Annonce

Collapse
No announcement yet.

L’histoire est elle ce qui arrive à l’homme ou ce qui arrive par l’homme ?

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • L’histoire est elle ce qui arrive à l’homme ou ce qui arrive par l’homme ?

    c'est un travail que j'ai fait quand j'étais au lycée en France.

    Personne ne peut nier que les conditions de vie de l’homme ont évolué autrement dit nous ne vivons pas comme le faisaient nos ancêtres et ceci en partie, est grâce à l’intelligence de l’homme, et en une autre partie à cause de sa bêtise. L’homme a eu donc plusieurs moyens de faire et d’agir face à une nature de plus en plus fragile et à ses frères devenus de plus en plus féroces et agressifs. Ce processus continue depuis bien longtemps et a commencé avec les fils d’Adam ou peut être même par ce dernier et notre mère Eve. Mais la question qui se pose aujourd’hui est de savoir si ce qu’on appelle l’histoire est produite par l’homme ou bien un fardeau qui pèse sur lui et qu’il est obligé de subir. La réponse à cette énigme est loin de l’évidence. Pour tenter d’y répondre, nous essayerons de définir l’histoire et nous verrons ensuite la place qu’occupe l’homme face à celle-ci.







    Chaque individu parmi nous humains a une « histoire » c'est-à-dire une certaine expérience requise grâce à ses faits mais aussi aux situations dans lesquelles cet individu s’est retrouvé un de ses jours. Notre histoire est donc l’ensemble de nos faits et situations face au reste du monde. C’est notre manière de voir le monde, percevoir des données, les analyser et ensuite donner l’ordre pour agir et répondre à notre extérieur auquel nous sommes hélas parfois soumis. Cet extérieur nous met dans des situations diverses des fois inconfortables, il nous harcèle quelques fois avec ses questions auxquelles nous avons obligation de trouver des réponses cohérentes et adéquates avec les données de cet extérieur afin d’éviter tout incohérence ou paradoxe. Notre diversité est résultat du fait que nous n’agissons pas de la même manière face à une même situation car heureusement nous n’avons pas les mêmes modes de réflexion, d’analyse et d’action. Il y a aussi un autre facteur qui est à l’origine de nos histoires différentes, il s’agit de nos sentiments qui influent sans aucun doute sur nos décisions.



    Les décisions prises par l’homme et les actes qu’il peut commettre dans leur quasi-totalité le touchent directement, mais ils peuvent toucher aussi bien un groupe de personnes : les décisions d’un parent touchent toute sa famille, celle d’un professeur ses élèves, … celles d’un président tout son peuple ou même d’autre peuple et cela dépend du pays et de l’homme…



    Historiquement parlant, un événement est le résultat de plusieurs conditions réunies qui ont favorisé le déroulement de cet événement. La question donc devient d’évaluer l’importance de l’homme comme condition potentielle seule ou parmi d’autres. Certes l’homme « historique » est responsable de ses actes, autrement dit, la responsabilité d’un dirigeant qui aurait déclaré explicitement une guerre ne peut en aucun cas être niée.



    L’histoire de l’homme est un monde vaste, très vaste qui a commencé avec les premières « lettres » que nos ancêtres ont écrites. C’est donc grâce aux contemporains de chaque époque que nous, « hommes modernes », avons des informations sur cette période de l’histoire. Dans toutes ces époques et périodes plus ou moins connues par l’homme de nos jours, il y a une catégorie d’humains que nous connaissons le plus, ce sont les dirigeants. Ces empereurs, rois, princes, raïs, ou autres de la même caste, ont déclaré des guerres, envahis leurs voisins, « purifie » leurs pays, colonisé des peuples, bombardé des villes, construit des murs, torturé des prisonniers… ils ont aussi signés des paix, sauvé l’humanité, développé l’amitié, cessé l’humilité, crée la fraternité, assurer la liberté, promis l’égalité… c’est tout ce que nous disons de ces hommes et ce n’est pas vrai dans son intégralité. Ces hommes évoqués précédemment ont eu la « chance » de gouverner leurs peuples, ces peuples qui ont travaillé jour et nuit pour améliorer le niveau de leur vie, fait du pain pour manger à leur faim, organisé des révoltes pour avoir de meilleurs « récoltes », rejoint les armées pour sauver leurs contrées… ces peuples ne savaient pas que leur souverain protégé, bien habillé, des fois maquillé et même poudré allait voler leur prospérité. Il devient aux yeux des historiens le responsable de tout le mal et de tout le bien. Ce n’est vraiment pas bien pour ses citoyens.

    la suite tout de suite
    6
    entre 0 et 5
    16,67%
    1
    entre 5 et 10
    0,00%
    0
    entre 10 et 15
    33,33%
    2
    entre 15 et 20
    50,00%
    3

    The poll is expired.


  • #2
    suite

    On ne peut donc pas dire que l’histoire est subie dans sa totalité par l’homme puisque ce dernier dans la plupart du temps sujet de l’histoire et non pas complément. L’homme par lequel l’histoire s’est faite n’est pas celui que l’on croit dans plusieurs cas. C’est l’homme de tous les jours qui n’a aucune connaissance politique qui fait l’histoire. Mais la nature de l’homme qui a probablement besoin d’être gouverné, fait qu’il y a toujours eu « sa majesté » ou « son excellence que Dieu le protège » qui a le courage de prononcé les décisions qui ne sont pas forcément pas les siennes au nom du peuple qui doit obéir gentiment. Puisque nos jours deviendront de l’histoire pour nos descendants on peut les prendre en exemple puisque nous les connaissons sans doute mieux que toute autre époque même si on a toujours besoin d’une distance temporelle pour plus de neutralité. Ce qui se passe de nos jours en Irak par exemple n’a pas été décidé que par le président américain mais bien par d’autres hommes politiques et généraux qui ne se sont jamais montrés aux journalistes. La guerre dans ce pays n’est faite ni par le président ni par ses braves conseillers mais par des hommes et femmes parmi lesquels des étudiants, ces gens comme le reste du monde ne voient pas l’utilité d’une atrocité comme celle qu’ils sont en train de faire. Malgré tout cela, il est certain que les professeurs d’histoire de nos petits enfants diront à ces derniers que Bush a déclaré la guerre à l’Irak et qu’il a même pourchassé l’ancien raïs du pouvoir au nom de la démocratie… pour conclure concernant les guerres on peut dire que l’homme est responsable de toutes ses guerres, révoltes, conflits ou autres violences. Mais ceux qui les déclarent ne sont pas les seuls responsables.



    Heureusement l’histoire de l’homme n’est pas que des conflits. L’art, les sciences, les sports et bien d’autres activités font partie de l’histoire. Concernant ces différents domaines, on ne peut dire que ce sont des hommes qui ont travaillé pour faire évoluer les connaissances humaines. Ces hommes ont sans aucun doute fait notre histoire culturelle. Ils nous ont aidé à comprendre le monde, à expliquer les différents mystères de la nature, à écrire le monde dans différents langages, à dater les différentes découvertes historiques. Les scientifiques et les chercheurs ont aussi rendu notre vie plus facile. Ils ont inventé et découvert diverses méthodes de faire. Ils ont crée plusieurs moyens de transports pour favoriser la mobilité de l’être humains, ils ont aussi aidé l’humanité à mieux protéger la nature, mieux conserver les aliments, mieux gérer le groupe… il est sans doute difficile pour un mathématicien de nos jours de se passer du théorème de Pythagore ou d’ AL Kashi. De même il est inconcevable pour un physicien d’étudier le mouvement des planètes sans penser à Kepler et ses fameuses lois… de la même façon, il est difficile pour un homme « moderne » de ne pas avoir de réfrigérateur.

    L’homme n’est pas responsable dans tout ce qui arrive à l’humanité. Il ne peut donc pas se présenter comme un héros qui veille sur les autres membres de sa tribu, en revanche on ne peut certainement pas l’accuser de tous les malheurs qu’il pourrait confronter. On verra que l’être humain agit et subit.



    Dans l’histoire de l’homme, celui-ci s’est retrouvé face à des situations engendrées par la colère de la nature même si l’homme a toujours cherché des explications à tout ce qui l’entoure. Ces explications ne sont pas toutes convaincantes. L’histoire nous apprend que cette pauvre créature qui est l’homme a été victime de plusieurs catastrophes naturelles dont les origines ne lui étaient pas liées. Au passé, il y eu des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des feux de forêts, des tsunamis, des inondations, ainsi que des maladies qui ont fait des ravages. L’impuissance de l’homme et parfois l’absence de sa volonté ont fait que ses phénomènes continuent de faire de victimes partout dans le monde. Nous devons développer notre solidarité pour faire face à cette nature qui se fâche de temps en temps contre notre espèce fragile. Dans ce cadre, on peut remarquer un progrès partout dans le monde surtout durant le dernier tsunami qui a touché l’Asie du sud-est. La création d’une caisse de solidarité internationale a été proposée aux membres de l’ONU par la Tunisie qui a un organisme du même nom sur l’échelle nationale. Ceci a permis de faire baisser le nombre d’habitations insalubres, d’aider les pauvres et de les protéger.



    Des recherches scientifiques ont montré que le réchauffement de la planète et la pollution multiplient le risque de catastrophes naturelles. Il est donc nécessaire que l’homme nuit le moins possible à la nature pour se protéger et pour assurer la continuité de son espèce.









    On peut donc dire que l’homme a fait son histoire, la nature est intervenue dans cette histoire pour rajouter quelques pages noires au livre de notre passé. Néanmoins, il est sûr que les massacres et les conflits ne font pas partie des phénomènes naturels. Essayons de mieux nous comporter dans ce monde et prions Dieu pour qu’il nous protège de la nature. Il le fera. Sinon nous n’aurons rien perdu.











    désolé pour la grande quantité mais qu'on on aime on compte pas.

    Comment


    • #3
      alors ya pas de courageux pour lire mon texte.

      Comment


      • #4
        Je l'ai lu c'est interessant mais je ne me permettrais pas de le noter car c'est pas mon rôle.

        Comment


        • #5
          je m'excuse felgorba , d'après la lecture de ton ptit chef d'oeuvre , j'ai constaté que ibn khaldoun et son livre el mobtada wal khabar t'appellent pour les visiter une visite assez profonde . Ceci en te remarquant que je te repond par responsabilité historique.

          Comment


          • #6
            je n'ai pas bien compris ta critique. mais il m'est difficile de me procurer ce livre... il faudra attendre d'aller au bled... je ne sais pas de quoi il parle mais c'esst surement interessant.
            merci

            Comment


            • #7
              c'est un livre qui se trouve en france et qui s'intitule de l'histoire des arabes des berberes et des turkman .
              Ce livre est connu par son introduction qui à partir d'elle a déduté la Sociologie dans le monde il faut tout simplement chercher la version française de IBN KHALDOUN.
              a propos de ma réponse c'est pas une critique mais tout simplement une remarque.
              Et merci de l'avoir lire .

              Comment


              • #8
                merci tunysis2005 je le chercherai ce livre.
                je te dirai dès que je le trouve.

                Comment


                • #9
                  j'ai pas lu ton texte en entier mais d' apres ton ''research question'' ...on comprend la problematique... si tu cherches encore a elaborer ton texte je te propose une reference tres interessante:

                  ''on the use and abuse of history for life'' de F. Nietzche

                  deja le titre montre bien que l'histoire tend a etre un produit de l'homme...

                  Comment


                  • #10
                    merci barcha certes niestche est un grand homme mais il ne faut pas se faire des idées à partir de son titre. moi je refuse de subir les reflections des autres il faut etre prêt à tout analyser et interprêter.... je me trompe?
                    Last edited by fel gorba; 24-11-2005, 15h19. Motif: merci

                    Comment


                    • #11
                      salem

                      je ne me suis pas faite des idees rien qu'a travers le titre... mais je l'ai bien lu (pour mon cour de ''history of education'' ya un bout de temps)... sinon je ne te l'aurai pas propose...je ne voudrai pas te faire perdre du temps pour rien ...

                      vue que tu preferes tout analyser et interpreter ( c tres bien )et si ca t'interesse, je pourrais toujours te le filer... je l'ai en format pdf ( c pas tres long... environ 63 pages ) ... de la, si tu veux, on peut le debattre

                      Comment


                      • #12
                        ok j'aimerai bien

                        Comment


                        • #13
                          re

                          voila j'ai heberge le document dans yousendit (merci a celle qui nous a fais connaitre ce site)
                          je te donne le lien... normalement ca doit marcher...tu n'as qu'a telecharger...

                          bonne lecture

                          ps: c'est en anglais...j'espere qu'il n'y a pas d'inconvenients...

                          http://s63.yousendit.com/d.aspx?id=1...L1NVBAL6M17AXG

                          s'il y a un prob dis le moi...

                          Comment


                          • #14
                            salut fel ghorba
                            je me suis permis de t'accorder une note sur ton travail et je te lance pas des fleurs tu la mérite vraiment car tu montres un niveau d'écriture supérieur que celui de certains chercheurs français et je dis bien français.
                            alors bonne continuation et bonne chance et dans l'éspoir de te voir un jour comme un grand écrivain inchallah, tu as le profil ne t'inquiéte pas et fonnnnnnnnnnnce

                            Comment


                            • #15
                              merci cela me touche vraiment
                              pour l'histoire ce travail je l'ai fait en philo et j'ai eu 12 . j'essaye toujours que la meilleure note revienne à un Tunisien... gardons toujours Tounes devant nos yeux nous ne nous égarons jamais inchallah.
                              merci encore une fois waldas.

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X