Annonce

Collapse
No announcement yet.

Société d'aujourd'hui

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Société d'aujourd'hui

    En Général.. Comment définirez vous la société de lan 2005. Un regard universel bellehi pour arreter de tourner autour de la Tunisie et de la critiker juste elle. Peut etre que si on décortiquait tout le phénomène des nouvelles sociétés on arrétera de s'arréter sur la Tunisie et on comprendra qu'on est pas les seuls à souffrir d'une société qui souffre deja...

    Alors vos avis, vos critiques, ce ki vous choke et vous derange ?


    Personnelement ce ki me fait le plus peur, c la précocité sexuelle, la nouvelle éducation américaine "Open", La facilité de tout avoir a nimporte kel age. Les possibilité de faire ce qu'on veut comme on veut sans aucun savoir faire. La banalisation de la réalité ( du meurtre. du sex, des armes a feu, des fugues) Que notre tres chere TV nous offre. Bref en général c le matérialisme, la futilité, les détails. Le conformisme a tout prix. Tous pareils. Tout doit etre fait comme les autre et surtout mieux qu'eux. La quete infinie du materiel quon croit procurer la puissance et la completude, exp :
    une société qui se mesure par la marque de voiture, le cout de l'operation esthetique, la grosseur du porte feuile, le nb de grains de beautés, le nb de bouteille consommée sans etre "ivre" 8) , le nb de "b*ise" par soir, et de meme le nombre de mecs qui veulent sortir avec elle, le prix de son pull, lage de son permis.. Le combien de fois elle l'a passé Ce permis pour lavoir, (la moyenne pathétique au bac malgré l'orientation fel HEC...) celle la me tue.
    Les psycho socialiste la traite de société phallique basée sur la quantité et non la qualité. Une société qui a pour norme : Le tout tout de suite, le tout au plus vite, le tout a nimporte kel prix ...(le plus cher genrallement)
    Phallique : Objet fantasmatique qui procure la puissance et la completude ( ki nexiste pas bien sur !!! )
    Pensez vous ke lon soit encore capable de se développer normalement et d'avoir notre propre identité, en etant dans la sécutité dune société basée sur le "Bien" ?
    Trop de conformisme, est ce la masse qui a gagné le monde ? Sommes nous devenus tous des moutons qui suivent aveuglement un monde ki n'arrete pas de s'horrifier ?
    Si Dieu le voulait il nous aurait tous créé parfait. Alors pk est ce k'on s'acharnes a detruire la beauté de l'originalité SIMPLE kil a mis en nous ????


    "fo' this high price life, this the high price I pay, Confusion sorrow, pain and loneliness cause once in my life I said NO"
    H

  • #2
    Bravo HaZDouZa pour ces pensées "analytiques" !



    Alors pk est ce k'on s'acharnes a detruire la beauté de l'originalité SIMPLE kil a mis en nous ????
    On est dans une époque ou la trriche et la contre façon font enrichir les pouilleux, alors pourquoi ne pas snober l'originalité, sa beauté et sa simplicité ( dis tu ! ) ... et en tirer profit ?!

    Et puis , comme disaitr le rappeur "qui ne tente rien n'a rien" et n'avancera nulle part , voilà pourquoi !

    Comment


    • #3
      Tiens quelqu'un c trompé en appuyant sur le bouton répondre a cette discussion que je pensais pourtant intéressante ... Peut etre un peu trop .. Peut etre un peu plus ce qu'il ne le faut ...

      Tu as raison jdoudi ce n'est pas bien d'aller chercher la ou la société ne veut pas que l'on chercher.. Allah galeb je n'ai jamais su me retenir...

      sHe OuT

      Comment


      • #4
        tu sais cher HarDouZa ce qu tu vie nde dire sur notre société ce n'est qu'une concequence au developpement et à la nouvelle technologie qui est entrain d'envahir le monde donc cette société n'est qu'une conséquence sans le vouloir rahou nous sommes entrain de changer cette originalité simple ne peu plus existé comment peu ont vivre simple avec tous ce qui nous entoure on peu jamais vivre contre le courant .....

        donc a mon avi regardant les cotés positifs des chose pour ne pa compliquer notre vie et l'accepter comme elle est parceque apres tou c'est nous qui la rendu haka ......

        Comment


        • #5
          Ce qui me fait peur dans notre société, c'est que les besoins des gens sont et resteront tjrs des besoins primaires, c'est à dire matérielle de subsistance.
          Le pauvre proverbe :"el 9ane3a kanzon le yefne" est apparament expiré.
          Une fois arrivé à subvenir aux besoins primaires (se nourir, s'habiher et habiter) confortablement, un être humain normalement consistué devrait chercher à combler ses besoins secondaires (penser à sa mission sur terre, chercher ces origines, étudier un peu d'histoire, un peu de géographie, aider les gens, s'investir dans sa communité en aidant financierement des association de bienfaisance ou en faisant des actions de bénévolts). Chez nous, dès qu'on a combler nos besoins primaires, ces besoins réapparaissent en plus gros. Si on est arrivé à avoir une voiture populaire 4 ch facilement, c'est qu'on peut maintenant passer à une voiture plus grosse, ... etc quelle vie de chien. Une quête interminable justifiée par une peur indescriptible de l'avenir. khallini enkaoin elyoom, ... vas y kaouin rabi m3aak moi j'ai choisi de vivre l'instant présent avec le peu que j'ai, tout en ayant confiance à celui qui m'a crée qu'il ne m'oublira jamais et confiance en mes capacités.

          Comment


          • #6
            je n'ai pas une vision très positive de la société de demain pour la simple raison que la société d'aujourd'hui est une société où l'économie du marché et le libéralisme triomphent, où la pauvreté et l'exclusion progressent, où l'intolérance gangrène la société. La violence et l'insécurité menacent la démocratie. L'élection de Bush, ce débile, conseillé et encadré par une clique conservatrice, ne va pas améliorer les choses...bonjour les dégâts en Irak!!et ailleurs...
            aussi parce que l'ordre mondial repose sur l'exploitation des richesses naturelles non renouvelables au profit d'une minorité de capitalistes...les religieux et les sectes tout comme l'économie du marché capitaliste empêchent l'individu d'être lui-même, de réfléchir et de s'émanciper, d'être un citoyen libre...
            La télévision commerciale, les pubs, les modes servent à faire des êtres des objets serviles c'est le grand problème de l'humanité aujourd'hui...les gens ont perdu le sens de la critique et la volonté d'analyse...voilà comment je vois la société...rien que d'y penser ca me dégoûte!

            Comment


            • #7
              C'est bien de critquer la société, de faire les visionnaires, mais concrétement que fait chacun de nous pour que ca aille dans le sens que l'on désire, Voir que ca change juste un peu pour rendre la vie d'aujourd'hui agréable ? Commment vous évaluez les choses ? et je peux vous dire que la plupart auront une difficulté à trouver une réponse, car chacun de nous n'as pas le choix de suivre la tendance, enfin on pense que c'est le cas et c'est pourquoi on ne résiste pas à suivre le troupeau, par crainte de passer à la marge de cette société et rater sa vie selon les normes matérialistes actuelles, car chacun de nous pense que c'est la seule facon de réussir sa vie, c'est collecter, accumuler, et puis tasser, de l'argent, des biens, des richesses.

              C'est le même malaise d'Antoine de St Exupéry, dans le Petit Prince, qui ne comprend pas notre besoin de tout quantifier, et de tout transformer en chiffres, tout ca pk ? pour se vanter, frimer, faire le malin, dire qu'on réussit, mais on a réussi quoi en fait ? la seule chose qu'on réussit à faire c'est faire du monde ce qu'il est aujourd'hui, soit par notre participation directe ou par notre passivité, ...

              C'est pas une lecon de morale, car on est tous dans la même barque, mais seulement un besoin de compréhension tout comme notre chére Hardouza, elli ma bech terta7 kan ki twasselna lel séance d'électrochoc, lol, tu sais bien-sur que je te niaise, en tout cas c'est bien de faire des petites poses comme ca, question de voir dans quel sens on vas, mais ca serait mieux si on pourra agir et changer de cape, a titre individuel je parle, au risque d'être laisser a coté, mais au moins on pourra a ce moment la dire qu'on a essayer, juste essayer, car personne ne pourra changer le monde, c'est une evidence a accépter, et non pas du pécimisme, c'est plus pour appaiser son ame que l'on fera ca, et manifester son opposition a cette tendence factice, hideuse, généralisé.

              je cherche toujours a garder un soupcon de critique, et de puritanisme ca m'épargne de tomber dans le piége de la consomation, au point d'en devenir bolémique.

              Comment


              • #8
                Envoyé par ANASTASIA
                tu sais cher HarDouZa ce qu tu vie nde dire sur notre société ce n'est qu'une concequence au developpement et à la nouvelle technologie qui est entrain d'envahir le monde donc cette société n'est qu'une conséquence sans le vouloir rahou nous sommes entrain de changer cette originalité simple ne peu plus existé comment peu ont vivre simple avec tous ce qui nous entoure on peu jamais vivre contre le courant .....

                donc a mon avi regardant les cotés positifs des chose pour ne pa compliquer notre vie et l'accepter comme elle est parceque apres tou c'est nous qui la rendu haka ......
                Oui mais très chere le développement dont je parles et la technnologie c bien sur l'etre humain qui l'a fait donc le seul coupable est tj l'etre humain je ne l'ai jamais nié
                Tu sais voir les coté positifs seulement .. c pas suffisant ... quelque part on voit des choses et on a besoin de les comprendre.. Il s'agit pas seulement de se compliquer la vie mais pour mieux la vivre... Je ne vais pas etre la a ne rien faire ke la critiker je suis daccord .. il y a aussi de bonnes choses dont je profite...

                Merci

                Comment


                • #9
                  Envoyé par eagleeye
                  C'est bien de critquer la société, de faire les visionnaires, mais concrétement que fait chacun de nous pour que ca aille dans le sens que l'on désire, Voir que ca change juste un peu pour rendre la vie d'aujourd'hui agréable ? Commment vous évaluez les choses ? et je peux vous dire que la plupart auront une difficulté à trouver une réponse, car chacun de nous n'as pas le choix de suivre la tendance, enfin on pense que c'est le cas et c'est pourquoi on ne résiste pas à suivre le troupeau, par crainte de passer à la marge de cette société et rater sa vie selon les normes matérialistes actuelles, car chacun de nous pense que c'est la seule facon de réussir sa vie, c'est collecter, accumuler, et puis tasser, de l'argent, des biens, des richesses.

                  C'est le même malaise d'Antoine de St Exupéry, dans le Petit Prince, qui ne comprend pas notre besoin de tout quantifier, et de tout transformer en chiffres, tout ca pk ? pour se vanter, frimer, faire le malin, dire qu'on réussit, mais on a réussi quoi en fait ? la seule chose qu'on réussit à faire c'est faire du monde ce qu'il est aujourd'hui, soit par notre participation directe ou par notre passivité, ...

                  C'est pas une lecon de morale, car on est tous dans la même barque, mais seulement un besoin de compréhension tout comme notre chére Hardouza, elli ma bech terta7 kan ki twasselna lel séance d'électrochoc, lol, tu sais bien-sur que je te niaise, en tout cas c'est bien de faire des petites poses comme ca, question de voir dans quel sens on vas, mais ca serait mieux si on pourra agir et changer de cape, a titre individuel je parle, au risque d'être laisser a coté, mais au moins on pourra a ce moment la dire qu'on a essayer, juste essayer, car personne ne pourra changer le monde, c'est une evidence a accépter, et non pas du pécimisme, c'est plus pour appaiser son ame que l'on fera ca, et manifester son opposition a cette tendence factice, hideuse, généralisé.

                  je cherche toujours a garder un soupcon de critique, et de puritanisme ca m'épargne de tomber dans le piége de la consomation, au point d'en devenir bolémique.
                  Vous exagérez avec la psycho non mais franchement janalyse c tt
                  Tu dis vrai kil faut faire kkch mais ce nest plus aussi evident desormais il y a plus de mal que de bien et le pouvoir comme la dit chere symbiosis est rendu a ceux qui ne cherchent pas le bien. On sait tous que la majorité gagne toujours alors comme tu dis.. On analyse pour swa et on essaie de se conformer sans se laisser aller. On se bat pour survivre comme nous on le veut. Bref on fait des concessions oui mais au moins au fond de nous on vivra la vie selon nos dépends et non selon ce que ce nouveau monde veut..

                  sHe OuT

                  Comment


                  • #10
                    Très bien dit BRAVO

                    Ca fait plaisir u'il ya des gens intellectuellement honnete et qui savent interpréter cette tendance de déliquissance innuie et néfaste introduite par les medias.

                    Mais malhereusement, c'est rare de trouver de gens comme ca car quand on essaye de manifester ces faits et essayer de créer des choses culturelles pour le bien de la caummunauté malheureusement on est plutot chatié qu'applodis.

                    Moi j'ai créé TounesBledi.com pour le bien de notre culture et notre pays ainsi que pour permettre a la caummunauté tunisienne résidente à l'étranger de la deuxieme génération qui est a la recherche de ses origines et de permettre aux etrangers d'en savoir plus ur notre pays et nos richesses.

                    Et voila que maintenant je lance la dadio TounesBledi pour essayer rapprocher les gens et leurs donner la parole et de leurs permettre de se divertir en apprenant des choses.

                    J'éspère et appel est fait que toutes les personnes qui pensent comme toi mettent la main dans la main pour purifier notre société de la mauvaise fois et des jugement de taille néfaste et sans issue.

                    Merci encore une fois
                    Avec mes salutations les plus sincères.:wave:

                    Faouzi Abdelkefi

                    TounesBledi Corp.
                    ''IT Manager''
                    www.TounesBledi.Com

                    Comment


                    • #11
                      Je perçois le monde comme une minoritée absolue de penseurs qui ont su manipuler le reste par des futilités pour qu'ils puissent faire ce qui leur plait sans que l'on y prète attention. Je parle de l'invasion de l'afganistan, Irak puis le tour de syrie et Iran viendra ... et nous on est préocupés par nancy ajam en disant "oooh mich normal".

                      Un monde ou reigne l'individualisme, l'amour de l'argent de la frime du sexe et l'oublit des vrai valeurs humaines !!!!

                      Un monde ou à force de mondialiser, on ne sais plus qui on est, ou on est tous américains.
                      Un monde qui me donne la migraine

                      Comment


                      • #12
                        Je m’appelle Bel et je représente la majorité des moutons. Frisés, javellisés, robotisés. Je suis identique aux autres: je pense, parle, agis comme les autres. Je fais partie du troupeau et suis les autres moutons sans poser de questions. Je suis convaincu d’avoir raison car “tout le monde le fait”. J’impose ma vérité et exige que les autres y adhèrent. Je suis suffisant et intolérant.

                        Moi, Bel, je suis normal. Je suis conforme aux normes établies. Je fonctionne bien. Je respecte les standards du bon mouton. Je suis bien-pensant, je fais partie des honnêtes gens. Je suis la mode, lis les journaux, regarde la télé, je vais chez le médecin, travaille pour assurer ma sécurité et celle de ma famille. J’obéis aux lois, paye mes taxes, défends ma patrie. Et j’impose aux autres d’en faire autant. Je suis politiquement, religieusement, familialement, sprirituellement.... moutonnement correct!

                        Moi, Bel, je suis mort-vivant. Un véritable zombie. Métro-boulot-dodo, voilà le résumé de ma vie. Ma conscience, de qui je suis, est morte. Comme les fleurs séchées, je suis là. Je suis disjoncté de mon âme. Je suis branché sur le pilote automatique. Robot synthétique et artificiel, pure création de la société, je me prends au jeu que je joue, sans même m’en rendre compte. Je porte l’habit d’un personnage et finis par devenir le personnage. Je joue mon rôle inlassablement, sans me poser de questions. Dieu, les altérités ou le temps... arrangeront les choses. Je suis un inconscient tranquille.

                        Moi, Bel, je baigne dans l’inaction. Pas de vagues, pas de troubles, pas d’ennuis. Surtout faire comme les autres pour ne pas me faire remarquer. Je suis mort de peur. J’achète la paix à tout prix. Je ne cours aucun risque. J’observe l’omerta, la loi du silence. Je suis une tombe; je garde le secret: secret de famille, secret professionnel, société secrète, service secret, document secret, honte secrète... J’ai horreur du changement. Tout n’est pas parfait, certes, mais ce pourrait être pire. Tant que j’ai un toit et que je mange trois repas par jour, je peux m’estimer chanceux.... surtout si je me compare avec les gens du Tiers-Monde. Je m’accroche au statu quo, je maintiens la stabilité. Je n’interviens pas car je nourris l’espoir que “le temps arrange les choses”. Je fais partie de la majorité silencieuse.

                        Moi, Bel, j’ai foi dans les altérités extérieures. Je leur fais confiance. Elles sont bonnes pour moi. Elles veillent à mon bien et me protègent. Tout le monde n’est pas égal, il y a des êtres supérieurs et je me réjouis d’être gouverné par eux. Sinon, ce serait le chaos, le désordre... l’anarchie. J’ai très peur que pareille situation ne se produise. “L’homme est un loup pour l’homme” et on a absolument besoin de bergers pour nous protéger les uns des autres. Je trouve normal qu’il y ait une hiérarchie: avec des bergers et des moutons; des dominants et des dominés, des riches et des pauvres; des puissants et des faibles. “On a toujours besoin d’un plus petit... et d’un plus grand que soi.” Voilà mon credo.

                        Moi, Bel, je suis soumis. Je reconnais des altérités extérieures à moi et me place sous leur gouverne. Je crois aussi au bien-fondé du chien-berger-policier pour maintenir l’ordre établi par le berger dans le troupeau et assurer sa sécurité. J’obéis aveuglément aux ordres reçus et donne aux altérités le fruit de mon labeur. Je suis un esclave avec une couronne sur la tête: je m’appelle démocratie!

                        Moi, Bel, je reçois des carottes pour récompenser mon obéissance et m’inciter à continuer à servir le berger. Ce sont des avantages sur les autres moutons. Je suis promu à un échelon plus élevé dans la hiérarchie sociale. J’avance d’un pas dans les rangs des privilégiés. Je monte en grade dans l’échelle du succès. J’espère bien, un jour, devenir moi-même berger. Les altérités s’assurent de mon obéissance et de ma fidélité en nourrissant mon rêve. Elles me font courir après trois carottes: pouvoir, argent, prestige.

                        1- La carotte du pouvoir
                        Je peux enfin dominer d’autres moutons. Je me suis fait conférer de l’altérité sur eux. Ils me respectent et me craignent. Je me sens important dans mes fonctions. Je peux moi aussi me comporter en chef, donner des ordres et exiger obéissance. Je ne suis plus un quidam, un simple mouton anonyme. Je suis enfin quelqu’un. J’ai du poids. Je suis influent.


                        2- La carotte de l’argent
                        Avec ma promotion, je reçois les avantages financiers: bourse, meilleur salaire, bénéfices marginaux, voiture, logement, déplacements, comptes de dépenses... J’ai accès à l’information privilégiée qui rapporte bien... J’améliore mon train de vie, agrandis ma maison, change de voiture. J’impressionne les autres moutons. Je suis un exemple à suivre.


                        3- La carotte du prestige
                        Avec ma promotion, j’améliore mon score de prestige, de considération, de réputation: titre, diplôme, certificat, nomination, consécration, médaille, décoration, position, grade, distinction, honneurs... Je me distingue de la masse. Les médias parlent de moi. Même mes cartes de visite et mon papier à lettres témoignent de mon statut: PDG, MD, ph. D, directeur, évêque, chef, contrôleur, vérificateur, percepteur, responsable, ministre, Premier ministre, etc. Les autres moutons m’admirent, me respectent et me vénèrent.


                        La carotte suprême: le paradis à la fin de mes jours. Et, à la fin de mes jours, je recevrai la carotte suprême, le droit au paradis pour l’éternité. À condition, bien entendu, que j’aie eu une vie exemplaire d’obéissance et de soumission et que j’accepte de mourir. Cette carotte est si grosse que ne peux l’obtenir de mon vivant. C’est une carotte post-mortem. Mais elle est tellement extraordinaire qu’elle mérite bien le sacrifice de toute une vie sur terre.

                        Bel, tu es un animal inconscient. Tu te crois pour un pauvre mouton, faible et sans défense, proie facile des plus forts et soumis à leur loi. Tu es condamné à travailler à la sueur de ton front, à combattre pour ta survie et finir par mourir. Laissé à toi-même, tu n’as qu’une seule certitude: mourir.

                        Tu crois que la seule vérité est celle qui te parvient par tes cinq sens. Seule la matière importe. Tu crois tout ce qu’on te dit. On t’achète avec le pouvoir, l’argent et le prestige. Tu acceptes de survivre à condition d’être récompensé. Tu crois que les altérités ont vraiment un souci de ta protection. Tu as mis toute ta confiance en tes gouvernements sans te poser de questions. Même si tu es en désaccord, tu ne feras aucun bruit. Bel tu es un peureux!

                        Tu as peur de voir la réalité en face. Tu as peur de constater que tu t’es fait avoir. Tu as peur d’avouer que toute ta vie tu t’es trompé. Tu as peur de sortir du troupeau et de dire vraiment ce que tu penses. Tu as peur d’être différent et intègre avec toi-même. Tu as peur de démontrer que tu n’es qu’un peureux.

                        Bel, tu entretiens le syndrome de la victime et de l’impuissance parce que tu as peur. Tous les moutons autour de toi sont semblables à toi: ils ont tous très peur!


                        La plupart des extraits ont été pris dans le livre de Ghislaine Lanctôt:
                        “Que diable suis-je venue faire sur cette terre?”

                        Comment


                        • #13
                          c`est juste une influance americaine qui est entrain de nous detruire tous je parle du monde entier car comme leur generation est pouris ils veuleunt nous detruire avec eux et celui qui ne suit pas on l`appel le traitre maala il y a juste 40ans ou 50- ans ils y avait ca non le respect des un est des autres wallah gualib la loie du plus fort est toujour la meilleur la loie de jugle le lgrand mange le petit

                          Comment


                          • #14
                            Chui impressionnée par tes extraits Abou Nwas dailleurs promis juré je lis le livre. Tu as exprimé en long et en large toute la situation qui me fait mal au coeur... Mais encore Ce qui fait encore plus mal c de savoir qu'au fond les gens sont conscients de sa et qu'ils continuent à etre ce mouton la. Ils savent exactement comment ils sont entrain de s'abaisser et pourtant continuent broutter l'herbe du moment que cette herbe est servie ... RIen ne change tout se transforme avait on dit.. Mais la sa commence a peser lourds et les transformations commencent a aller de mal en pis et les moutons sont rois dans le Paradis mais nous ne sommes plus des moutons nous n'auront pas le privilège d'y acceder a ce Paradis tant que nous continueront a nous soumettre a des normes qui vont contre ce que le Seigneur a imposé... Le monde d'aujourd'hui est loin de satisfaire certaines normes etablies il y a bien longtemps. Jamais l'Etre humain n'a ete créé pour etre un mouton sinon pourquoi le mouton aurait il ete créé ? jamais letre humain n'a eté doté d'un cerveau s il va le mettre a coté et jamais non jamais letre humain na ete concu pour regresser au lieux daller de lavant.. Mais on me dirait que l'on va de lavant. Il y a une difference entre harpenter un chemin qui mene vers les tunnels de l'inconscience et celui dont la fin mene a a lumiere.
                            On critique les americains les americains... Mais enfait dou est ce que sa a commencé ? Ce genre de choses ont toujours existé, Le mal a toujours été parmi nous, mais la différence c ke nous lavons alimenté jour apres jour annee apres annee on lui a donné l'herbe pour qu'il nous la fasse avaler sans rechigner maintenant que nous navons plus les moyens de nous payer la viande elle meme...
                            Je dis On parce que je ne veux pas mettre de coupable, je dis On parce que pour mwa le silence est coupable, et je dirais ON parce que les bouches demeurront closes et ce qui s'entends c rien que des murmures.

                            sHe OuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuT.

                            Comment


                            • #15
                              bravo bounous, jolis extrait, c'est touchant pcque ca parle de moi ,de toi ptetr,mais surement de bcp d'entre nous ..
                              pour une deuxième lecture, je me suis amusé à changer "bel" par mon nom ...
                              j'ai vraiment eu envie de cultiver mes propres "carottes" pour ne plus être "un mouton", mais puisque je suis déja "un mouton", j'avais du mal à croire que "mes carottes " seront plus bonnes que celles qu'on me donne déjà, j'avais du mal aussi à croire que "mes carottes" seront tous ce qu'il me faudra pour ne plus être "un mouton" ..
                              ce qui me rassure un tout petit peut, c'est que ce que je ressent, ca ne pourrais jamais être ressenti par un mouton parcequ'un mouton ne pourrait jamais détester son existance en tant qu'un mouton ..
                              j'espère que ce que je fais de ma vie produira un jour les carottes qu'il me faut .. sinon qui pourrais s'envouloir à un pauvre mouton

                              Envoyé par sydney
                              c`est juste une influance americaine qui est entrain de nous detruire tous je parle du monde entier car comme leur generation est pouris ils veuleunt nous detruire avec eux
                              hey syd, devrais-je comprendre de tes mots que nous, le monde entier dont tu parles, sommes moins pourris que les americains ?

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X