Annonce

Collapse
No announcement yet.

Un peuple trop éduqué

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Un peuple trop éduqué

    Bonjour tout le monde,

    De plus en plus de diplomés de l'enseignement supérieur ne trouvent pas de travail et donc continuent leurs études jusqu'au bout (mastere, PhD/Doctorat). Il parait qu'il y a 3000 doctorants en Tunisie : c'est énorme.
    Dans quelques années, on va avoir le chomage de personnes avec des doctorats. C'est de la folie.
    Est ce que vous pensez qu'il y a un moyen d'utiliser toutes ces capacités intellectuelles pour batir une vraie économie de savoir a travers des sociétés extremement rentables qui commercialiseront, dans le monde entier, des produits inventés par ces chercheurs ou est ce qu'on aura dans quelques annees des docteurs chauffeurs de taxi et vendeurs de casse-croutes ?

  • #2
    la plus grande richesse que la Tunisie dispose c'est le Capital humain, avec ce capital et une bonne maitrise on pourra faire bcp.Prenant l'exemple des pays Asiatique (Japon, Corée de Sud) qui n'ont que la population comme richesse mais ils ont arrivé avec la volonté de créer une économie trés developpée.Avoir 3000 ou 30 000 milles diplomés(quelque soit leurs niveaux) ne pourra que soutenir notre économie mais ce qui nous manque c'est la bonne volonté(côté peuple) et la bonne gestion(côté politique).
    Quand j'écris je cherche jamais à vous plaire. Quand vous me répondez cherchez jamais à me faire taire (signé foulén ben assafett dupon )

    Comment


    • #3
      Bien au contraire, je pense que c'est intéressant d'avoir un max de diplômés de haut niveau. cela témoigne d'un bon niveau d'éducation. la tunisie doit cependant en faire le bon usage et en tirer profit dans le sens que cela génère de nouvelles filières comme les secteurs d'activités technologiques et scientifiques, qui d'ailleurs, faudrait-t'il le signaler, commencent à se diversifier en tunisie, avec des sociétés crées par ces mêmes diplômés, ou bien par les entreprises étrangères qui viennent s'implanter ici (notamment dans les technopoles etc...), voyant en notre pays un bon investissement si on prend compte des capacités humaines.
      Si auparavant, les entreprises s'installaient ici pour exploiter une main d'oeuvre bon marché, eh bien depuis quelques années elles sont plus nombreuses à venir pour les cadres, et tant mieux. Actuellement, je dirais qu'on est en plein boom des call centers qui générent bcp de postes et s'adressent aux étudiants ou cadres en général.
      ciao

      Comment


      • #4
        C'est vrai qu'il y a de plus en plus de doctorants... la seule solution serait un numérus clausus... mais bon, mettre des systèmes de conccours c'est repousser le problème pour plus tard. Je me contenterai de citer quelques exemples :

        4000 dentistes /an en plus en tunisie
        1000 pharmaciens/an en tunisie

        Diplomés en Roumanie, Ukraine, France, Allemagne, Italie, Belgique, UK, Tunisie, Algérie, Maroc, Sénégal...

        Dans le domaine médical, on atteint la crise.

        Ma grand-mère salarie "une bonne" à 180DNT, diplomé en infirmerie.

        Comment


        • #5
          Sujet interessant

          Je donnerai mon avis d'un autre point de vue.

          Je partage l'avis que le nombre de personnes eduqees en Tunisie devient impressionnant, et ca constitue en quelque sorte la vraie richesse de notre pays. Cependant, etre eduqué ne veut pas etre cultivé et c'est la ou reside le prb. Les tunisiens se soucient seulement d'avoir le diplome par tous les moyens sans accorder l'attention qu'il faut a l'auto-formation ou a la formation continue. Ce qui fait qu'on se trouve parfois devant des cas de diplomes qui ne savent meme pas rediger un rapport ou une lettre.

          Comment


          • #6
            Un peu d'histoire...
            Cette encouragement à l'éducation est du à la tentative de collectivisation du gouvernement tunisien il y a quelques dizaines d'années (j'ai oublié la date)...
            Avec toutes les confiscations de biens, les tunisiens se sont dits que ce qu'il leur restait, c'était leurs études...

            Comment


            • #7
              C'est malheureusement ce qui arrive. Je connais 3 personnes qui ont un doctorat en Tunisie et qui sont obligées de travailler, pour 2 d'entre eux, dans un poste qui ne requiers qu'une licence, et l'autre est au chômage depuis 2 ans. Sympa.

              C'est très bien de faire des études, quelque soit le niveau, comme l'a dit assafett, mais faire des études juste parce qu'on sait que si on arrête, on trouvera pas de job, je trouve pas ça super.

              Il y a de plus en plus d'étudiants qui se lancent vers un doctorat, peut être en pensant aussi que c'est un sésame sûr pour un travail. C'est pas totalement faux, mais il n'y a pas assez de postes pour tous les doctorants, même pour tous les diplômés en général.

              Quand tu vois une infirmière travailler comme bonne ou un architecte comme vendeur dans un magasin de chaussures, tu te dis 'mais qu'est ce qui se passe?".
              sigpic

              Comment


              • #8
                Mais est-ce qu'il y a un moyen pour utiliser cette matière grise dans le bon sens pour le bien être du pays en premier lieu et de ses gens là en deuxième lieu.

                Je pense à des commissions par discipline pour créer des parc technologiques mais pas seulement pour les personnes en informatique et télécommunications. Des endroits où des doctorants peuvent lancer des petites entreprises en leur fournissant des locaux et du matériel gratuit pour une durée de 2 à 5 ans s'ils arrivent à présenter des idées réalistes issues de leurs domaines. Ce sont ces entreprises là qui créeront après des emplois de qualité pour les maitrisards et les ingénieurs.

                Je suis sûr qu'il y a quelque chose à faire.

                Comment


                • #9
                  Le capital humain de le Tunisie est très mal géré,ici les m3aref et lektef sont plus importants que les diplômes.C'est désolant.

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par DaShield Voir le message
                    Le capital humain de le Tunisie est très mal géré,ici les m3aref et lektef sont plus importants que les diplômes.C'est désolant.
                    Ce n'est pas du tout de ca qu'on parlait mais j'aimerais donner mon avis sur ce que tu dis:
                    - le problème des m3aref comme tu dis est dû essentiellement au niveau des emplois proposés. Autrement dit, la plus part des emplois proposés en Tunisie ne demandent pas un très grand savoir faire alors si tu fais travailler X ou Y (tous les deux maitrisards, X est le fils de ton ami mais il a réussi moyennement et Y tu ne le connais pas mais il a réussi majeur de promotion), ca donner exactement la même chose donc tant qu'à faire je fais rentrer celui que je connais X, je ne gagne rien en faisant rentrer Y qui a eu une mention très bien car dans tous les cas, le travail sera bien fait par X ou Y. Mais si on avait des entreprises qui inventent des nouvelles choses, dans ce cas, il y aurait une différence et j'aurais interet à faire rentrer Y qui est meilleur car il me fera gagner de l'argent à terme.
                    - sinon, pour les diplomes. On a en Tunisie encore des complexes montres vis à vis du diplome. Celui qui a un diplome, on dirait qu'il se cache derriere ce diplome, je suis ingénieur, je suis médecin, ....ok mais avant d'être ingénieur tu es un être humain et moi je vais faire travailler l'être humain et pas le diplome. Notre vision de ca peut aider enormement pour trouver un emploi.
                    - arretez de se lamenter chaque matin, après-midi et soir et essayer d'être positif.

                    Comment


                    • #11
                      ahawka él centre d'aplle i léme fénéss él kol.

                      allo bonjour!!!!!!!

                      من ليست له قيمة لا يستطيع ان يقيم قيمة


                      Comment


                      • #12
                        Le nombre de diplômer augmente et le nombre des charmeurs augmente c'est proportionnelle !!
                        Des centaines de maîtrisard et des docteurs à la requête de travail et pour gagner leur croute et ne pas rester sans rien faire ils ont recours aux centre d'appel !!! C’est Lamentable

                        Comment


                        • #13
                          la gestion humaine de notre pays est miserable ..on n est bon qu a parler , des decisions prises plus débiles que la débilité meme..

                          l explosion du nombre des diplomés ,dont un pourcentage important n ont rien dans la tete , pousse a declencher enfin le signal d alarme.
                          On chante la diversité et on néglige la qualité dans tous les secteurs.

                          on est bon qu a imiter des systemes externes , sans fondement , sans strategie ...

                          on est pas bien éduqué, on a seulement des diplomes qui ne sont bons que pour les centres appels .

                          tout est a reviser ..vraiment tout ..

                          Comment


                          • #14
                            Envoyé par Dithizon Voir le message
                            la gestion humaine de notre pays est miserable ..on n est bon qu a parler , des decisions prises plus débiles que la débilité meme..

                            l explosion du nombre des diplomés ,dont un pourcentage important n ont rien dans la tete , pousse a declencher enfin le signal d alarme.
                            On chante la diversité et on néglige la qualité dans tous les secteurs.

                            on est bon qu a imiter des systemes externes , sans fondement , sans strategie ...

                            on est pas bien éduqué, on a des diplomes qui ne sont bon que pour les centres appels .

                            tout est a reviser ..vraiment tout ..
                            Je rajouterai également que les branches d'études suivies ne permettent pas dans la majeure partie des cas de trouver un travail approprié. Il n'y a même pas d'études du marché du travail dans les 4 ou 5 prochaines années pour permettre aux étudiants de savoir quelles études faire pour trouver un emploi plus tard.

                            Comment


                            • #15
                              En amérique, on a une expression qui résume bien la situation: on a trop de chefs et pas assez d'indiens.

                              Dans les années 90, on a fait la promotion des études de haut niveau. Sans études universitaires, point de salut.

                              On a oublié de solidifier la base: les métiers. Que vaut un ingénieur routier s'il n'a pas de travailleurs manuels pour réaliser ses plans?

                              Les institutions ont commis l'erreur de ne valoriser que les études supérieures. Résultat: des chomeurs instruits et des travailleurs de métiers tellement rares qu''ils peuvent même imposer leurs conditions de travail. Du moins dans mon pays. On doit même en importer tellement cette main-d'oeuvre est rare.

                              On se doit de rétablir l'équilibre.

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X