Annonce

Collapse
No announcement yet.

une oeuvre ; une histoire

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • une oeuvre ; une histoire

    Bonjour

    ce qui m'interesse le plus dans tous ce qui est artistique c'est la personnalité de l'auteur , le moment de sa vie ou il a produit l'oeuvre , le message qu'il veut déliver , la symbolique ...
    car pour moi une peinture par exemple peut faire office d'un journal intime ou le peintre laisse libre cours à ses émotions ;peurs,angoisses.
    chaque oeuvre a une histoire , une ame ;
    je trouverais intéssant que chacun de nous puisse trouver une oeuvre célébre et en raconter l'histoire, la symbolique ...
    Bon je commence avec un truc facile

    autoportrait à l'oreille coupée (van gogh:1853-1890)



    quand van gogh a peint ce tableau , il était dans un délire total .
    il venait lui même de se couper l'oreille suite à une violante dis**** avec le peintre paul gaugin , aprés l'avoir menacer avec le couteau .
    leur dis**** avait éclatée car les deux artistes projetaient de créer une colonie d'aritistes , mais le tempérament difficle des deux peintres a fait que la confrantation ai finie par une dis****.
    Aprés cet incident , van gogh victime d'hallucinations , a été hospitalisé à Arles puis à st rémy de provence , et entre deux crises il put peindre " les blés jaunes au cyprès , champs d'oliviers..."
    il finit par se suicider en 1890,

    alllez à vous

  • #2
    c enigmatique tt ce qui a pu poussé van gogh au suicide, mais je doute que ca soit l'effet des substances qui compose la peinture de cette époque et qui sont trés hallucinogéne et nocif pour tt le systéme nerveux, on peut dire que la cause de sa mort c sont dévouement a la peinture :(

    Comment


    • #3
      René François Ghislain Magritte, peintre du mouvement surréaliste, est né le 21 novembre 1898 à Lessines (Belgique), et mort le 15 août 1967 à Bruxelles.
      René Magritte fréquente dès 1927 le groupe des surréalistes à Paris. De lui on connaît surtout ses étranges perspectives urbaines dont "L'empire des lumières", 1954


      La peinture de Magritte s'interroge sur sa propre nature, et sur l'action du peintre sur l'image. La peinture n'est jamais une représentation d'un objet réel, mais l'action de la pensée du peintre sur cet objet. Magritte réduisait la réalité à une pensée abstraite rendue en des formules que lui dictait son penchant pour le mystère : "je veille, dans la mesure du possible, à ne faire que des peintures qui suscitent le mystère avec la précision et l'enchantement nécessaire à la vie des idées", déclara-t-il.

      Magritte souhaitait liquider tout ce qui était conventionnel. « L'art de la peinture ne peut vraiment se borner qu'à décrire une idée qui montre une certaine ressemblance avec le visible que nous offre le monde. » déclara-t-il.

      Et c'est ce qui frappe en premier lieu en regardant cet oeuvre, on voit à la fois une maison plongée dans l'obscurité de la nuit (réverbère allumé, reflet dans l'eau, lumière des chambres allumées etc.....) alors qu'il fait encore jour quand on regarde le ciel.


      tha9afia siyassia nawawiya ijtima3ia e9tissadia riadhia ....
      Averroes®

      Comment


      • #4
        Envoyé par eagleeye
        c enigmatique tt ce qui a pu poussé van gogh au suicide, mais je doute que ca soit l'effet des substances qui compose la peinture de cette époque et qui sont trés hallucinogéne et nocif pour tt le systéme nerveux, on peut dire que la cause de sa mort c sont dévouement a la peinture :(


        d'accord avec toi

        La vie de van Gogh a été l’une des plus dramatiques de l’histoire de la peinture, son destin était celui une âme tourmentée, d’ailleurs pour vous dire il est naît le même jour de la mort de son frère aîné un an plutôt, ce dernier était mort suite d’une maladie à l’age de 6 semaines.

        La mère du peintre ne l’a pas accepter et a tout de suite rejeter Vincent ;mais heureusement qu’il trouve l’affection et le soutien de son frère Théo , qui sera son confident durant toute sa vie , les 700 lettres qu’il lui écrivit en sont la preuve

        Dés son plus jeune age, Vincent démontre un tempérament lunatique et agité ; sujet à des dépressions,

        Il est évident que l'arrivée de Gauguin à Arles et la célèbre dis**** a joué un rôle important dans l'effondrement psychologique de Van Gogh,

        Interné , c’est à cette période qu’il peint la plupart de ses chef-d’½uvres ; dans l'atmosphère oppressante et mélancolique des vieux murs, le peintre se concentre entièrement sur son soi-même et les forces psychiques qui l'envoûtent

        Elles agissent sur lui dans la mesure où il peut s'en rendre maître dans ses tableaux, Son assiduité au chevalet n'a sans doute jamais été aussi grande que pendant son séjour à Saint-Rémy. Van Gogh est devenu lui-même sa propre légende artistique. ;

        L'artiste et l'homme ne se retrouvent que dans la folie, libérés des petits conflits quotidiens.

        Son suicide a fait taire ses démons , et la reconnaissance du monde ne s’est faite qu’à ce prix .



        Comment


        • #5
          Bonjour

          Je vais vous parler d’un tableau (que j’aime bien ) et qui regorge de symbolique , derrière un portait de jeunes mariés , le sacré (chrétien)y tient une grande place(si les détails cités plus bas ne sont pas assez claires, ce lien permet d'avoir une image plus grande )

          http://bib18.ulb.ac.be/cgi-bin/viewe...&CISOMODE=grid

          le mariage des ARNOLFINI 1434 , par jan van eyck



          - *la chandelle symbolise le regard de Dieu, qui est témoin du mariage des deux personnages : les mains sont jointes, l’épouse a un anneau à l’annulaire gauche, le miroir permet de voir deux témoins et la signature sur le mur fait de ce tableau un certificat de mariage
          - *le cierge unique au lustre symboliserait la présence du Christ ou serait le cierge de sainte Marguerite, invoquée pour une grossesse et un accouchement favorables,
          *le collier de perles de cristal pendu au mur, à côté du miroir, serait signe d'innocence,
          *les fleurs évoquent le printemps, la jeunesse, le début de la vie commune
          *les oranges évoquent le paradis et le péché originel, racheté par la Passion du Christ (scènes autour du miroir au fond de la piece)
          *les vêtements noirs de l’homme symbolisent la volonté et le commandement
          pour la femme, le vert signifie l’espérance (d’une maternité), le bleu la fidélité et le blanc la pureté

          *les fruits sur le rebord de la fenêtre feraient référence au Paradis perdu,
          *le chien lui est symbole de fidélité conjugale,
          - *le fait que les époux soient déchaussés indiquerait le respect pour la chambre nuptiale.
          *l'homme est représenté du côté de la fenêtre, donc de l'extérieur et du monde des affaires; la femme est représentée du côté du lit c'est à dire du foyer familial.

          voili voilou, j'espère que ça vous a intersser comme ça m'a interssais
          au prochain épisode nous parlerons du fameux miroirs au fond de la pièce

          bizzzzzz










          Comment


          • #6
            ya qu'un seul artiste, regardez çà et vous saurez pkoi ;)
            "Ce qui a permit au mal de triompher , c'est l'inaction des gens biens "

            Comment


            • #7
              salut matchoo en effet c une tres jolie photo mais je ne vois pas en quoi c'est une oeuvre...
              qu' est ce que t'appelles un artiste toi en fait ou une oeuvre ?
              Last edited by Symbiose; 04-05-2005, 13h18.

              Comment


              • #8
                Bonjour

                comme promis voila la suite de la symbolique du tableaux "epoux arnolfini" (voir mon dernier post)
                j'adore ce tableau tellement il regorge de choses dont on ne se doute mm pas , et plus je cherche à le comprendre , plus ma fascination grandit ( j'espère que c'ets le cas pour vous aussi )

                mais avant de parler du miroire , voici d'autres choses que symbolise ce tableau

                *Arnolfini tient la main droite de la jeune femme dans sa main gauche, et non dans la droite ainsi qu'il est d'usage. Il s'agit là d'un mariage morganatique, c'est-à-dire un mariage dans lequel l'homme épouse une femme de rang inférieur qui ne pourra prétendre à l'héritage des biens de son mari s'il vient à décéder.
                En revanche, elle recevra au lendemain de ses noces un document (morganegiba) l'assurant de percevoir une somme fixe en cas de décès du conjoint.

                *Derrière le couple, une paire de sandales féminines semble oubliée. Il ne s'agit pas ici d'une négligence, mais d'un autre signe nous certifiant qu'il s'agit bien d'une scène de mariage. Il se réfère à une phrase de l'Ancien Testament :

                Et Dieu dit : N'approche point d'ici ; enlève tes sandales de tes pieds, car l'endroit sur lequel tu te tiens est une terre sainte. (Exode, 3,6.)

                Les deux époux, pieds déchaussés, sont sur la terre sainte et s'administrent mutuellement le sacrement du mariage.

                voici une vue agrandie du miroire au fond de la piece ( voir tableau époux arnolfini)





                A propos du miroir...La pièce est reflétée dans le miroir convexe,
                Dix médaillons le décorent, illustrant des scènes de la Passion du Christ. Dans ce miroir, le reflet de deux personnages. L'un en rouge, l'autre en bleu. Il s'agit sans aucun doute des deux témoins du mariage, convoqués pour attester de la régularité de ce mariage morganatique. L'un de ces deux témoins est peut-être Jan Van Eyck lui-même, qui a écrit sur le mur au-dessus du miroir : Johannes de eyck fuit hic (était là) au lieu de fecit (l'a fait).

                voila pour cette fois

                Comment


                • #9
                  looooooooool c incroyable comment un tableau peut cacher tant d'indices en liaison avec son époque, la religion, la tradition etc...
                  J'ai lu en détail toutes les explications et c époustouflant...
                  Si j'avais vu ce tableau exposé je ne l'aurai jamais regardé avec une telle profondeur, je me serai arrêtée à une vision très superficielle , c clair !

                  Mille merci etpuiskoi et jvous réserve pour tout à l'heure une oeuvre un peu plus contemporaine, de Andy Warhol
                  a+

                  tha9afia siyassia nawawiya ijtima3ia e9tissadia riadhia ....
                  Averroes®

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par Symbiosis
                    salut matchoo en effet c une tres jolie photo mais je ne vois pas en quoi c'est une oeuvre...
                    qu' est ce que t'appelles un artiste toi en fait ou une oeuvre ?
                    Il parle de dieu

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par Tite_NatuRe
                      looooooooool c incroyable comment un tableau peut cacher tant d'indices en liaison avec son époque, la religion, la tradition etc...
                      J'ai lu en détail toutes les explications et c époustouflant...
                      Si j'avais vu ce tableau exposé je ne l'aurai jamais regardé avec une telle profondeur, je me serai arrêtée à une vision très superficielle , c clair !

                      Mille merci etpuiskoi et jvous réserve pour tout à l'heure une oeuvre un peu plus contemporaine, de Andy Warhol
                      a+
                      mais c'est avec plaisir , je suis contente que ça t'ai plut , vraiment et j'attend de voir l'oeuvre que tu nous réserve et qui je suppose est fort interessante
                      bien que le"pop art" ne soit pas trop un de mes domaines de prédiléction , j'espère que tu m'ouvrira une porte et que je le verrais differement
                      a bientot !

                      Comment


                      • #12
                        Ten lizes de Andy Warhol (Pop Art)

                        Voilà il y a une semaine j'ai visualisé un documentaire sur Andy Warhol célèbre pour quelques oeuvres qui ont connu un succès international comme cet oeuvre représentant Marilyn Monroe :



                        ou encore celle-ci (à laquelle je vais m'intéresser plus précisément) :


                        Ten Lizes,
                        Andy Warhol, 1963
                        Huile et laque appliquées en sérigraphie sur toile
                        201 x 564,5

                        Lorsque Warhol réalisera cette toile en 1963, Elizabeth Taylor est à la une des medias. Sa prestation dans le Cléopâtre de Joseph Mankiewicz, dont le tournage sera maintes fois retardé en raison des caprices de l'artiste, sera très contestée. Un critique la jugera trop grasse et trop bien payée.

                        En regardant cette image, A. Warhol nous invite à comparer les traits de l'actrice, avant et après la pneumonie virale qui avait menacé de l'emporter en 1961. Le portrait glamour de 1959 prouve que l'enregistrement photographique a d'ores et déjà immortalisé celle-ci au moment de l'apogée de sa beauté, ce que Warhol, avec cette toile, rappelle à la mémoire du public.

                        Il utilise pour cela le procédé sérigraphique qui consiste à reporter mécaniquement une image sur une toile en la réduisant à ses traits essentiels : dépouillée de ses détails, la forme acquiert une plus grande efficacité visuelle.

                        De plus, la répétition d'un même image est une parabole de la production de masse et une critique de la société de consommation à l'époque où l'oeuvre a été réalisée.

                        Cette technique de sérgraphie issue de l'industrie publicitaire pour laquelle Warhol a travaillé, lui permet d'approcher son idéal d'objectivité, selon lequel la perfection serait la reproduction à l'identique.

                        Pourtant, la multiplication des portraits de "Liz" ne satisfait pas à l'exactitude de la reproduction : aucune image n'est identique à l'autre. Ce qui induit une sorte de dépersonnalisation de l'oeuvre, de laquelle émane une passivité : aucun message n'est exprimé.

                        Enfin, la dégradation de l'image par ce procédé de sérigraphie est très vite remarquée (et provoque même une sorte de vertige) mais A Warhol y voit une "immortalité" de l'image malgré tout...

                        tha9afia siyassia nawawiya ijtima3ia e9tissadia riadhia ....
                        Averroes®

                        Comment


                        • #13
                          Je suis vraiment en admiration devant un sujet aussi interressant et accompagne de temps de reference .... c est un tres bon topics...

                          J essayerais pour ma part d apporter une petite touche personnel.

                          Je vous parlerais de l art de l islam au musee du louvre a Paris _huitième département, consacré aux Arts de l'Islam _ ( je n oserais pas vous conseillez d y aller etant donne que cela est une chose evidente pour les personnes habitants dans cette region )

                          Signée par Yunus Ibn al-Husayn al-Asturlabi

                          Plus connue sous le nom de Sphère céleste , a ete utiliser plusieurs fois dans des reprises historiques...
                          Iran, Isfahan



                          Une sphère céleste est un modèle tridimensionnel de l'univers.
                          Les coordonnées célestes sont matérialisées par la sphère de métal même sur laquelle sont figurées les 48 constellations décrites par Ptolémée dont l'iconographie est orientalisée par maints détails mais reste parfaitement identifiable.

                          • Les coordonnées terrestres sont présentes sous la forme : d'un cercle d'horizon -ici de remplacement-
                          • un cercle de méridien désormais perdu.
                          • Chacune des constellations est accompagnée de son nom gravé en arabe, et à l'intérieur chacune des étoiles, indiquée par un rond d'argent, porte un numéro d'ordre renvoyant à celui des catalogue d'étoiles.
                          Ainsi la qualité de la gravure fait de ce globe à la fois un remarquable instrument scientifique et un chef-d'oeuvre.

                          N´oubliez pas les messages de profils : ici
                          Les annonces du Forum et le Règlement : par ici ;)
                          Vos amis sont toujours là pour vous: Google, man, how to, RTFM mais aussi FAQ et Recherche

                          Comment


                          • #14
                            Envoyé par Tite_NatuRe
                            Voilà il y a une semaine j'ai visualisé un documentaire sur Andy Warhol célèbre pour quelques oeuvres qui ont connu un succès international comme cet oeuvre représentant Marilyn Monroe :








                            ou encore celle-ci (à laquelle je vais m'intéresser plus précisément) :






                            Ten Lizes,
                            Andy Warhol, 1963
                            Huile et laque appliquées en sérigraphie sur toile
                            201 x 564,5




                            Merci pour cette oeuvre tit nature , bizzarement je suis allée sur de sites qui parlent de warhol , ça commence à venir , peut être que la prochaine fois c'est moi qui vais vous parler d'une oeuvre "pop"

                            Envoyé par Z!ed
                            essayerais pour ma part d apporter une petite touche personnel.

                            Je vous parlerais de l art de l islam au musee du louvre a Paris _huitième département, consacré aux Arts de l'Islam _ ( je n oserais pas vous conseillez d y aller etant donne que cela est une chose evidente pour les personnes habitants dans cette region )
                            , j'ai vraiement aimer ta participation, et j'ai vraiemnt hate de connaitre de nouvelles choses sur l'art de l'islam





                            Comment


                            • #15
                              bon bein , je vais encore vous parler de peinture ( j'adore , c'est plus fort que moi )






                              Ophelia" Présenté par Sir Henry Tate 1894




                              Huile sur toile 76,2 x 111,8 cm




                              Tate Gallery





                              Le tableau représente la tragique héroïne de Shakespeare, le suicide et la folie d'Ophélie ,à la suite du meurtre de son père par hamlet . L'image est saisissante de vérité, le saule qui traverse le ruisseau semble se pencher sur le visage dont l'expression oscille entre l'inconscience et la mort. Millais fit poser son modèle Elisabeth Siddal, dans une baignoire remplie d'eau tiède dans son atelier. Le décor fut peint au bord d'une rivière du Surrey, pendant des mois. La végétation est reproduite avec une exactitude surprenante, certaines plantes et fleurs ont une signification symbolique

                              Coquelicots=mort
                              Pâquerettes=innocence
                              Roses = jeunesse
                              Violettes=fidélité et mort précoce
                              Pensées=amour illusoire

                              voila pour cette fois , bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

                              Comment

                              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

                              Ads sous Menu

                              Collapse

                              Tendances

                              Collapse

                              There are no results that meet this criteria.

                              Working...
                              X