Annonce

Collapse
No announcement yet.

L’Erreur, est-elle toujours tolérée ?

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • L’Erreur, est-elle toujours tolérée ?

    Est-il légitime de dénoncer une erreur médicale ?
    Peut-on intenter une action judiciaire contre un toubib malveillant ?
    On dit bien que l’erreur est humaine donc tolérable, mais on tolère difficilement une gaffe médicale étant donné les conséquences amères que peut endurer le patient suite à une inadvertance de son médecin traitant.
    Il est malheureux de trouver dans certains hôpitaux ou cliniques, quelques malades qui ont vu leur situation s’empirer et leur séjour douloureux à l’hôpital se prolonger faute de bon diagnostic et suite à une maladresse commise par l’homme à la blouse blanche.
    L’on se demande où est passé le serment d’Hypocrate.
    Dernièrement, une dame d’un certain âge a été admise dans un hôpital à Tunis connu pour ses prouesses en orthopédie et grands brulés. Elle avait une fracture au niveau du bras droit suite à une chute banale. Dès son admission, on lui a fait une radio du bras fracturé.
    Suite à une confusion de la lecture de la radio, le médecin de service (il s’agit bien d’un médecin stagiaire) lui semblait que le bras a été délogé de l’épaule, et suite a cette erreur de diagnostic, le médecin a commis une autre maladresse qui consiste à remettre l’humérus (l’os fracturé) dans la clavicule de l’épaule. En fait, par ce geste, ce jeune toubib a fait briser davantage l’os en question ; la pauvre patiente a énormément souffert et s’est même évanouie. L’acte était très douloureux.
    Le lendemain, le médecin-chef, ayant bien revu la radio, a constaté avec amertume les dégâts occasionnés par son médecin subalterne.
    Une opération chirurgicale a été jugée nécessaire pour sauver le bras de la patiente.
    L’opération orthopédique a été bien réussie mais la vieille dame s’en est tirée avec un bras à moitié handicapé.
    A présent, elle est en train de faire un grand effort pour retrouver l’habilité de son bras par des séances intensives de rééducation… mais, à son âge, ces séances sont de véritables calvaires, à chaque exercice d’entraînement, elle répète avec soulagement, la même phrase : «Je n’avais presque rien, juste une petite fracture mais c’est le toubib qui a défoncé mon bras !».

    ECH KAWLKOUM ?????????????

  • #2
    et oui ca arrive ce genre d'erreur et ca se repete partou dans le monde et malheureusement j'ai entendu parlé des cas plus pire mais quoi faire l'erreur est humaine et on peu pa s'empecher.... mais au moins il fau essayer que ca soi le minimum de faute parceque dans ce cas comment laisser un medecin stagiaire traite des cas meme si c'est banale tou seul et voila les resultats....

    toute le monde peu commaitre des erreurs dans son boulo mais l'erreur suite a une mal attention ou non concentration ou banalisation des choses ou exés de confiance en lui surtout pour les medecin il fau en savoir que c'est la vie des gens entre leurs mains pas un game ca==> c'est impardonable
    si c'est pas le cas cad il a fai de son mieu il cherchais l'information et les avis et malgré tou ca l'erreur est faite donc ......quoi faire!!!

    Comment


    • #3
      Pour moi l'erreur dans cette histoire est évidente....elle se situe ici
      Suite à une confusion de la lecture de la radio, le médecin de service (il s’agit bien d’un médecin stagiaire) lui semblait que le bras a été délogé de l’épaule,
      stagiaire ou pas, on analyse le plus souvent une radio à deux, car si l'on est seul, il puisse arriver que l'on soit perturbé, fatigué, avoir un maux de tête, s'être disputé avec sa copine la veille, et donc ne pas déceler toutes les choses sur la radio...........Et par conséquent voila l'importance de la présence d'un second collègue pour analyser et se mettre d'accord ....

      Je ne sais pas si pour les autres c'est comme ça, mais moi toutes les radios que j'ai faites ont toujours été observées par 2 médecins ensemble.....

      tha9afia siyassia nawawiya ijtima3ia e9tissadia riadhia ....
      Averroes®

      Comment


      • #4
        Quand on est médecin ou infirmière , lla vie des gens est entre nos mains et contrairement à ce que certains peuvent penser on a pas le droit à l'erreur, non on a pas le droit parce que les poursuites juduciaires auquelles les familles de patients peuvent avoir recourt le démontre bel est bien. Quand on est pas certain d'un acte médical , eh bien on demande conseil à son confrère , quand on est trop fatigué pour voir un patient , quand on a consommé des drogues , quand on est soud en service , eh bien il faut voir la conscience de trouver quelqu'un pour nous assiter , je dis bien pour nous assister parce qu'être médecin ou infirmière ne vous permet pas de prendre congé au gré de vos humeurs..... bien au contraire la poluplation ici est de plus en plus vieillissante et les soins que requierts ces gens sont de plus en plus grands.Or , nous sommes en manque grandissant de médecins et d'infirmières , d'ou les pénuries incroyables dans notre système de santé.Il peut arriver qu'une infirmière fasse 2 shifts de 8 heures consécutifs sans arrêt tout simplement parce qu'on manque de personnels et la même chose pour le médecin alors parfois il faut pas trop se surprendre de certaines bavures........ je dis pas que ca les justifie , je dis qu'on est tous des humains , mais les gens qui bossent dans le domaine de la santé ont un devoir envers la population , celui de sauver des vies ........... mais pour que cela se fasse dans les règles de l'art , il faut aussi qu'on donne de meilleurs conditions de travails à ces gens.

        Comment


        • #5
          Envoyé par Tite_NatuRe

          stagiaire ou pas, on analyse le plus souvent une radio à deux, car si l'on est seul, il puisse arriver que l'on soit perturbé, fatigué, avoir un maux de tête, s'être disputé avec sa copine la veille, et donc ne pas déceler toutes les choses sur la radio...........Et par conséquent voila l'importance de la présence d'un second collègue pour analyser et se mettre d'accord ....
          Sa illustre bien le manque de méthodologie de travail qu'on a. Ce que vient d'exposer Tite_Nature est une procedure simple de travail qui si elle etait appliquee systematiquement, on aurait pu eviter ce genre d'accident.
          Parce que les medecins et le corps medical d'une facon generale sont des humains et que l'erreur est humaine, il est tres important d'avoir une methodologie claire de tavail qui vise a securiser l'intervention medicale. Apres ca, si le medecin n'a pas respecte cette methodologie de travail, il devrait etre severement puni.

          Comment


          • #6
            je crois que le mieux apres chaque opperaration on dois passe un detecteur de metal sur le corps opperee comme le font ici pas mal de gens il vont a la recherche de l`or avec des metals detecteurmais entre nous ce genre de fautes ne doits pa arriver il faut que le medicins dois verifier avant de fermer vrais ou pas?

            Comment


            • #7
              haya haw bench na7KILkom faza jratt fi hopital sahloul fi soussa, la femme dont tu parlais Trizou jattha belotf fi idha ama hadhaya jatt be 3omrou ellotf,
              cet homme était malade, on l'a emmené à l'hopital sahloul pour faire une opération. l'opération a été faite et a bien réussi. Tout va bien
              le soir, des stagiaires viennent pour un cours, il lui touchent les poumons, l'homme se trouve dans un état critique,
              Le médecin qui les accompagnaient réalise l'erreur et son danger, juge nécéssaire une autre opération. le soir même , une autre opération se fait . heureusement elle réussit . on le met fi bitt erra7A? La bas femma Mraaa malade qui souffre d'un virus dans le sans (ellotf),
              une semaine après , la famille de l'homme malade vient prendre leur homme pensant qu'il va bien. ET BIEN NONNN le dernier diagnostic a montré que la pauvre a attrappé ce virus dans la sang ???????????????????????????????????????????
              personne ne peut rien faire , on ne peut que lui prier
              Mart ha rrajell heblet, rajelha kan labes alih ,we houma koll marra yatl3oulha btal3a
              elle a voulu porter plainte et a demandé de le sortir pour l'emmener à une clinique, l'hopital sahloul a refusé complètement,
              et enfin elle a pu le sortir COMMENT?????????
              elle a signé sur un papier que l'état critique de son mari n'est pas la faute de l'hopital sahloul.
              et l'a sorti après avoir aussi payé une grosse somme de je ne sais pas combien d'opérations
              Bref, l'homme est resté une semaine après dans la clinique et puis décédé (virus dans le sang, on peut rien faire)
              cette histoire date de l'année 2003

              Comment


              • #8
                ca fait peur ce que tu raconte tawba mèch normal cette histoire rabi yoltef inchallah et vraiment c n'importe koi alors nos medecin et nos hopitaux.

                Comment


                • #9
                  wallah je suis d`accort avec toi twaba moi wallahi el athim j`ai trois de mes parents mon pere ma belle mere et et un mr plusqu`un frere pour moi allah yarahoom kool ils sont tous rentrer a l`hopital sahaloo pour un petit problem iet iuls sont tous sortis pour aller dand un autre monde tres longtin et en plus en as vole les bijoux qui n`ont beaucoup de valeur mais une valeur santimental les hopiteaux de tunisie samhouni ils sont tous z...
                  je ne sais pas si c`est la faute des medecins ou de l`hopital lui meme ,un grand ecrito sur le mur dit de ne pas fumer je demande a l`infermiere pourquoi ce mr fume si est defendu de fumez je m`rxcuse il travaille ici allaer lui vous meme

                  Comment


                  • #10
                    Il ne faut pas se mettre à juger les medecins n'importe comment. On n'a aucune connaissance de la medecine et donc on peut tomber dans l'erreur et mal juger nos medecins !!!!

                    Chaque patient qui fait une operation a un risque minime d'infection (ou mahouch jey mil mara). Et ce risque existe aussi bien en tunisie, qu'en france ou ailleur !!!!

                    On devrai peut etre se rappeler du medecin qui nous a gueri d'une maladie, du medecin qui nous a sauvé la vie ... ceux qu'on oublie toujours par ingratitude !!

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par samitriani
                      Il ne faut pas se mettre à juger les medecins n'importe comment. On n'a aucune connaissance de la medecine et donc on peut tomber dans l'erreur et mal juger nos medecins !!!!

                      Chaque patient qui fait une operation a un risque minime d'infection (ou mahouch jey mil mara). Et ce risque existe aussi bien en tunisie, qu'en france ou ailleur !!!!

                      On devrai peut etre se rappeler du medecin qui nous a gueri d'une maladie, du medecin qui nous a sauvé la vie ... ceux qu'on oublie toujours par ingratitude !!
                      on n'a pas pas de tout parlé de risque de l'opération , je suis bien d'accord avec ce que tu viens de dire, le médecin fait ce qu'il peut mais tout reste entre les mains de dieu.
                      mais on parle des erreurs commises qui n'ont rien à avoir avec les risques des opérations, rien à avoir

                      Comment


                      • #12
                        Quand on est médecin ou infirmière , lla vie des gens est entre nos mains et contrairement à ce que certains peuvent penser on a pas le droit à l'erreur, non on a pas le droit parce que les poursuites juduciaires auquelles les familles de patients peuvent avoir recourt le démontre bel est bien. Quand on est pas certain d'un acte médical , eh bien on demande conseil à son confrère ......
                        je suis vraiment desolee mais la c est des divagations ! on a pas le droit a l erreure ?? c esrt ca qui tue ! les medecins et le corps medical c est des etre humains apres tout ! c est des gens en chair et en os ! ils ont une responsabilite c est vrai il doivemt faire au mieux pour sauver et traiter les gens c est leur mission ,la medecine n est pas une obligation de resultat et ne l a jamais ete et ne le sera jamais
                        on peut pas avoir une obligation c est un domaine subjectf et on ne sait pas ce qui va arriver ou qu est ce qu on risque de trouver ou si on peut traiter ou si on ne peut pas !
                        par contre on n a pas le droit d etre faineant de ne pas bosser , de ne pas travailler de se foutre des gens mais la c est le cote humain qui se presente il faut aimer les autres et faire de son mieux pour les aider mais on peut rien garantir helas si on le pouvait le monde serait ................. meilleur !


                        Est-il légitime de dénoncer une erreur médicale ?
                        Peut-on intenter une action judiciaire contre un toubib malveillant ?
                        oui en cas de faute faut pas se taire !!! on se trompe mais on assume aussi faut pas que les gens soient les victimes des toubibs .... ils sont pas des cobayes non plus !!
                        mais il faut tolerer ds des limites bien entendu !

                        quant au serment d hypocrate generalement il est oublie sitot proclame .........................



                        Comment


                        • #13
                          ce que je comprends pas comment un homme et une femme peuvent partager la meme chambre c est bizard

                          Comment


                          • #14
                            Envoyé par tawba
                            on n'a pas pas de tout parlé de risque de l'opération , je suis bien d'accord avec ce que tu viens de dire, le médecin fait ce qu'il peut mais tout reste entre les mains de dieu.
                            mais on parle des erreurs commises qui n'ont rien à avoir avec les risques des opérations, rien à avoir

                            Toi tu dis que c'est pas du à l'operation, c'est ton propre jugement. Tu as dit que c'est la femme a coté qui l'a contaminé, qu'est ce que tu en sais !! tu as ecouté l'histoire après une disaines de passages de bouche à oreille alors il y a surement des déformations !!!!!!!
                            La médecine c pas n'importe quel faculté bich les stagiaires font du n'importe quoi, a3béd mas2oulin qui savent quoi faire !!!

                            Comment


                            • #15
                              je connais autre histoire saret fi clinique essalam, un homme bech ya3mel 3amalia 3la rokbtou w wa7d é5er bech ya3mel 3amalia je c plus 3la chnoua, may b kléwi, eh ben, qqi se passe?? on a fait l'inverse, elli kelwtou lébés na7awhélou, weli rokbtou lébés je c pas ch3amloulha!!!!!!!!!!!!
                              Est ce que c'est pardonnable ça????!!!

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              Working...
                              X