Annonce

Collapse
No announcement yet.

Poèmes de Saroukh...

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Poèmes de Saroukh...

    Bonjour tlm,

    J'ai voulu, pour commencer mon premier sujet avec vous, vous faire partager un sentiment rédigé dans quelques vers, car la poéisie est une de mes grandes passions.




    VIVE LA TUNISIE
    لتحيا تونس الخضراء






    Ton rouge est mon sang,
    mon âme est ton blanc,

    Pour toi je sacrifie ma vie
    en criant:"VIVE la TUNISIE"

    Quinze ans de ma jeunesse
    passées à la plage Radès

    J'ai vu le meilleur et le pire
    et je garde de précieux souvenirs

    Entre la Goulette et Carthage
    je retiens les plus belles images

    Sourire et joie de vivre
    un c½ur complètement ivre

    Un c½ur qui se balade à la Marsa
    Sidi Bou Saïd et puis la Casbah

    Je sens d'ici ton doux jasmin
    et l'odeur de ton Mechmoum

    tu m'enivres tous les matins
    et le soir avec Oum Kalthoum,

    un thé à la menthe et une chicha
    je me sens bey, je me sens pacha

    En tes longues et belles nuits
    j'oublie mes peines et mes ennuis

    Dans un café à Hammam Lif
    Je me fais une joie et un bon kif

    De retrouver les ami(e)s, les cousins,
    et les cousines
    de nous rappeler ces doux refrains
    chantés à la voisine

    Ajemi, Mohammed, Zina et Doursaf
    Hiba, Nada, Houssem et Insaf

    Seyf, Saousan, Arij et Nourhène,
    Chihab, Haithem, Nacim et Radhouène

    Une nuit à Ain Drahem, Tabarka et Bizerte
    Nabeul, Hammamet font partie de la fête

    Manastir, Sousse, El Jem et Kairouan
    Tozeur, Zarzis, Klibia et Zegouan

    Je t'aime "Tounis" je t'aime et encore je t'aime
    Pour toi j'offre ma vie et ce modeste poème

    Gloire à Allah Dieu des terres et des cieux
    Qu'il te protège des jaloux et des envieux !

    Qu'il te sauvegarde pour l'éternité !
    en de bonnes mains et en très bonne santé.





    Saroukh....



    كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

  • #2
    Nous deux...

    Bonjour tlm,

    Je tenais à vous faire partager un poème fait,en duo, avec une personne que j'aime beaucoup et que j'espère, qu'elle se rétablira bientôt inchallah.

    Elle c le mauve et Moi c le belu...bonne lecture aux amateurs de la poésie...

    -------------------------



    Nous deux...


    Avec toi, je ferai languir les souvenirs

    Pour toi, je ferai revivre le meilleur et non le pire

    Avec toi, je ne peux souffrir

    Pour toi, je ferai plier le désir

    Avec moi, tu pourras découvrir

    La joie, le bonheur et le plaisir



    Avec toi, ma vie se résume

    En ces nuits que l’amour assume

    Avec moi, ne pourrait, l’amertume

    Trouver ni chemin, ni coutume

    Pour nous, s’assujettiront nos plumes

    Pour écrire ces vers à mille et une rime :



    Pour toi, mon c½ur et mon corps

    Se libèrent et ne trouvent tort

    A t’aimer jusqu’à la petite mort

    Contre tous les envieux et tous les sorts

    Comme si toute ma vie rien n’a été aussi fort

    Que ces moments fugaces où rien ne s’endort



    Pour toi, de l’amour avec abondance

    Il sera ma foi, ma religion et ma croyance

    Un amour charnel, sans limites, sans insouciances

    Où je te ferai découvrir cette démence

    Qui me possède jusqu’à l’inconscience

    Où je te chérirai sans aucune prudence



    Pour toi, j’abandonne tout mon être

    Entre tes mains et te soumettre

    Mes secrets, mes pensées, peut être

    Qu’un jour l’amour saura renaître

    Tout le temps et même admettre

    Qu’il n’y a que toi et moi pour le connaître



    Avec toi, l’espace temps ne comptera plus

    Bien qu’il ne nous a jamais reconnu

    Vu qu’à notre recherche il a parcouru

    L’infini, l’univers mais il a été déçu

    De ne point trouver nos âmes perdues

    Dans cet amour auquel, il n’a jamais cru



    Avec toi, je résume mes jours,

    Je raccourci mes nuits, et toujours

    Vers toi mon âme trouvera secours

    Comme si le temps ne parcoure

    Ni secondes, ni heures, ni jours

    Et ne connaisse que le chemin de l’amour



    Avec toi, ma vie n’est plus la même

    Tu es devenue mon idylle, mon emblème

    Tu es mes vers, tu es mon être suprême

    Tu es mon âme, tu es mon je t’aime

    Que j’arrose avec mon sang et puis je sème

    Ses fruits interdits, récoltés dans mes poèmes



    Mon ange au ciel, n’est autre que toi

    Veille sur moi, ravive tous les éclats

    Des couleurs de nos vies, leurs joies

    Et je maîtrise, avec toi, ces émois

    Qui nous mènent vers le bonheur et ses voies

    Et nous ramènent ivres, heureux, chaque fois



    La vie nous a comblé de bonheur

    D’un amour honnête, sincère, sans leurre

    Imposant, exigeant, dans toute sa splendeur

    Dans toute son immensité et sa grandeur

    Espérant qu’un jour, il nous fera l’honneur

    De nous être fidèle, chaque seconde, minute et heure



    Avec toi, mes nuits commencent

    Avec moi, tes nuits finissent

    Résonnent en leur sein et subissent

    Nos étreintes, nos baisers et ne frémissent

    Que nos corps enlacés qui ne réussissent

    A trouver ni repos, ni raison, ni justice



    Toi et moi, sans cette raison,

    Fous, emportés par la passion

    Envolant nos âmes vers d’autres horizons

    Toi et moi engloutis par ces frissons

    Où il n’y aura que succession

    De fleurs épanouies en toute saison



    Nous submergent la passion et la tendresse

    Au fil des chuchotements, des promesses,

    Des regards langoureux qui sans cesse

    Nous transportent vers d’autres prouesses

    D’un monde qui ne connaît ni prière ni messe

    Où nous ne sommes assouvis de caresses



    Notre amour, ne connaît point de lois

    Il dompte nos sentiments, nos émois

    Egarés l’un contre l’autre sans voie

    Seulement des crépitements dans nos voix

    Un frisson électrisant nos sens sous les draps

    Et glissant nos corps dans l’abîme de la joie



    Vers toi, j’adore céder et voyager

    Oublier mon âme et me sevrer

    Du temps perdu qui me tenait

    Loin de toi, tous ces moments passés

    A compter sans jamais mesurer

    Les distances qui nous séparaient



    Vers toi, j’ai tracé mon chemin,

    Celui que nous avons dessiné de nos mains

    Avec amour, tendresse et sans chagrin

    J’ai vu en toi mon destin

    Mes jours, mes nuits et mes matins

    Tu resteras à jamais ma bohême, mon refrain



    Sans toi, les hirondelles me quittent

    Par ce froid et je ne résiste

    De penser qu’un jour viendra et m’abrite

    Une chaleur, un rayon qui me sollicite

    Par ce printemps qui te ressuscite

    Dans mon c½ur et à jamais tu persistes



    Dans le sang de mes veines, tu logeras

    Dans mes pensées, mon esprit, tu resteras

    Contre ma poitrine, entre mes bras, tu dormiras

    Mon c½ur et ses sens, tu possèderas

    Bien qu’un jour, je sais que tu partiras

    Alors, ton c½ur, avec moi, tu laisseras



    Toi, moi, l’amour et la musique

    De belles chansons romantiques

    Oum Kalthoum, la divine, l’unique

    Nous a ensorcelé par sa voix magique

    Inspirant un duo de mots et de répliques

    Défiant le temps, l’espace et leur pics :





    « Tu m’as habitué à te regarder

    et mon c½ur te confie ses secrets

    je vois le bonheur de mes yeux

    quand tu me souries

    et je trouve la joie de mon c½ur

    quand tu me saisies

    et si un jour passait sans te voir

    je perdrai alors tout espoir » (awwidti a2yni)







    De la part des poètes inspirés et épris, S+J
    كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

    Comment


    • #3
      Bravo Saroukh pour cet effort
      w nchallah Bon Rétablissement pour ton Coinjoinct

      Comment


      • #4
        Envoyé par MetaL
        Bravo Saroukh pour cet effort
        w nchallah Bon Rétablissement pour ton Coinjoinct
        merci Metal
        كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

        Comment


        • #5
          La nostalgie d'un célibataire....

          Autant rester célibataire.


          Venez que je vous raconte l'histoire
          d'un garçon célibataire
          Il avait, à un moment l'espoir
          de pouvoir changer d'air
          ..................

          Célibataire, j'étais
          d'une fleur à l'autre
          comme l'abeille, je picotais
          à ma santé et à la votre

          Sous une certaine impulsion
          j'ai décidé d'enterrer mon célibat
          je suis allé voir la notion
          du mariage dans ces cas

          Par définition: union légale
          entre un homme et une femme
          j'ai dit: ce n'est pas un drame
          allons chercher "bint el halal"

          Sa connaissance, j'ai fait
          elle me paraissait fille de paix
          En plus, belle et tendre
          je me suis dit:"on va s'entendre"

          sans réfléchir, j'ai pris le chemin
          selon les coutumes et les traditions
          voir ses parents dans leur maison
          pour leur demander sa main

          Jusqu'ici, tout est normal
          vous vous dites:"Mais où est le mal?"
          Attendez, le meilleur est à venir
          vous allez, mes frères mourir de rire.

          Vous savez, ma fille, dis la maman
          beaucoup ont demandé sa main
          évaluez par vous-même le butin
          et soyez le plus offrant, mon enfant,

          Choqué, j'ai cru que j'étais au Souk"
          Entrain d'acheter le mouton de l'"Aid Elmabrouk!"
          Mes esprits, j'ai repris
          et pour elle, j'ai dit:

          "Quelle serait votre offre?"
          IL va falloir que je casse mon coffre,
          c'est au poids ou à la qualité
          Prudence est mère de sûreté!

          Elle me regarde d'un air méchant
          et elle me dis: "Va-t-en"!
          Je ne veux plus te voir
          tu viens de rater ton interrogatoire!

          J'ai regardé la fille et je lui ai dit:
          es-tu d'accord avec ses paroles?
          elle me répond: ce n'est pas mon rôle
          fais ce qu'elle te dit,
          si de moi tu as envie!

          Pourquoi pas, j'ai dit, et je serais ton boys !
          Tu auras un coiffeur célèbre, plus une Rolls Roys
          un mariage dans un hôtel chique
          ou je dépenserai tout mon fric

          Les invités par centaines,
          voir par milliers
          tu seras toi ma reine
          et moi à tes pieds

          De la bouffe à volonté
          pour faire valoir ma bonté
          Et un photographe de première classe
          pour immortaliser ta face

          Mais ma petite, c'est ma ruine
          que tu veux?
          Je crains fort que j'aurai bonne mine
          si tu me brûle à petit feu.

          Allez ma chérie
          je crois que tout est fini
          je rentre à la maison
          je vais me mettre au balcon:
          "Ma chicha, je fumerai
          et mon thé à la menthe, je boirai"

          Autant rester célibataire
          et ne pas subir tout ce calvaire

          "Jiit innaaris bech nithanna
          ekhi elkiit elaazib fi jenna" (1)


          .........

          Ainsi s'achève mon histoire
          mes amis, frères et s½urs
          Je l'offre à certaines mères
          qui tuent, en leurs filles, les espoirs...

          Ce poème, n'est que pure fiction
          inspiré par saroukh le grand
          recevez de moi mes salutations
          et mes respects aussi longtemps.





          Sarouk
          -------------

          (1) j'ai voulu me marier pour me reposer, alors j'ai trouvé que le célibataire était dans un paradis
          كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

          Comment


          • #6
            Les revendications des femmes ....

            Bonjour tlm,

            Comme nos grands-parents, humouristes qu'ils étaient, ils avaient joie de vivre, surtout quand ils font de la poésie en dialecte.

            Je vais partager avec vous un poème que j'ai fait moi-même, un poème humouristique.

            Veuillez le prendre au second degré et il n'est nullement une attaque envers quiconque, c'est le fruit de la pure imagination et inspiration de saroukh. Dieu n'a-t-il pas dit:

            "Et les poètes disent ce qu'ils ne font pas, et dans chaque assemblée ils sont inspirés" (Allah a dit vrai)

            D'ailleurs, il pourrait faire l'objet de critiques, comparé à ce que nous voyons et entendons dans les médias.

            Il peut, et c'est le cas de le dire malheureusement, refléter certaines réalités de certaines femmes de notre quotidien, et ce dans les deux sens bien sûr, mais comme je suis un homme, je ne peux plaisanter sur la gente masculine, du moins pas pour le moment.

            J'espère qu'avec cette petite introduction, vous aurez compris que je ne désire blesser personne ici ou ailleurs, et c'est juste un partage d'humour, alors ouvrez grands vos coeurs, vos poitrines et soyez zen et surtout ne vous sentez pas visé(e)s.

            Rappel: Ames sensibles, s'abstenir


            Commençons:



            Les revendications de certaines femmes



            Non, mais c'est un rêve...
            Une femme qui parle....sans déconner
            Vous la voyez...dans un discours brève?
            Le contraire, ne m'aurait pas étonné

            Un discours qui en dit long
            sans vraiment le dire
            Si, la moitié.... elle le comprend
            Il lui reste... cependant... du chemin à parcourir

            A l'association féminine...un jour
            J'ai assisté à un de leurs discours
            Ecoutez-le, il vaut vachement le détour!

            Voici ce que disait la speakerine:
            -------

            ...Nous... la gente féminine
            Nous sommes très belles et coquines...

            -------
            Oh pardon, j'ai oublié de vous décrire
            la "belle".... speakerine
            Vous allez, mes frères, souffrir
            elle est petite comme une....sardine

            Femme ayant un certain âge
            Dracula, sorti de son sarcophage
            Tu la vois...à l'armée tu t'engages
            sacrifiant ta vie et les belles plages

            Je reviens au discours
            de cette belle, comme un vautour
            .........

            Nous la gente féminine
            Nous sommes très belles et coquines
            (il n'y a plus de surprises pour vous mes frères)

            Nos droits, nous revendiquerons
            et les hommes nous écraserons

            (la salle: OUAIS....OUAIS....OUAIS)

            Faisons valoir notre charme (du moins ce qu'il y'en a)
            Il sera notre unique arme

            Chez le coiffeur, nous irons
            et l'argent de nos hommes, nous dépenserons

            Chirurgie esthétique, nous ferons
            et nos poitrines, nous gonflerons

            La graisse... de nos fesses...nous retirerons
            et la silicone... dans nos lèvres... nous rajouterons

            Le maquillage, sera la solution idéale
            Il sera notre arme fatale

            Nos cils, nous allongerons
            et nos sourcils, nous noircirons

            Nos joues, nous rougirons
            et nos nez, nous réduirons

            Notre peau, nous tirerons
            et nos hanches, nous serrons

            Un pircing, nous ferons
            le nombril, le nez et les mamelons

            Voilà, mes chères consoeurs
            Nous serons les vainqueurs

            (la salle: OUAIS....OUAIS....OUAIS)
            .......

            Une autre, prend la parole
            belle, comme une casserole...

            Femmes, nous sommes
            nous vaincrons les hommes

            Je voudrais rajouter
            ce que ma consoeur aurait oublié...

            De moins en moins, nous ferons l'amour
            et nos hommes, nous enfermerons à double tours

            Plus de tenues légères
            plus de tenues serrées...
            Nous saurons comment faire
            pour pouvoir les attirés:

            -------
            Etonné, je me suis dit:
            voilà deux discours contradictoires
            pourquoi font-elles tous ces tché....tchis
            si elles crient leur victoire?

            Mais soudain, elle reprend
            sur un autre ton...
            .....

            Nous irons chercher, de jeunes hommes
            entre 18 et 30 ans

            Pour nous entretenir la forme
            que nous changerons tous le temps

            (la salle: OUAIS....OUAIS....OUAIS)

            Nous irons, chercher, de beaux garçons
            forts et sensuels...

            Qui nous donneront de bonbons
            pour une jeunesse éternelle...

            Fini le ménage, fini les bibliothèques
            Nous irons en discothèque

            Danser la lambada, la samba
            le tango, le rap et la romba

            (la salle: OUAIS....OUAIS....OUAIS)

            .....

            Croyez-moi, mes frères
            j'ai eu une telle peur
            face à de telles revendications

            J'ai réfléchi un peu
            et j'ai ouvert mes yeux
            pour voir quelle était cette nation?

            Qui, à ma stupéfaction !
            J'ai vu des moches partout
            Je me suis dit: "mais je suis fou"
            Vite... il faut que je me sauve... à la maison

            Je ne vous dis pas mes frères
            s'était pour moi un calvaire
            Encore une chance, que je sois sorti indemne
            et de vous relater les faits dans ce poème

            J'ai quand-même pu conserver mon caleçon
            pour pouvoir rentrer à la maison (hahahahahahahaha)

            Mes frères, voici mon dernier conseil
            et ne soyez pas étonnés
            je vous le dis, sans déconner:

            Méfiez-vous de ces sois-disant "merveilles".............
            Quand elles sont déchaînées! (hahahahahahaha)

            .................

            Sans rancunes, mes chères dames
            Vous savez que je vous aime trop
            Mon poème n'est pas un drame
            Avouez qu'il est fort beau
            .



            A+

            Saroukh....
            كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

            Comment


            • #7
              Le Jour "J"

              LE Jour "J"...
              Mon amour est né...

              Le vent faisait l'amour avec le sable
              en cette nuit là...

              Où je te racontais ces quelques fables !
              histoire de prolonger nos pas....

              Et nous étions seuls, dans ce coin isolé de la plage
              les pieds dans l'eau...

              Assis sur un rocher au milieu du rivage
              Dos contre dos...

              Mon c½ur vibrait au rythme du tien
              peut-être un peu plus fort...

              Je souhaitais que jamais ne viendrait demain
              pour rester contre ton corps...

              J'ai voulu contempler le levé du soleil
              dans la lueur de tes yeux...

              Mais ta beauté, qui n'a d'égale ni pareille
              me poussait à supplier tous les Dieux...

              Pour que ces moments ne disparaissent jamais !
              et que je ressens en moi leurs effets...

              ........

              Jaloux de toi, le soleil s'est enfuit
              et la lune a pris sa place...

              Elle croyait avoir, sur ta beauté, le dessus
              mais elle a fini par implorer ta grâce...

              Les étoiles, éparpillées au-dessus de nous
              comme un conte de fée...

              Et une brise vient caresser tes belles joues
              j'ai oublié qui j'étais...

              Et j'ai glissé mes mains sur tes douces lèvres
              le long de tes cheveux...

              Et j'ai senti en moi une grande fièvre
              me brûler comme un feu...

              "Et nous avions le c½ur en marrée haute
              le c½ur prêt à chanter...

              On se sentait si bien l'un contre l'autre
              qu'on s'est mis à danser..."

              Une ombre se promenait le long des vagues
              celle de toi et moi...

              S'était l'instant de t'offrir une bague...
              pour immortaliser mon émoi...

              Et nous étions transportés vers d'autres mondes
              loin... dans les océans...

              Et nous avions en nous, une sensation profonde
              qui dépassait le temps...

              Je t'ai serré très fort entre mes bras
              et je t'ai embrassé...

              La brume nous servait, en ces moments, de draps
              l'aube apparaissait...

              Je t'aime mon amour, je t'aime, je t'aime...
              je t'aime très fort...

              Pour toi je dédie mes pensées et mes poèmes
              jusqu'à ma mort...




              Saroukh....
              كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

              Comment


              • #8
                sans rancunes ye sarourkh... mes compliments!!!

                merci pour ces 3 minutes de bonheur


                ps j'attends avec impatience tes revendications des hommes....

                Comment


                • #9
                  Envoyé par soumaia
                  sans rancunes ye sarourkh... mes compliments!!!

                  merci pour ces 3 minutes de bonheur


                  ps j'attends avec impatience tes revendications des hommes....
                  ghali wittalib rikhis, nou2dik bech naamil un poème sur les revnedications des hommes..même si je sais que je serais.. hahahahahahaha
                  كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

                  Comment


                  • #10
                    Palestine....

                    PALESTINE

                    Dans le désert, sur cette colline
                    Sous ses étoiles, au clair de la lune
                    Je pense à toi ma chère Palestine
                    Et à ton peuple qui crie famine

                    Palestine:

                    ...Dis-moi ma tendre Palestine
                    As-tu toujours bonne mine?

                    J'ai un frisson, j'ai froid, pourtant c'est le désert
                    Je pense à toi et à ce fouet qui déchire ta chaire...

                    J'entends tes cris, tes gémissements et tes souffrances
                    Tes supplices, tes douleurs et tu as patience

                    Plus d'un demi-siècle,
                    enseveli dans ta mémoire
                    Tu crois toujours au miracle
                    qui réécrira ton histoire !

                    ...Dis-moi, j'ai une question à te poser:
                    Car mon esprit est à son point de rosée,

                    Ne crois-tu pas que ton indépendance
                    Est subordonnée à ta résistance?

                    Tu crois toujours à cette fiction
                    qui ronge ton corps
                    Comme le cancer des poumons
                    ou la paix dans ces accords?

                    Camp David, Oslo et j'en passe
                    Ils ont signé ta mort, sans aucune grâce!

                    Charm Cheik, Taba et bien d'autres
                    n'ont fait de toi qu'une marionnette
                    Jésus et ses douze apôtres
                    ont été trahis pour des miettes?

                    Des concessions, tu en as fait
                    croyant toujours à cette paix

                    Le petit EDDOURA est mort
                    et d'autres ont suivi
                    Et le monde musulman qui dort
                    croyant que tu survis!

                    Je pleure les larmes, non, je pleure le sang,
                    Quand je vois tes édifices souillés et ton peuple mourants !
                    Dis-moi, Palestine: où sont les Arabes, où sont les musulmans?

                    J'ai crié: debout, Palestine se perd... rattraper là,
                    ramener là à son couvent...
                    Personne n'a entendu mon appel, ils l'ont pris pour du blabla
                    Ils étaient sourds, muets et aveugles, pire qu'un agonisant.

                    ...Plongés dans un sommeil profond
                    Chacun d'eux chante pour sa Leïla (1)
                    Ils courent derrière le pognon
                    Et le charme de Paméla

                    Ils m'ont traité de fou, de malade et d'intolérant
                    quand j'ai parlé juste et je t'ai voué tous mes présents !

                    Ils m'ont dit: mais tu ne changeras jamais le monde
                    et le temps se comptera toujours en seconde

                    J'ai répondu: Oui, vous avez raison
                    mais Allah est là et toujours présent
                    à travers les siècles et tous les temps.

                    Ils mont dit: mais Israël a le droit de vivre?
                    J'ai répondu: Bien sûr! mais comment un souffrant
                    Peut-il faire souffrir et demander aux autres de le suivre,
                    Pour assouvir la vengeance révélée au travers les temps?

                    Palestine:

                    Loin de toi, mon c½ur bat la chamade
                    il chavire, il est malade.....

                    Mon amour, pour toi est immense
                    sans limites, sans barrières en toute abondance

                    Je t'aime Palestine, je t'aime de tout mon c½ur
                    Tu es dans mon esprit, tu fais ma joie et mes douleurs

                    Malheureusement, j'ai les mains liés
                    et je ne peux, à cette idée, me résilier

                    Je suis certain, qu'un jour, tu retrouveras ta liberté
                    tu retrouveras ton sourire, ta joie et gaieté

                    Tes enfants qui, pour toi, se sont sacrifiés
                    t'apporteront ta liberté tant rêvée.

                    Qu'Allah, le puissant, te vienne en secours
                    Et étale sur toi sa miséricorde pour toujours.








                    De la part de Saroukh.


                    A+


                    -----------------------

                    (1) proverbe arabe qui voudrait dire: chacun pour soit.


                    كَأَنَّهُمْ حُمُرٌ مُّسْتَنفِرَةٌ......فَرَّتْ مِن قَسْوَرَةٍ

                    Comment


                    • #11
                      bravo et felicitations saroukh! c trés beau

                      Comment


                      • #12
                        en mettant a part mes ereserves sur le sujet que tu traites; J'apprecie enormement tes ecrits Saroukh ...

                        Les gars !!! je crois que nous avons trouve notre nouveau Poete ...

                        Comment


                        • #13
                          pas mal du tout.. on pourra pas dire que c'est pas fluide en tout cas

                          Comment


                          • #14
                            Bravo saroukh; est ce que tu peux faire un petit tour en israel et un petit ropos
                            au centre de tel-aviv.HIHI

                            Comment


                            • #15
                              Vive palestine
                              et merci saroukh

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              Working...
                              X