Annonce

Collapse
No announcement yet.

La fiabilite des etudes "scientifiques"

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • La fiabilite des etudes "scientifiques"

    Certaines recherches et etudes sont souvent soutenues par des groupes aux intérêts tres divergents ce qui influence a mon avis la fiabilite et les exactitudes dans les recherches concernees. Par exemple, pour le cas de l’homosexualite (vue qu’il y a un debat dessus dans une autre rubrique), il y a certaines associations qui cherchent à montrer que les homo ne sont pas responsables de leur homosexualite. D’autres, comme les associations soutenues par des lobbys conservateurs s'intéressent à ces études pour prouver que les homosexuels sont des handicapes…

    Je voulais avoir vos avis concerant la fiabilite des recherches de nos jours ? le fait de faire avancer les recherches en "imposant" des interets (politiques ou autres) particuliers estce vraiment correcte ?


  • #2
    wow je vais pouvoir me regaler sur le sujet...merci symbiose

    L'ethique de la recherche scientifique fait que la recherche reste independante des courants religieux, politiques ou autre sinon elle n'est pas valide.

    Ce qu'il faut voir c'est qu'il y a plusieurs sujets de rcherche ou les chercheurs ont des avis tres contradictoires sans qu'il y a des pressions exterieures. C'est juste parce que ce sont des mecanismes tres complexes que l'homme n'est pas encore arrive a les comprendre a 100%. Par exemple: les canadiens ont fait une etude scientifique en 2002 qui a montre que la plus grande cause de certains cancers dans les pays nordiques ete le manque de soleil. Le soleil alimente le corps de certaines substances de la vitamine D qu'on ne peut trouver nulle part. cette forme de vitamine D, accumulee durant des annees et des annees contituent une excellente defence pour le corps a certains type de cancer.
    Fin 2005, des chercheurs scandinaves ont montre le contraire.
    Ce n'est pas que ces etudes ne sont pas fiables. Elles ont utilise toutes les connaissances scientifiques disponibles actuellement. Ca se trouve, que dans plusieurs cas, ces connaissances sont encore tres insuffisantes.

    Comment


    • #3
      je dirais que le financement de ces etudes scientifiques tranchera quant a la credibilite (je prefer ce terme) des etudes scientifiques; mais aussi je crois que le gouvernment a son role aussi a jouer.
      cette credibilite peut etre affermie si le gouvernemnt intervient pour assurer un financement independant; une autonomie et une transparence a la recherche elle meme; ce ci sans biensur oublier le facteur humain dans ses recherches; dont il faut assurer l'impartialite et la non-appartenance a un certain courant qui epprouverait un certain interet subjectif a la recherche et ses resultats.

      Comment


      • #4
        Responsabilité des chercheurs

        Merci Symbiose pour ce sujet, trés intéressant.

        Au 20 eme et 21 eme siècle, la science est désormais gouvernée par des logiques économiques et politiques.
        L'activité de recherche a connu une mutation profonde de statut social qui en a changé la nature meme. La recherche scientifique est désormais percue comme des facteurs de base pour l'activité économique, la résolution de problèmes et l'acquisition de puissance.

        Il en découle que toute personne s'intéressant à l'avenir des sociétés ne peut faire l'économie d'une réflexion sur la recherche scientifique, par le seul fait même que celle ci agis profondément sur les sociétés et les individus.

        Or le monde de recherche, seul, ne pourra pas aboutir à son but et ça pour trois raisons:

        - Il (domaine de recherche) est juge et partie, ce qui peut affecter la qualité se son analyse.

        - une grande masse de chercheurs est dépourvue des outils d'analyse conceptuels les plus élémentaires.

        - Le coeur de la question n'est pas la recherche scientifique elle même mais ce qui se trouve à son interface avec le reste de la société et qu'à ce titre les chercheurs n'ont ni capacité ni vocation à traiter seuls ces questions d'ordre globale.

        La science doit déscendre de son piédestrale, être interrogée, interpellée au même titre que les autres activités humaines. Les scientifiques doivent être invités pour assumer leurs responsabilités.

        Je Donne plus confiance au résultats des recherches scientifiques, je dirais que le réel est "et" sera toujours voilé walahou a3lam.

        Merci.

        Comment


        • #5
          Merci OpenMask pour ta contribution; et un plus grand merci pour le synopsis de l'article:

          De l’épistémologie a la responsabilité des chercheurs: la place des sciences et des techniques dans la société appelle une profonde transformation de la philosophie des sciences


          De Matthieu Calame, Pierre Calame




          Un article tres interessant; en faite que je te conseille Symbiose de lire car a part les parties colles; il y a des elements tres interessants jusq'a la page 4.

          Comment


          • #6
            Envoyé par Yuk
            Merci OpenMask pour ta contribution; et un plus grand merci pour le synopsis de l'article:
            Un article tres interessant; en faite que je te conseille Symbiose de lire car a part les parties colles; il y a des elements tres interessants jusq'a la page 4.
            Trés drôle mon ami, si moi je l'ai étudié au seminaires des courss doctarales (epistémologie) , et j'ai pris les forces pour resumer, j'en mérite au moins tasfi9a
            Dis moi, est ce que au moins t'as compris qlq choses? je parie que t'as rien compris :D
            Viens en pv je t'explique un peut

            L'article dont tu parles representes plus que 10 pages, j'ai présenté que quelques lignes et (non pas du copier coller) et ces quelques lignes reflètens bien ce que j'ai appris et ce que je pense en ce moment même.
            Envoyé par OpenMask

            Je Donne plus confiance au résultats des recherches scientifiques, je dirais que le réel est "et" sera toujours voilé walahou a3lam.


            Merci.
            YuK malgrés que je suis doctoran,t en informatique industrielle, j'essaye quand meme d'apprendre sur tous les domaines Tu peuxc m'expliquer la phrase soulignée, c'est vraiment le coeur de la discussion.. t'inquiète tu trouveras pas cette idée dans l'article, allez vite vite je t'attends

            Comment


            • #7
              Vous savez ce que je pense d'un tel article: ceux qui l'ont ecrient et ceux qui oeuvrent dans ce domaine sont des frustres qui ne sont pas arriver a suivre le rythme mondial de la recherche scientifique qui n'ont rien trouve d'autre a faire que mettre toute l'activite de recherche en question pour se sentir utiles. Il faut vraiment etre francophone pour perdre son temps a ca.

              Comment


              • #8
                Envoyé par JOJO
                Vous savez ce que je pense d'un tel article: ceux qui l'ont ecrient et ceux qui oeuvrent dans ce domaine sont des frustres qui ne sont pas arriver a suivre le rythme mondial de la recherche scientifique qui n'ont rien trouve d'autre a faire que mettre toute l'activite de recherche en question pour se sentir utiles. Il faut vraiment etre francophone pour perdre son temps a ca.
                Tu n'arriveras jamais à le comprendre aussi

                Comment


                • #9
                  L'article est un condensé de ce qu'on pourrait appeler "l'éthique et la recherche"... Sujet très controversé...
                  Le débat a été ouvert depuis longtemps... "l'argent est le nerf de la guerre" et "la science est la première arme de la guerre"...
                  Je ne vais pas trop m'étaller sur le sujet étant donné qu'il est assez large... tu n'aurais pas une question précise ?

                  La science n'est pas une vérité absolue mais un paradygme, c'est-à-dire une thèse adoptée à un moment défini dans le temps et un groupe d'individu... Pour faire simple, l'homme essaie de numériser le monde analogique qu'il entrevoit à travers ses sens en l'amplifiant grace à des outils de plus en plus performant. Mais ce monde analogique n'a pas de limite, on en a donc toujours une vue biaisée et il faut développer de nouveaux outils pour affiner cette image.

                  Peut-on faire confiance à nos outils ? Ne renvoie-t-elle pas une illusion de ce qui serait la réalité ? Peut-on faire confiance à nos sens ? L'homme est-il faillible dans ses observations et dans ses constructions logiques ?

                  La science n'est pas une accumulation de connaissance mais le perfectionnement des outils nous permettant de mieux percevoir la réalité.

                  Pour en revenir au paradygme provisoire, on considère que le 1/3 des connaissances en médecine sont invalidés tous les 10 ans...

                  Pour l'argent, c'est essentiel : Ex Pasteur a trafiqué ses tests de vaccinations contre la rage pour pouvoir faire admettre sa découverte à ses pères... et pour pouvoir financer ses recherches. Des russes ont été recrutés pour faire des découvertes... ils en ont fait et les ont caché puis ils les ont ressorti au fur et à mesure que l'argent tombaient dans leur poche... il fallait bien subvenir à leur besoin

                  En conclusion, les chercheurs qui cherchent on les trouvent, les chercheurs qui trouvent on les cherche et cette recherche peut être catalysé par l'argent... La période des savants comme descartes, pascal... est révolu, on est à l'industrialisation des recherches très pointu donc très couteuse...

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par JOJO
                    L'ethique de la recherche scientifique fait que la recherche reste independante des courants religieux, politiques ou autre sinon elle n'est pas valide.
                    il est certain qu'il faut faire abstraction de tous courants mais son influence peut tjrs prendre le dessus...

                    estcequ'il y a des groupes, des organisations qui justement controlent cet aspect et qui s'assurent qu'il n'y a pas d'enfrein a cette ethique ?

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par Symbiose
                      estcequ'il y a des groupes, des organisations qui justement controlent cet aspect et qui s'assurent qu'il n'y a pas d'enfrein a cette ethique ?
                      Ceci depend enormement du domaine et du type de la recherche.

                      Pour la recherche medicale, il y a des organismes qui controlent la recherche pour s'assurer que les experiences sont ethiquement acceptables. (par exemple: on a trouve un nouveau medicament, on ne va pas le tester sur des humains directement. Il faut un minimum de garanties que c'est un bon medicament avant de le tester sur des humains)

                      Pour ce qui est de la recherche dans les sciences humaines (sciences sociales, politiques, droit, histoire, ...) c'est tres different. Les courants dont tu parles sont le coeur de cette recherche donc on ne peut pas y faire abstraction. Un chercheur en sciences politiques qui est pro israelien va tout faire pour presenter le conflit israelo-palestinien de son point de vue. Ce sont des sciences humaines et comme leur nom l'indique, le cote humain subjectif (la facon de voir la chose) influence enormement la recherche.

                      Comment

                      widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                      Ads sous Menu

                      Collapse

                      Tendances

                      Collapse

                      There are no results that meet this criteria.

                      Working...
                      X