Annonce

Collapse
No announcement yet.

Tous les chiffres sur la Tunisie

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • docteur
    replied
    Envoyé par docteur Voir le message
    Tous les chiffres concernant la vie économique, sociale et autres sur la Tunisie sur ce site mis à jour le 14 juin 2005.
    C'est un site grand public et non interdit puisque'on y a accès depuis la tunisie!!
    http://www.cia.gov/cia/publications/...k/geos/ts.html
    La CIA a mis à jour ses chiffres concernant la Tunisie!
    Retrouvez-les >>ICI<<
    La page est presque parfaite, sauf que ses américains qui savent tout, dessinent très mal le drapeau tunisien!

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    Envoyé par nombre pi
    J'aimerais bien avoir une idée sur le nombre de voitures et de Taxis en circulation en Tunisie et dans les grandes villes (Tunis, Sousse, Sfax...).
    En me basant sur les résultats du rescencement général de la population et de l'habitat de 2004, on découvre ceci:
    - Nombre d'habitants: 9.910.872
    - Nombre de personnes par famille: 4,53
    - Pourcentage des ménages qui possèdent une voiture: 21%
    En calculant le nombre des ménages, on peut calculer le nombre de voitures "particulières" qui seraient de 460.000!!! Ceci n'inclut pas les taxis et les voitures de fonction!!
    A moins d'une erreur de ma part!!

    Leave a comment:


  • nombre pi
    replied
    J'aimerais bien avoir une idée sur le nombre de voitures et de Taxis en circulation en Tunisie et dans les grandes villes (Tunis, Sousse, Sfax...).

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    Le volume du budget de l'Etat pour l'année 2006 est estimé à 13.552 millions de dinars (MD) contre 12.862 MD en 2005, soit une augmentation de 5,4 pc, selon le rapport d'une commission parlementaire.



    Ce rapport général sur le projet de budget de l'Etat pour l'année 2006 indique que les recettes fiscales en 2006 connaîtront une hausse de 6,6 pc et que les ressources d'emprunt sont estimées à 3.910 MD.



    Avant les débats de la Chambre des députés, le Premier ministre tunisien, M. Mohamed Ghannouchi a donné lecture samedi à la déclaration du gouvernement sur le projet de budget économique et le projet de budget de l'Etat pour l'année 2006, traitant notamment des résultats de l'action de développement au cours de l'année 2005 ainsi que du programme pour 2006.



    Les députés ont également écouté la présentation de deux rapports généraux de la troisième commission spéciale sur le projet de budget économique et le projet de budget de l'Etat pour l'année 2006.



    De son côté, le rapport général sur le budget économique 2006 "évoque certains faits marquants sur la scène économique internationale notamment la fluctuation des prix des hydrocarbures, de certains produits de base et des valeurs des devises".



    Quant au budget économique 2006, il vise, selon le rapport "à garantir une plate-forme idoine au renforcement des acquis réalisés dans les différents domaines dans le cadre de la conciliation des dimensions économique, sociale etculturelle tout en mettant l'accent sur la valorisation des ressources humaines, l'amélioration de l'environnement d'affaires, la concrétisation des priorités nationales dont l'emploi, particulièrement celui des diplômés de l'enseignement supérieur et la consolidation des fondements de l'économie du savoir ainsi que la maîtrise de l'énergie et la préservation des ressources naturelles".



    En ce qui concerne le bilan de l'exercice 2005, l'économie nationale a pu semaintenir, selon la même source, en dépit de l'émergence de plusieurs facteurs qui ont eu un impact négatif sur certains secteurs tels que l'énergie, le textile et l'habillement et la production agricole, "et ce grâce à la poursuitedes réformes et aux décisions prises à temps en vue de limiter l'impact négatifet soutenir les secteurs concernés".



    Le rapport évoque "les résultats globalement positifs enregistrés" et constate que "certains de ces résultats ont même dépassé les objectifs tracés notamment aux niveaux des paiements extérieurs et de la maîtrise de l'évolutiondes prix".



    "Ainsi, la croissance du PIB a atteint 4,2 pc aux prix courants en 2005, contre 6 pc en 2004 et 5,6 pc en 2003. Le volume des investissements a également augmenté de 6,3 pc pour atteindre 8.410 millions de dinars en 2005, soit 22,6 pc du PIB, a-t-il estimé.



    La contribution du secteur privé s'élève à 56,3 pc. Celle de l'investissement étranger dans cette part, est estimée à environ 12 pc, soit une hausse de 4 points par rapport aux prévisions du plan, a-t-il indiqué, ajoutant que le nombre des emplois crées a atteint en 2005, 76.500 emplois contre 75.500 emplois en 2004 outre la réduction du déficit courant de la balance de paiement à 2 pc de PIB contre 3,6 pc en 2002 et le maintien du déficit au niveau de 3 pc en dépit du coût élevé de la compensation des prix des hydrocarbures et de l'électricité.

    L'exercice 2005 a été, en outre, marqué par une stabilisation du taux d'inflation à 2 pc contre 3,6 pc en 2004 et le maintien du niveau du taux d'endettement à 51,7 pc, a-t-il poursuivi.
    L'Intelligent.

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    Envoyé par JOJO
    Doc,
    Desole mais mon reflex de statisticien.
    27.29 ans est l'age mediane (median age) et pas l'age moyen (mean age)
    Ceci voudrait dire que 50% des tunisiens ont moins de 27.29 ans et que 50% ont plus que 27.29 ans.
    La moyenne d'age est legerement superieure a 30 ans si mes souvenirs sont bonnes. J'ai cherche sur le site web de l'INS mais je n'ai pas trouve l'info exacte.
    Tu as raison JOJO, autant pour moi mais ceci veut dire toujours que la majorité de la population est jeune (moins de 27,3 ans!!!)

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    Envoyé par 3loulou
    La Presse n'est pas vraiment fiable
    Mon cher c'est la déclaration du gouvernement et pas celle de La Presse!! Ce sont les chiffres sur lesquels le parlement va débattre!!!

    Leave a comment:


  • JOJO
    replied
    Envoyé par docteur
    La chose qui m'a frappé le plus dans ce rapport c'est l'âge moyen des tunisiens. Ces derniers ont une moyenne d'âge de 27.29 ans. C'est fou !!!!
    Doc,
    Desole mais mon reflex de statisticien.
    27.29 ans est l'age mediane (median age) et pas l'age moyen (mean age)
    Ceci voudrait dire que 50% des tunisiens ont moins de 27.29 ans et que 50% ont plus que 27.29 ans.
    La moyenne d'age est legerement superieure a 30 ans si mes souvenirs sont bonnes. J'ai cherche sur le site web de l'INS mais je n'ai pas trouve l'info exacte.

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    Projet de budget de l’Etat 2006 — Déclaration du gouvernementBudget de l’EtatUne augmentation de 5,4% • 500 MD pour les hydrocarbures
    La Presse — Le budget de l’Etat pour l’année 2006 s’élève à 13.552 milliards de dinars contre 12.862 prévus pour l’année en cours, soit une augmentation de 5,4%.


    Les ressources proviennent principalement des recettes fiscales à hauteur de 8.282 milliards de dinars. Les recettes non fiscales sont estimées à 1.460 milliards de dinars. Cela signifie que les ressources propres représentent 72% du budget et 28% uniquement proviennent de l’endettement.

    Les recettes fiscales enregistrent une augmentation de 6,6% par rapport aux résultat attendus pour l’année 2005.

    Le rapport général sur le budget, rendu public hier à l’occasion de l’ouverture des débats budgétaires montre une augmentation de l’impôt direct, due principalement à une progression de l’impôt sur le revenu (10,7%), mais aussi sur les taxes sur les compagnies pétrolières (10,9%).

    L’impôt indirect, en revanche, dont la progression est estimée à 5,2%, marque des augmentations dues au démantèlement des tarifs douaniers avec l’Union européenne, mais aussi à l’amélioration du rendement de la TVA (8,1%). On note aussi une progression de la taxe à la consommation (6,8%).

    Pour ce qui est des ressources non budgétaires, le rapport de la Chambre des Députés fait état de revenus en provenance de la vente du pétrole et du gaz naturel, à hauteur de 273 MD, de recettes de 515 MD sous forme de participations et de 156,4 MD au titre de remboursements de prêts. Les prévisions prévoient aussi la mobilisation de 150 MD issus de la privatisation, de 94 MD comme dons extérieurs et autres encaissements à hauteur de 271,6 MD.

    Le déficit du budget de l’Etat a été situé en 2006 à 3% du PIB. L’endettement intérieur prévu est de 2.715 MD et l’endettement extérieur, 1.195 MD. La dette publique atteindrait ainsi, au terme de l’exercice 2006, la somme de 24.257 milliards de dinars représentant 60,4% du PIB, contre 60,8% fin 2005.

    En ce qui concerne les dépenses, les prévisions pour l’année 2006 tablent sur 13.552 MD contre 12.990 en 2005. Les prévisions ont été établies sur la base d’une mobilisation de 500 MD comme subventions aux hydrocarbures, 260 MD pour la compensation des produits de base, 17 MD destinés à l’augmentation de la contribution du salarié dans le système d’assurance-maladie et 14,5 MD pour soutenir le transport en commun.

    Les dépenses ordinaires passent en 2006 à 9.183 MD (contre 8.710 en 2005) et se répartissent en 6.576 MD comme dépenses de gestion et 2.607 comme dépenses de développement. Les dépenses de couverture de dettes s’élèvent par ailleurs à 3.869 MD contre 3.773 MD pour l’année 2005, soit 2,5%.

    Pour les dépenses énergétiques, avec 500 MD, on enregistre une baisse de (1,6%) par rapport à 2005 qui a connu la mobilisation de 508 MD.

    Il est à noter, par ailleurs, que l’augmentation ou la baisse de 1 dollar dans le prix du baril se répercute par un coût supplémentaire ou une réduction de 35 millions de dollars.



    Souce: La Presse

    Leave a comment:


  • nombre pi
    replied
    Envoyé par docteur
    La chose qui m'a frappé le plus dans ce rapport c'est l'âge moyen des tunisiens. Ces derniers ont une moyenne d'âge de 27.29 ans. C'est fou !!!!
    Moi ce qui m'a frappé le plus c'est le fait que le taux de mortalité aux Etats-Unis et plus de 60% plus important qu'en Tunisie. Il est 5.09/1000 en Tunisie contre 8.25 aux Etats-Unis.

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    D'autres chiffres à partir du dernier recensement général de la population du 28 avril 2004 sur: http://www.tunisieinfo.com/indicateu...ent2004-fr.pdf

    Il s'agit ici de chiffres "officiels" tunisiens de source gouvernementale!!!

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    Je crois qu'on pourra mieux intrpréter ces chiffres si on les comparait à des chiffres antérieurs. Je vous propose sur ce lien le même rapprt de la même agence mais en 2002/2003. En trois ans, qu'est-ce qui a changé?
    http://www.faqs.org/docs/factbook/geos/ts.html

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    J'ai eu l'occasion de lire la version précédente avec d'anciens chiffres. J'ai remarqué une augmentation du nombre de personnes en-dessous du seuil de pauvreté (7.6% contre 6% avant), une notable hausse du taux d'inflation (4.1%contre environ 2.5% auparavant) et un taux de croissance peu changé à 5.1%!!

    Leave a comment:


  • docteur
    replied
    Envoyé par power marines
    l age moyen ya si docteur c est 74.40
    Median age:

    total: 27.29 years
    male: 26.78 years
    female: 27.82 years (2005 est.)
    Voilà la réponse. 74 ans est l'espérance de vie!!!

    Leave a comment:


  • power marines
    replied
    l age moyen ya si docteur c est 74.40

    Leave a comment:


  • JFKimo
    replied
    Salut,

    Un long article sur les jeunes en Tunisie dont je vais vous donner quelques aperçues importantes, Une étude réalisé par Nadia Omrane.


    Interdit d'aimer
    Tout cela suppose, bien sûr, que nos jeunes gens et jeunes filles aient quelquefois fait l'amour. Or, avant 30 ans, ils ne sont que poussière de pourcentage et jusqu'à 40 ans, ils semblerait qu'une bonne partie de la population reste dans l'abstinence !

    Une étude menée en Tunisie par le FNUAP semble vérifier cette conclusion de notre propre investigation : la pilule du lendemain est vendue en petites dizaines d'unités, plutôt à des hommes, et encore à des hommes âgés (probablement pour la petite bonne) !
    Le dernier recensement de la population en dit long sur le célibat.
    Dans la tranche d'âge des 20-24 ans , ils sont 97,7% de garçons (96,3% en 1994) et 83,6% de filles (72,3% en 1994) à être célibataires.
    Entre 25 et 29 ans, ils sont 84,5% (71% en 1994) de garçons et 52,9% (37,7% en 1994) de filles à être encore célibataires.
    Entre 30 et 34 ans, ils sont 50,7% (31,1% en 1994) de garçons et 28 % (18,1% en 1994) de filles à être toujours célibataires.
    Entre 35 et 39 ans, il y a 19,5% (contre 9% en 1994) de garçons et 15,5% (8,9% en 1994) de filles à ne s'être toujours pas mariés.
    Bien sûr, à cette extraordinaire progression du célibat, une explication multifactorielle est avancée dans l'analyse officielle du recensement. Les aspects plutôt positifs, à savoir la scolarisation, particulièrement celle des filles, est soulignée. Ainsi, du côté du ministère de l'Enseignement supérieur, on se plaît à rappeler que 42% au moins (les chiffres sont parfois supérieurs) de la tranche d'âge des 20-24 ans sont sur les bancs de l'université.

    Mais c'est davantage le chômage des diplômés qui explique que, jusqu'à 30 ans, ils y soient encore, inscrits à de vagues 3e cycles. Le chômage explique plus généralement le retard au mariage. Fonde-t-on un foyer, surtout au coût actuel du mariage (et du divorce) sans perspective d'un emploi stable ? Ainsi, on apprend que dans la population désoeuvrée, moins de 10% ont un diplôme d'enseignement supérieur, mais ce pourcentage n'est pas affiné selon la tranche d'âge. Les mêmes carences de statistiques affleurent quand il s'agit de chômeurs de niveau d'instruction secondaire ou primaire. On est donc amené à établir des corrélations hypothétiques et hasardeuses entre célibat et chômage, évaluées empiriquement.
    Le fait notable est aussi la progression du pourcentage des filles célibataires, du fait d'une scolarisation plus poussée mais aussi des valeurs liées à l'émancipation, aux nouveaux modèles et valeurs : les jeunes filles sont plus autonomes sur le plan financier et sont également plus détachées de la plus value sociale que donne le statut d'épouse et mère. Bref, elles assument mieux leur liberté, il n'y a plus de « vieilles filles » en Tunisie, il y a des femmes libres.
    Enfin, célibataires moins nombreuses que leurs homologues masculins tunisiens, avec qui donc nos filles se marient-elles ? Avec des étrangers. Elles sont nombreuses à émigrer, selon le dernier recensement et les officines d'interprétariat assermenté croulent sous les demandes de traduction de documents d'état civil fournis par des Tunisiennes en instance de mariage avec des étrangers, arabes ou européens (surtout Italiens !)

    Leave a comment:

widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

Ads sous Menu

Collapse

Tendances

Collapse

There are no results that meet this criteria.

Working...
X