effet contraire on est influencés et on ne sait plus à quel saint se vouer !!!

        si on se réfère à l'exemple cité qui est la grippe aviaire eh bien je réponderais qu 'on est la victime des médias , c'est un phénoméne surmédiatisé est surtoout une mise en scéne qui a mis des économies mondiales sur la selette
        Ce virus existe depuis les années 1880 ou presque , il y a plus d'un siécle qui fait des morts chez les animaux et chez les humains et depuis ce siécle le virus n'a pas fait d'épandémie ; pourquoi il le ferait maintenant ?? c'est un risque c'est vrai mais franchement les autres virus qui existent encore et font encore des ravages le HIV rien qu en Afrique il y a 28 000 000 selon les derniéres stat. pkoi c'est pas médiatisé autant ? le virus de l'EBOLA ? vous l'avez oublié ? c'est des milliers , des centaines de milliers qui en meurent et pourtant ..............vous savez jusqu' a ce jours on n ' a pas encore atteint les 200 atteintes ou victimes du H5N1dans le monde . en indonésie ce virus est apparu depuis 2003 et il a fait 24 morts depuis . les victimes d'un virus trés banal tel que la grippe sont 10 fois plus nombreuses ..............................tout ça en sachant qu'il y a qu'un seul laboratoire pharmaceutique qui tient l'exclusivité du traitement ou du vaccin ne nous met pas la puce à l'oreille ?? ............tt ça c'et grâce aux médias .............. l'économie qui se noit , les gens qui font faillite et des familles qui perdent tout sans pour autant avoir chipe le virus

        ce qui est désolant c'est que les médias de nos jours sément plus la zizannie qu'autre choses et désinforment plus qu'ils informent

        Comment


        • #5
          Un excellent journaliste ayant longtemps appartenu à la R.T.B.F. a présenté un sujet qui n'était pas sans intérêt : "Informer ou déformer".

          Si une information est parfaitement vérifiée, il importe de la communiquer à la population dans tarder, mais en se limitant aux faits.

          Il est un fait que certaines presses brodent volontiers sur des sujets provoquant ainsi un vent de panique chez le commun de mortel.

          A ceci, je préfère encore l'analyse que nous fait avec brio 3elissa.

          Comment


          • #6
            Envoyé par Zyeux
            d'autres termes est ce que le droit de savoir est absolu ??
            ça dépend du pays et en l'occurence du peuple.

            En prenant comme exemple et ce par pur hazard la Tunisie et les tunisiens; je dirais que dans tous les cas, mieux vaut les laisser dans le noir pour n'importe quel genre "de question" : puisque dans la plupart des cas, un tunisien en général aura toujours tendance à amplifier de simples faits avant d'en faire toute une polémique pour ne réussir qu'à désinformer et effrayer son prochain et puis de toute façon au 21ème siècle une personne qui veut savoir et s'informer trouvera toujours un moyen pour y arriver "la seule contrainte" donc consistera en le simple fait de devoir mener ses propres recherches et ce par ses propres moyens au lieu de leur offrir le tout sur un plat avant de les voir déverser le tout aux poubelles.
            sigpic

            Comment


            • #7
              Envoyé par Zyeux
              Dans le ... ... cadre de l'effervescence mondiale sur le nouveau fleau qui commence a faire des ravages en l'occurence " la grippe aviaire " , on n'a pas deplore "officiellement " aucun cas de contamination en notre pays . Malgrés ca , le secteur de la volaille en Tunisie souffre de plus en plus de l'abstinence du consommateur tunisien .

              Tout ce-ci pour en venir a la question que je vous propose de debattre :

              Faut il a votre avis tout dire aux peuples ? Ou ne vaudrait il pas mieux de cacher quelques faits /informations pour preserver l'opinion publique / ne pas engendrer un phenomene de panique generale ? d'autres termes est ce que le droit de savoir est absolu ??
              Bien que je pense que les gens ont le droit d'être informé et/ou partiellement informé en cas de sécurité national par exemple .. on voit de plus en plus la désinformation.. et va savoir ce qui vrai de ce qui ne l'est pas..

              Comment


              • #8
                Envoyé par Zyeux

                Tout ce-ci pour en venir a la question que je vous propose de debattre :

                Faut il a votre avis tout dire aux peuples ? Ou ne vaudrait il pas mieux de cacher quelques faits /informations pour preserver l'opinion publique / ne pas engendrer un phenomene de panique generale ? d'autres termes est ce que le droit de savoir est absolu ??
                Aucun pays au monde quel que soit son dégrè de démocratisation ne dit tout à son peuple tjs il y a une partie de la vérité cachée ,pour des raisons diverses que se soit par peur de sa place pour un homme politique , par peur d'une crise économique ou sociale , par peur d'une mal comprehension...Mais malheuresement certains abusent et cachent tout mais tout sur leur peuple ce qui conduit à l'mmergence à d'autres types de sources d'information plus ou moins fiables .
                Quand j'écris je cherche jamais à vous plaire. Quand vous me répondez cherchez jamais à me faire taire (signé foulén ben assafett dupon )

                Comment


                • #9
                  Envoyé par Zyeux
                  Dans le cadre de l'effervescence mondiale sur le nouveau fleau qui commence a faire des ravages en l'occurence " la grippe aviaire " , on n'a pas deplore "officiellement " aucun cas de contamination en notre pays . Malgrés ca , le secteur de la volaille en Tunisie souffre de plus en plus de l'abstinence du consommateur tunisien .

                  Tout ce-ci pour en venir a la question que je vous propose de debattre :

                  Faut il a votre avis tout dire aux peuples ? Ou ne vaudrait il pas mieux de cacher quelques faits /informations pour preserver l'opinion publique / ne pas engendrer un phenomene de panique generale ? d'autres termes est ce que le droit de savoir est absolu ??
                  Dans le cas de notre pays, l'info circule déja par le bouche à oreille, on entend chaque jour "un cas est apparu par ci, un autre par là" et va voir ce qui est déformé du véridique...

                  Déja avec le simple phénomène du bouche à oreille, regardez ce qui arrive au secteur de la volaille, il meurt de jour en jour, je pense que ce qui arrive, c'est principalement dû au manque de transparence, au silence...

                  Si on se compare à d'autres pays plus développés, les info concernant ce fléau sont dérisoires et manquent de crédibilité!!
                  Ce que l'on n'arrete pas d'entendre chez nous, c'est simplement ça "il n'a y rien en Tunisie, vous pouvez manger du poulet".... Pourquoi ne pas convaincre les gens scientifiquement avec des arguments plus crédibles??

                  Déja le manque de preuves nous pousse à se poser pleins de questions, et à penser que l'on veut nous faire croire des choses pas vrais rien que pour éviter la panique totale, et si pour couronner le tout, on entend certains affirmer qu'il y'a eu des cas contaminés dans notre pays, comment vous voulez que les Tunisiens aient confiance???

                  Je dirai Oui, au droit de savoir!!

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par Pure

                    Si on se compare à d'autres pays plus développés, les info concernant ce fléau sont dérisoires et manquent de crédibilité!!
                    Ce que l'on n'arrete pas d'entendre chez nous, c'est simplement ça "il n'a y rien en Tunisie, vous pouvez manger du poulet".... Pourquoi ne pas convaincre les gens scientifiquement avec des arguments plus crédibles??
                    Non je pense pas que ça sera le bon moyen scientifiquement ne sera pas efficace pour nous les tunisiens , nos mères lorsqu'elles se rencontrent le matin dans le marché et dans un hammam ne vont pas parler scientifiquement c'est genre " ti mazmé3téch ?? tu haw 10 méttou ba3éd mékléw l7am djéj , ti haw lémradh fi frannsa ou fi massér , éné el 7a9 mé3adéch néchrih l7am édjaj 9assém 3lé rabbi ...." et ça sera aussi le cas pour les hommes qui eux vons se parler de ça autour d'un chicha ou dans le stade .
                    Je pense pas qu'un message dans les médias sera plus fort que ces bouche à oreille et rajoute à celà que nos médias ont zéro crédibilité chez une grande partie des tunisiens .
                    Quand j'écris je cherche jamais à vous plaire. Quand vous me répondez cherchez jamais à me faire taire (signé foulén ben assafett dupon )

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par assafett
                      Non je pense pas que ça sera le bon moyen scientifiquement ne sera pas efficace pour nous les tunisiens , nos mères lorsqu'elles se rencontrent le matin dans le marché et dans un hammam ne vont pas parler scientifiquement c'est genre " ti mazmé3téch ?? tu haw 10 méttou ba3éd mékléw l7am djéj , ti haw lémradh fi frannsa ou fi massér , éné el 7a9 mé3adéch néchrih l7am édjaj 9assém 3lé rabbi ...." et ça sera aussi le cas pour les hommes qui eux vons se parler de ça autour d'un chicha ou dans le stade .
                      Je pense pas qu'un message dans les médias sera plus fort que ces bouche à oreille et rajoute à celà que nos médias ont zéro crédibilité chez une grande partie des tunisiens .
                      Je suis d'accord avec toi assafett, mais tu sais, si nos mamans voient à travers les médias que ce soit la télé, la radio, les journaux ou peu importe, qu'on nous donne des arguments costauds, ils vont demander à leurs maris, à des amis, enfin à des personnes qui s'y connaissent plus ou moins bien en la matière ce qu'ils en pensent, ceux ci pourront les convaincre à leur manière..
                      De plus, on peut convaincre scientifiquement sans employer des termes complexes, c'est à dire utiliser un vocabulaire plus ou moins abordable par toute la population!

                      Mais le problème dans nos médias, c'est qu'ils n'y'a presque pas d'arguments! Si tu compares les spots publicitaires concernant la grippe aviaire dans les pays développés, ou l'emission E=M6 par exemple concernant le sujet, ça va sûrement te pousser à réflechir et à te dire, mais je peux consommer le poulet, ça s'attrappe pas simplement par le fait d'en manger...etc
                      Donc, pour moi, Informer est primordial, et j'ajouterai, le plus simplement possible pour que les gens comprennent

                      Comment


                      • #12
                        Oui si tu veux mais dans la réalité ça reste tjs difficile à appliquer :(
                        Quand j'écris je cherche jamais à vous plaire. Quand vous me répondez cherchez jamais à me faire taire (signé foulén ben assafett dupon )

                        Comment


                        • #13
                          Les pays maghrébins préviennent contre la grippe aviaire
                          Dossier Grippe aviaire

                          samedi 11 février 2006, par Panapress


                          Les pays maghrébins ont convenu, vendredi, de mettre en place une stratégie commune pour lutter contre la grippe aviaire et renforcer le contrôle sur les oiseaux migrateurs à travers des échanges d’expertises, d’informations et de résultats d’analyses.

                          Voir aussi- Grippe aviaire : deuxième décès en Egypte- Cameroun : la grippe aviaire mine le secteur avicole - Cameroun : la grippe aviaire détectée dans le Nord- Grippe aviaire : Et s’il y avait catastrophe...
                          Société- Affaire Firmin Mahé : l’adjudant-chef Guy Raugel reste en prison- Les médecins "étrangers" exploités par la France- Reprise du dialogue inter-togolais- Bouteflika au Val de Grâce
                          Point Afrique
                          El Watan
                          Le Quotidien
                          Afrique du Nord- Vues d’Afrique présente les 22èmes journées du cinéma africain et créole- Algérie : Philippe Douste-Blazy répond au Président Bouteflika- Maroc : première promotion de prédicatrices- Algérie : les téléphones portables font vibrer le pays
                          Algérie- Loi contre le prosélytisme : l’église d’Algérie dans l’attente- Algérie : les islamistes libérés vont-ils être politiquement réhabilités ?- Algérie : des cartes prépayées pour apprendre sur le Net- Trip-hop, MIG : « La différence est une richesse »
                          Libye- Les Pharaons domptent les Eléphants- Can 2006 : la Côte d’Ivoire qualifiée pour les quarts de finale- Can 2006 les Pharaons momifient les Libyens- Point Afrique a 10 ans
                          Maroc- Le 118 400 lance les renseignements français en arabe- L’ONU face au problème sahraoui- Les jeunes Marocains accrocs aux pitbulls- Philippe Troussier est devenu musulman
                          Tunisie- Coup de soleil sur le Maghreb- Ces écrivains français d’origine maghrébine- La tournée maghrébine de Rumsfeld- La Côte d’Ivoire élimine le Cameroun
                          Ces décisions ont été prises au cours d’une réunion à Tunis des ministres maghrébins de l’Agriculture et de la Santé qui s’est penchée sur les moyens de contrer la menace de l’épizootie dans la région.

                          "Le souci des pays maghrébins de traiter la grippe aviaire sous ses différents aspects facilitera la lutte contre le virus porteur avec plus d’efficience et au moindre coût", a indiqué le ministre tunisien de la Santé publique, Mohamed Ridha Kechrid.

                          Selon lui, il est difficile de combattre localement cette maladie et d’éviter sa transmission en raison de l’immensité du champ d’évolution des oiseaux migrateurs.

                          Des mesures anciennes en Tunisie

                          Pour cela, il a appelé à unifier les stratégies de lutte contre cette maladie afin de préserver les richesses nationales, prémunir les économies maghrébines et préserver la santé des peuples de la région.

                          Selon lui, la Tunisie où aucun cas de grippe aviaire n’a été détecté, a pris, depuis les années 1990, des mesures préventives visant à empêcher la propagation de cette maladie.

                          "Ces efforts ont été renforcés par la création de la Commission nationale de suivi et de veille qui évalue régulièrement la situation sur les plans national et international, en dehors de la mise à jour et l’application de toutes les recommandations pratiques et les mesures prises pour la prévention contre cette maladie", a-t-il dit.

                          Cette Commission avait, en effet, décidé d’interdire l’importation de tout type de volaille et la chasse des oiseaux migrateurs.

                          Elle avait aussi exigé l’installation de thermomètres dans les aéroports tunisiens pour s’assurer de l’indemnité des voyageurs venant des régions infectées.

                          Mohamed Ridha Kechrid a, aussi, appelé les experts maghrébins à mettre au point un plan d’action commun pour se prémunir à court et moyen terme de la grippe aviaire.

                          Un Comité national permanent en Libye

                          Quant au président de la Commission libyenne de lutte contre la grippe aviaire, Kheris Belkassem, il a mis en exergue les efforts déployés par la Libye, depuis 2000 pour lutter contre cette maladie avec notamment la création d’un Comité national permanent pour la lutte contre la grippe aviaire.

                          Pour sa part, le ministre algérien de l’Agriculture et du Développement rural, Said Barkat, qui a souligné les dispositions que son pays a prises depuis 2003 contre la grippe aviaire, a invité les pays du Maghreb à échanger des données et à coordonner les efforts pour éviter la propagation de la maladie.

                          Enfin le ministre marocain de la Santé, Mohamed Cheikh Biadillah, a évoqué les mesures de prévention mises en place dans le royaume comme le renforcement des campagnes de prévention, de contrôle et de mise à niveau des laboratoires pour lutter contre la grippe aviaire, tandis que son collègue mauritanien, Saadna Ould Behaide, a assuré que son pays n’a enregistre aucun cas de cette maladie.

                          "La Mauritanie a renforcé le contrôle au niveau de l’importation des volailles et dans les zones à risque qui hébergent les oiseaux migrateurs", a-t-il dit.




                          Voici un article concernant la grippe aviaire et mesures de sécurité faite par l'état tunisienne. A mon avis il faut être transparent avec les gens leurs expliquer clairement les stratégies effectues pour lutter contre cette maladie et utiliser les medias pour sensibiliser les gens et leurs expliquer comment l'éviter et que ce n'est pas dangereux sauf dans le cas ou il y’a un contact direct.
                          :wos_musik No woman No life...... :wos_musik

                          Comment


                          • #14
                            Relance

                            Votre avis nous intéresserais , vu qu'en plus le sujet est d'actualité dans notre patri ces jours ci ....

                            Comment


                            • #15
                              Envoyé par Anonymous Voir le message
                              Tout a fait d’accord avec toi symbio !

                              Si les responsables et les medias se mettaient une fois pour changer a dire ce qu’il y’en a en toute clarté ils gagneront la confiance et leur parole aura l’écho souhaité chez les gents

                              Mais dans l’état actuel des choses pour parler spécifiquement de l’affaire de la grippe aviaire je dirai que c’est tout normal que le peuple évite de consommer de volailles dans la mesure qu’on voit tous les jours parler des cas de contaminations par ci et par la et au même temps black out totale des services tunisiens ce qui met la puce a l’oreille même s’il peut être vraie qu’on est nullement touché par cette maladie sur notre territoire

                              Donc transparence totale pour éviter que la parole des perturbateurs ne soit écoutée car en toute normalité si les services consernés et les medias ne se montrent pas convaincants c’est ailleurs que les gents vont chercher les infos ….

                              Je reprends ce qui a été cité précédemment, on y ajoutant une petite précision …le droit de savoir et la liberté d’expression ne sont plus d’actualité dés lors qu’on parle de la sécurité nationale …

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X