Annonce

Collapse
No announcement yet.

Mythes, Legendes ou vérité !!!!

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Mythes, Legendes ou vérité !!!!

    Bon voila je propose un nouveau sujet à base culturelle lui aussi !! mais c la culture la plus oubliée de nos jours celles des mythes et des légendes
    on a tous entendu parler des choses ki peuvent etre vrai ou pas !! pkoi ne pas consacrer un sujet pour en parler !!
    beh voila moi je commence le 1er !! pour cela je vous demande de ne pas dérailler le sujet principal !! et donner vos avis Bien argumentés par des sources et participer à dévoiler la vérité
    merci à tous !!

  • #2
    Vlad Tepes !!! ( Dragula )





    De mémoire d'homme, en novembre 1431 naissait dans la forteresse de Sighisoara en Roumanie, Vlad Tepes III, l'un des personnages les plus sanglants de notre Histoire .

    Il n'était pas très grand, mais râblé et fort, avec un aspect cruel, terrible, un nez droit, des narines dilatées, un visage mince et rougeaud ou les grands yeux verts, bien fendus, étaient ombrés par des sourcils noirs, broussailleux qui les faisaient menaçants. Il avait les joues et le menton rasés et portait moustache. Les tempes gonflées augmentaient le volume de la tête que soutenait un cou de taureau encadré par les vagues d'une légère chevelure bouclée, noire, qui retombait sur les larges épaules
    "Description d'un émissaire à Pie II"
    Fils de Vlad II dit le diable, gouverneur militaire de Transylvanie, membre de l'Ordre du Dragon, une société militaire à caractère religieux fondée en 1387 par l'empereur Romain Sigismund et sa seconde femme Barbara Cilli, cette confrèrie avait pour but la protection des intérêts catholiques et de défendre l'Europe contre la menace du puissant Empire Ottoman.
    En 1436, Vlad II est couronné prince de Valachie , capitale princière et s'installe au palais de Tirgoviste.


    Dans l'espoir d'une paix durable avec le Sultan Murad II, de nombreux pactes d'alliance sont signés mais d'importants troubles politiques ne tarde pas à déchirer le royaume. Après une visite de Vlad II en terre Turque, celui ci confie la garde de ses deux jeunes fils Vlad et Radu , pour respecter les exigences du puissant Sultan qui garantiront une paix durable entre les deux royaumes. jusqu'en 1448, Vlad III restera à la cour du Sultan, tandis que son frère Radu ne partira qu'en 1462. De retour au pays, le jeune Vlad apprend que son père a été tué par son rival, le prince Vladislav II. Mircea son frère ainé , fut quant à lui enterré vif après avoir été torturé par les aristocrates de Tirgoviste. Menant plusieurs campagnes militaires pour reprendre le pouvoir, il est forcé d'abdiquer devant l'assassin de son père, mais lors d'une seconde tentative pour reconquérir son trône, il n'hésite pas à tuer le prince Vladislav II. Poussé par la vengeance, Vlad Tepes fait arrêter tous les nobles soupçonnés d'avoir pris part au coup d'Etat contre son père. Il fait empaler les plus puissants et force les plus jeunes à l'exode vers le bourg de Poenari. Au cours de cette marche de 80 kilomètres, personne n'est autorisé à se reposer, et beaucoup mourront en route. Arrivés à destination, Vlad exige des survivants qu'ils lui érigent une nouvelle forteresse qui surplombera la rivière Arges.

    toute l'histoire ici ( pour évité les longs postes )

    Comment


    • #3
      Le comte Vladislav Basarab Tepes Dracul ou communément appelé Comte Dracula

      Moi aussi je vais vous épargner un long post :

      http://www.france-jeunes.net/article.php?artid=3596
      http://www.geneve.ch/heg/campus/trav...he/dracula.htm

      Comment


      • #4
        celui qui fut à l'origine de la légende de Barbe Bleue :



        Né en 1404 au Château de Champtocé, GILLES de RAIS se trouve à la tête d'un patrimoine énorme : terres, châteaux et seigneuries dans l'Ouest de la France. (Anjou et Poitou ) A l'âge de neuf ans, il perd sa mère et à dix ans son père disparaît. La tutelle sera confiée à son grand-père : Jean de Craon.
        En 1422, par l'intermédiaire de son tuteur, il épouse officiellement un des plus riches partis du Bas-Poitou Catherine de Thouars Au mépris du droit et de l'honnêteté Gilles et son grand-père agrandissent encore leurs domaines et leur puissance. Une de leurs victimes Béatrice de Champtocé sera séquestrée au Château de Gilles dans un odieux cachot, persécutée et couverte de menaces allant jusqu'à la coudre dans un sac pour la jeter l'eau si elle ne renonce pas aux droits de sa naissance !
        Puis comme un miracle Gilles participe aux côtés de Jeanne d'Arc aux victoires sur l'anglais à ORLEANS, Meung sur Loire, PATAY et participe en temps que noble vainqueur au sacre de Charles VII en la cathédrale de Reims où il est chargé de remettre la Sainte Ampoule du sacre. Au lendemain de ce couronnement le roi lui manifeste sa gratitude en le nommant Maréchal de France à vingt cinq ans !
        Mais Jeanne étant capturée à Compiègne, Gilles revient sur ses terres. Et c'est le retour à ses vieilles habitudes, pour nourrir son orgueil insatiable il va se ruiner en dons et en créations comme celle de sa collégiale ( chorale religieuse ) et surtout en fêtes somptueuses.
        Pour assurer son train de vie, il vendra ses propriétés, ses meubles splendides et ses bijoux de famille ... Mais une chose le passionne plus que tout " la pierre philosophale " !
        Des alchimistes sortis des plus sordides caves du royaume et de l'étranger vont se succéder au château de Gilles et lui feront découvrir les sciences sataniques : messes noires, sacrifices superstitieux d'enfants innocents, orgies sataniques et prières aux pouvoirs du mal représenté par Satan, mais pour ne frustrer personne on ajoute à ces prières débiles les noms du Père, du Fils et du Saint-Esprit, de la Vierge Marie et de tous les saints du paradis !
        Parallèlement le Maréchal de France se livre de plus en plus à des violences sexuelles sur de jeunes enfants qu'il assassine ensuite. Ces meurtres rendus nécessaires d'abord pour que les enfants ne puissent témoigner, deviennent par la suite une véritable jouissance pour le pervers, sadique et criminel Maréchal de Tiffauges.
        1439 : Après la visite du Dauphin LOUIS XI, il n'hésite pas à séquestrer dans son château de Tiffauges, l'envoyé de Jean V, duc de Bretagne venu chez lui vérifier les plaintes accumulées contre le monstre.
        Il sera brûlé-vif sur le bûcher de Nantes le 26 0ctobre 1440... Un an après, son épouse Catherine se remariera avec Jean II de Vendôme, vidame de Chartres et seigneur de Lassay.

        Comment


        • #5
          Tout d'abord, pour faciliter la tache de tous qui veulent intervenir, voici la difference entre un mythe et une legende:

          Un mythe est un récit populaire ou littéraire mettant en scène des événements historiques regroupant des êtres surhumains ou fantastiques, réels ou imaginaires.

          Les legendes: notre enfance a été bercée par des récits sublimes et surprenants, merveilleux ou cauchemardesques, racontés par nos parents ou grands-parents avant de se coucher ou lors d'une veillée ou bien encore rencontrés au détour d'un roman ou d'une bande dessinée.
          Elles sont souvent très anciennes, transmises oralement ou par écrit depuis la nuit des temps.

          Concernant Vlad Tepes, voici un lien (une occasion pour pratiquer votre anglais)
          http://www.donlinke.com/drakula/vlad.htm

          Comment


          • #6
            Si Manou le permet bien sûre !!!!

            pkoi cette focalisation sur l'empaleur??? l'histoire est écrite alphabétikement ou pas depuis presque 4000 ans et ceci sur les 5 continents sans exceptions!!!!

            donc laissez cet empaleur là où il est c pas les légendes ki mankent !!!!!
            désolée Manou mais j 'essaye d'être constructive !!!! misèlech mo !!!

            Comment


            • #7
              ArteMis / DiaNe

              Artemis...Goddess of the Moon

              Diane au bain par Boucher (Louvre)

              Artémis ( ArthmiV) était une des grandes divinités grecques, qui sera identifiée plus tard avec la Diane des Romains.

              En réalité, il y eut sous ce nom plusieurs divinités très différentes: l'Artémis hellénique était une déesse lunaire; fille de Zeus et de Lètô, s½ur jumelle d'Apollon, dont elle était l'équivalent féminin; elle était souvent associée à ses exploits. Ils naquirent à Délos. Elle aussi présidait au chant, sous le nom de Hymnia, escortée par les Muses, les Charites ou les Nymphes c'est la déesse des femmes, surtout des vierges. Elle se plaisait dans les champs, dans les bois et près des sources ; elle aimait la chasse, et poursuivait les bêtes fauves.


              LéGendEs

              Les Cyclopes lui forgèrent un arc d'argent et un carquois plein de flèches Pan lui fournit les chiens de sa meute. Elle avait demandé à son père une virginité éternelle.
              Un jour le dieu-fleuve Alphée, fils de Thétis, eut l'audace de s'éprendre d'Artémis et de la poursuivre à travers la Grèce mais elle s'enfuit à Létrinoi en Elide. Là elle enduisit son visage ainsi que celui de toutes ses nymphes d'une boue blanchâtre, de telle sorte qu'on ne pouvait la distinguer de ses suivantes. Alphée fut contraint de se retirer, poursuivi par les rires moqueurs.
              Elle était très fière de son art et obligea Agamemnon, coupable de s'être vanté de la surpasser au tir à l'arc, de sacrifier Iphigénie, qu'elle sauva à la dernière extrémité.
              Artémis exigeait de ses compagnes une parfaite chasteté pareille à celle qu'elle pratiquait elle-même.

              Zeus, ayant séduit l'une d'elles, Callisto, fille de Lycaon, Artémis s'aperçut qu'elle était enceinte. Elle la changea alors en ourse, appela sa meute et Callisto aurait été certainement traquée et tuée par ses chiens de chasse si Zeus ne l'avait hissée au ciel. Par la suite, il la fit figurer parmi les étoiles. Le fils de Callisto, Arcas, fut sauvé et devint l'ancêtre des Arcadiens.
              Un jour, en une autre circonstance, Actéon aperçut par hasard Artémis en train de se baigner dans un torrent tout proche; il ne s'éloigna pas et la regarda. De crainte qu'il ne se vantât par la suite auprès de ses compagnons qu'elle s'était montrée nue en sa présence, elle le changea en cerf et le fit mettre en pièces par sa meute de cinquante chiens.
              Par contre elle tua de façon accidentelle Orion qui avait comme elle, la passion de la chasse






              ps : j'adore cette déesse , c'est pour cela que je l'ai choisi ..... C'est pour toi .....Notre chère DiaNe .

              Comment


              • #8
                Manou ...je deviens toute rouge, merci ma chérie pour cette touchante attention, je t'adore!!!

                Au fait, oui Diane déesse lunaire

                Comment


                • #9
                  YA Diane, bellehi ostor rou7ek chnowa hal souwar el5ali3a????

                  Comment


                  • #10
                    Garfield ma 3ejbekchi styli?

                    bon c'est vrai que j'ai pris qqes kilos en trop là :

                    Comment


                    • #11
                      ZEUS



                      Zeus, (ZeuV) dieu suprême des Hellènes, fils de Cronos et de Rhéa, époux de Héra. Il fut assimilé par les Romains sous le nom de Jupiter qui hérita de sa légende et de ses attributs.

                      Personnification du ciel clair, Zeus était le dieu souverain, père des dieux et des hommes, ordonnateur du monde. Il résidait le plus souvent dans son palais sur l'Olympe, au milieu des autres dieux célestes. Il présidait à tous les phénomènes atmosphériques ; par suite, il devint le dieu fécondant, protecteur des moissons et des fruits. Il était le dieu tout-puissant, dont la volonté était limitée seulement par les arrêts du Destin. Il présidait au maintien des lois, des sociétés humaines, des lois, des associations de tout genre : famille,fratrie, tribu, état, confédération, amphictyonie.


                      Il est à l'origine de tous les phénomènes atmosphériques (nuages, pluie, foudre), intervient dans de nombreuses légendes en tant qu'arbitre et juge suprême dans la société des hommes et celle des dieux., dispense les biens et les maux (Homère Iliade) mais reste soumis au Destin (Homère Iliade).

                      attributs : le foudre, cadeau des Cyclopes, emblème : l'aigle.

                      Arraché par une ruse maternelle à la voracité de son père, il est nourri en Crète par la chèvre Amalthée et protégé par les danses guerrières des Curètes (Apollodore, Bibliothèque).Il délivre ses frères et soeurs (Apollodore, Bibliothèque) puis triomphe avec leur aide de Cronos et des Titans qu'il enferme dans le Tartare. Il soutient ensuite une dure lutte contre les Cent Bras, les Géants et Typhon, son adversaire le plus redoutable, finalement écrasé sous l'Etna.

                      Ses relations sont très conflictuelles avec Héra, son épouse officielle qui supporte mal ses infidélités continuelles , complote même contre lui (Homère, Iliade) et se retrouve dans une triste posture (Homère, Iliade). Il se métamorphose souvent ( en divers animaux ou même en pluie d'or) pour s'unir à de nombreuses déesses ou mortelles (Ovide, Métamorphoses), ce qui lui assure une très abondante progéniture (Apollodore, Bibliothèque).

                      Comment


                      • #12
                        Le Dieu Râ (Ré)

                        Le grand dieu démiurge d'Héliopolis représente "le dieu soleil" au sens large du terme, personnalisant aussi bien l'astre en tant qu'entité physique que la force divine qui se trouve en lui. Ré est respecté et adoré dans toutes l’Egypte et de nombreuses divinités ne devront leur légitimité solaire qu'en récupérant des fonctions de Ré, ainsi Amon-Ré, Khnoum-Ré ...


                        1) LES REPRÉSENTATIONS DE RÉ

                        La lionne et le taureau sont utilisés pour montrer la puissance, la dangerosité et la fertilité liés à l'astre. Le taureau Mnévis est d'ailleurs l'animal sacré de Ré à Héliopolis.
                        Le faucon Horus (le grand ou l'ancien), dont le nom signifie l'éloigné représentait idéalement le soleil à son apogée.
                        Aton désigne le disque en tant qu'entité physique. Il peut d'ailleurs servir à désigner également la lune. C'est à ce dieu solaire par excellence Circulation de Ré en barque

                        qu'Aménophis IV fera appel lorsqu'il voudra contrebalancer l'influence théologique du clergé d'Amon, et pour d'autres raisons.
                        Les différentes phases de l'existence du soleil ont bien sur été évoquées par les égyptiens.
                        Toute circulation se faisant par le Nil, Ré était imaginé pour décrire son périple comme circulant dans une barque sur un Nil céleste.

                        Khépri, soleil du matin.Tombe de la reine Nefertari

                        a) Le matin :
                        A sa naissance, le soleil (comme le défunt d'ailleurs, lorsqu'on le voit sortir de la montagne de l'Occidentv)est décrit comme un "jeune veau à la bouche de lait". Khépri, représenté comme un scarabée exprime cette idée de naissance. Le coléoptère pousse devant lui une boule de glaise contentant sa nourriture et dans laquelle il déposera ses ½ufs. A l’éclosion, les petits scarabées semblent surgir de cette boule, ce que les égyptiens ont immédiatement associés à l'idée de renaissance.

                        b) A midi :
                        Ré à midi. Tombe de la reine Nefertari

                        L'astre majestueux dans toute sa puissance est représenté par le faucon sous la forme de Ré-Horakhty dont la représentation associe le faucon, le disque solaire et l'Uraeus. C'est aussi le Kamoutef c'est à dire le taureau de sa mère, possesseur de toute sa vigueur génésique.

                        c) Le soir :
                        C'est Atoum. Le démiurge créateur d'Héliopolis dont Ré a récupér
                        é les fonctions peut sembler mal à sa place dans l'image de l'astre vieillissant (il sera même représenté à la basse époque par un vieillard appuyé sur une canne). Les égyptiens qui raisonnaient en terme de cycle éternellement renouvelés, ont voulu amorcer celui de la renaissance en plaçant en fin du cycle précédent un dieu potentiellement jeune et vigoureux.

                        d) Devenir nocturne du soleil :
                        Cet aspect a été essentiellement développé au nouvel empire. Les égyptiens pensaient que la terre était plate et que le soleil disparaissant à l'horizon chaque soir, Ré changeait alors de moyen de transport et montait dans la barque de la nuit qui circulait sur le Nil souterrain.
                        Devenir nocturne de Ré.
                        Tombe de la reine Nefertari


                        Pendant que le monde d'en haut était dans l'obscurité, le dieu parcourait les douzes heures de la nuit dans le monde souterrain (la douat), faisant bénéficier ses habitants de sa lumière et de sa chaleur. Ceux ci retombaient en léthargie lorsque l'astre les quittait.
                        Sethy I.
                        "Osiris se repose en Ré et Ré se repose en Osiris"


                        Dans ce périple Ré est souvent représenté comme un personnage à tête de bélier (Iouf), représentant la fusion du ba de Ré et de celui du dieu des morts Osiris. Cette fusion est théologiquement très importante puisqu'elle peut faire de Ré un dieu funéraire et faire absorber par Osiris des fonctions solaires. On trouve ainsi dans la tombe de Séthy 1er les formules : "Osiris se repose en Ré et Ré se repose en Osiris" . On dit aussi qu'Osiris est "hier" et Ré est "demain".
                        Le voyage nocturne était périlleux, les forces du chaos incarnées par Apophis essayant sans relâche de renverser la barque. Le levée du soleil au matin traduisait le triomphe des forces organisatrices sur le chaos, la victoire de la Maat. Chaque jour est donc pour les égyptiens comme une nouvelle création du monde qui n’est pas retourné au chaos des origines.
                        La science moderne a constaté cette tendance permanente de l'organisé vers l'inorganisé et a baptisé ce phénomène l’entropie...Seul le nom change, mais on n'en sait toujours pas plus sur l'essence du processus.

                        2) RÉ ET LA ROYAUTÉ

                        L'Ancien Empire est la pleine période de gloire politique de Ré, même si son influence reste immense pendant toute la longue durée de l'histoire pharaonique.
                        Le premier roi à incorporer le nom de Ré est Neb-j-ré ("Ré est mon seigneur"), à la deuxième dynastie. Dans la région d'Héliopolis-Memphis, à la 5eme dynastie, les temples solaires à ciel ouvert se multiplient. Ils sont centrés autour d'une forme d'obélisque représentant le tertre primordial: le Benben.
                        Les pyramides représentent le symbole le plus monumental de la puissance solaire.
                        Qu'on imagine qu'à l'origine elles étaient recouvertes de calcaire de Tourah aussi blanc que la neige, visibles à des dizaines de kilomètres. Rayons de soleil pétrifiés, les pyramides sont la représentation la plus spectaculaire de la gloire des rois d'Egypte dont la destinée post-mortem à cette époque est de monter au ciel par leur intermédiaire pour devenir une étoile et accompagner le soleil.
                        A partir de Djedefre (le successeur de Chéops, IVeme dynastie), les rois d'Egypte prennent un nom de "fils de Ré" qui sera inclus dans la titulature royale jusqu'à la fin de l'histoire pharaonique.
                        Sous la VIeme dynastie, Ré a acquis le statut de véritable dieu créateur et les autres dieux créateurs se retrouvent syncrétiquement accolés à lui.

                        3) ATOUM-RE

                        Après avoir pris conscience de son état dans le chaos indifférencié des origines (le Noun), le dieu démiurge Atoum a créé le monde en commençant par la lumière et la chaleur qui dans un second temps seront matérialisés par le disque solaire. Ré est ainsi inséparable d'Atoum, représentant de la dynamique du monde créé.
                        Etant seul, Atoum ne peut que tirer de lui même, par masturbation ou crachat, le premier couple sexué représenté par Shou et Tefnout. Tous deux sont les vecteurs de l'expression matérielle du soleil.

                        Shou représente la lumière et le souffle vital. C'est Shou qui constitue l'espace entre le ciel et la terre dans lequel la vibration lumineuse se manifeste, véritable "éther" véhiculant les rayons solaires. On peut se le représenter en regardant l'espace lumineux que l'on voit se dessiner lorsque des rayons de soleil filtrent à travers des nuages.

                        Tefnout représente un vecteur de la chaleur et non de l'humidité comme il avait été initialement proposé) et également l'orbite céleste de l'astre. Shou est ainsi dénommé "Vie" et le signe hiéroglyphique Ankh est une forme du dieu.
                        Tefnout, véhiculant la partie dangereuse (la chaleur) de l'astre est associé à la puissance ou représenté par le signe Ouas. Elle s'identifie à Maat puisqu'elle est l'ordre cosmique.
                        Ainsi, Shou et Tefnout sont inséparables entre eux et du soleil lui même ce que l'on représente parfois en les montrant sous forme de deux lions entre lesquels se trouve soit le soleil, soit un signe Akhet (qui représente le levé du soleil entre deux collines). Les deux pylônes des temples ont la même signification.

                        Comment


                        • #13
                          Dieu Râ (ré) SUITE

                          4) LES MYTHES EN RAPPORT AVEC RE

                          a) L’½il de Ré :
                          Il donne lieu à de nombreuses interprétations qui nous semblent parfois contradictoires.
                          L'oeil deRé.
                          Tombe d'Imennakht


                          Ainsi, la fille du soleil va aussi personnifier son ½il. Pour régner sur la création et dispenser lumière et chaleur, Ré doit se déplacer : c'est son oeil (qui le représente en totalité) qui assure cette fonction. Après de nombreuses péripéties, racontées différemment dans le « livre de la vache du ciel » ou dans les mythes concernant la déesse lointaine, l'oeil finit par revenir vers son père Ré qui le réintégrera sur son front sous la forme de l'Uraeus.
                          L'oeil solaire fait pendant à l'oeil lunaire d'Horus le jeune (cf). L'un sera ramené, et l'autre soigné par Thot. Les deux yeux finissent par se confondre pour réaliser l'Oudjat (cf).

                          b) Le « livre de la vache divine » :
                          Composition datant du nouvel empire, retrouvé pour la première fois dans la tombe de Sethy 1er. Ré a vieilli, et il est même devenu gâteux ! ... Les hommes, crées par ses larmes selon la théologie héliopolitaine ( jeu de mot Remyt-larmes et Remtj-hommes) se révoltent contre lui et se réfugient dans le désert. Pour les punir, Ré choisit son oeil qui est aussi sa fille.
                          Plusieurs déesses dites "dangereuses" sont susceptibles de personnifier cet ½il : Sekhmet, Hathor, Tefnout, Maat,….
                          Ainsi Ré déclare qu'il va exercer sa puissance (Sekhem) sur les hommes et "c'est ainsi que Sekhmet est advenu". C’est encore une illustration de ces jeux de mots créateurs dont les égyptiens sont si friands.
                          L'oeil-déesse gagne sous forme d'une lionne sauvage le désert et massacre les hommes rebelles. Ré n'arrive plus à arrêter sa fille et craint que toute l'humanité ne périsse si elle revient sous cette forme en Egypte.
                          Et ici il faut se rappeller que la période précédant l'inondation est celle où l'eau manque, celle des canaux est croupie, et les maladies s'abattent donc sur les hommes plus encore que d'habitude, et la mortalité augmente. Mais, comme toujours en Égypte ancienne, si Sekhmet est "vectrice" de maladies, elle est également la déesse capable de les guérir, et la plupart des médecins semblent avoir été prêtres de Sekhmet.

                          Ainsi donc pour calmer les effets désastreux de la colère de la lionne sauvage, on décide d'employer la ruse : une grande quantité de bière fut teintée en rouge par l'ocre d'Eléphantine. On répandit cette liqueur autour de la lionne endormie qui, en se réveillant, la prend pour du sang et en boit jusqu'à l'ivresse. Repue, elle abandonne son projet de tuer tous les hommes.

                          Ce mythe véhicule sous une forme imagée une explication égyptienne d'un phénomène bien réel : l'inondation et ses rapports avec la géographie du pays. Pour l’égyptien, le désert est un lieu du chaos, du désordre et ceux qui y sont réfugiés sont des rebelles à l'ordre cosmique, à la Maat (nomades, tribus bédouines ...).
                          La lionne-oeil représente la chaleur brûlante de l'astre qui se manifeste à son maximum d'effets destructeurs dans le désert, y interdisant la vie. Le rayonnement solaire doit donc être compensé, équilibré par d'autre chose avant d’atteindre l’Egypte: l'inondation. Celle ci survient en plein été au moment ou la chaleur est maximum et elle entre en Egypte par Eléphantine (à partir d'une grotte mythique ou le dieu Khnoum la tient sous sa sandale). Charriant au début des limons ferrugineux, elle a un aspect rougeâtre : comme la lionne arrête son acte de destruction après absorption de la bière rougie, la chaleur potentiellement mortelle du soleil est compensée par la montée des eaux.

                          La lionne ne rentre pas sous sa forme dangereuse en Egypte, elle redevient Hathor la belle dame de l'amour et de la vie. Ainsi ont lieu chaque année à la venue de la crue les fêtes de Hathor ou l'on boit jusqu'à l'ivresse de la bière mais aussi du vin (couleur rouge), faisant d'Hathor la maîtresse de l'ivresse.
                          Hérodote a décrit ces fêtes plus ou moins orgiaques.

                          La déesse possède ainsi, comme toutes les déesses égyptiennes, un double aspect positif et négatif. Ici elle conjugue la force solaire et l'eau.
                          Un rite spécifique dit "S-htp-skhmt" est mis en ½uvre. Littéralement il signifie "rendre Sekhmet apaisée". En fait, il faut comprendre qu'il faut détourner l'agressivité des rayons solaires qui ne doit pas s'exercer en Egypte mais rester limitée au désert ou siègent les ennemis de l'ordre universel.

                          c) Le mythe de la déesse lointaine :
                          Il se rapproche du précédent. Il apparaît à une époque tardive sur les parois des temples de Nubie (notons que c’est le lieu d'ou vient l'inondation pour l'Égyptien).
                          Pour des raisons peu claires, l'oeil du soleil s'est éloigné de lui. Il représente sa force et sa chaleur matérialisés par une des déesses dites dangereuses (Hathor, Sekhmet, Tefnout, Maat, ..). La déesse a gagné sous forme de lionne les régions du sud ou elle exerce librement sa force ravageuse.
                          Ré redoute de la faire revenir malgré son désir car elle représente à la fois sa force agissante, sa distraction (car la déesse est aussi son épouse) mais aussi une menace si elle est incontrôlée.
                          Shou et Thot sont désignés pour ramener la déesse, mission très délicate car la féroce lionne semble peu disposée à revenir.
                          Les deux dieux se métamorphosent en petits singes. Ils s'approchent de la
                          La déesse Bastet.
                          Musée du Louvre.


                          déesse qui veut les dévorer, mais ils réussissent à la convaincre de n'en rien faire, faisant valoir qu'ils pourraient lui être utiles un jour.
                          Quelques temps après, la lionne tombe dans un piège dont les deux singes la délivre. On reconnaît ici l'histoire dont se sont inspirés Esope et La Fontaine pour sa fable "le lion et le rat".
                          Les singes la convainquent alors de revenir en Egypte. Arrivée à éléphantine, comme il n'est pas question de laisser cette lionne déchaînée entrer dans le pays, les singes la poussent dans l'eau de la première cataracte et de lionne elle devient la douce chatte Bastet, déesse du foyer, qui sera fêtée dans toutes les villes d'Egypte. On retrouve ici encore le double visage potentiel d'une déesse.
                          Ce mythe recouvre une réalité géographique : à partir du solstice d'été, le soleil déclinant s'éloigne vers le sud-est puis après le solstice d'hiver il revient vers le sud c'est à dire vers le lieu d'ou arrive l'inondation d'été. Là encore on explique ce qui était inséparable (et à priori contradictoire) : le paroxysme de la force solaire coïncide avec l'inondation.

                          Comment


                          • #14
                            excuse moi Manou encore de dérailler !!!

                            j'ai envie de poster un truc là sauf ke chui larguée.... Bugs parlait de légendes à base véridiks du moins une rélaité alimentant une légende ou bien de mytho tout court ???


                            haouka si on m'éclaircit pour ke je ne sois po hors sujet .....megchi!!!!!

                            Comment


                            • #15
                              posté par BuGs:

                              on a tous entendu parler des choses ki peuvent etre vrai ou pas !! pkoi ne pas consacrer un sujet pour en parler !!
                              posté par bou5agold :

                              j'ai envie de poster un truc là sauf ke chui larguée.... Bugs parlait de légendes à base véridiks du moins une rélaité alimentant une légende ou bien de mytho tout court ???

                              tu peux poster sur un mythe réél ou le contraire ....à toi de choisir

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X