Annonce

Collapse
No announcement yet.

Comment arrivez-vous à gérer?

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Comment arrivez-vous à gérer?

    La solitude : pour vous tout va bien lorsque les autres vont bien

    L'échec : le travail et l'action sont les moteurs de votre vie

    L'envahissement : distant avec les autres, vous êtes plutôt à l'aise dans le rôle de celui qui regarde et écoute

    La trahison : vous avez avant tout besoin de sécurité et de confiance

    La faiblesse : pour vous il faut être juste et protéger les plus faibles

    Le conflit : vous êtes à la recherche de paix autant intérieur qu'extérieur


    J'aimerais avoir une réponse à ces questions :

    Comment, dans votre vie, arrivez vous a être toujours positif ? Et si vous ne l'êtes pas comment gerez-vous vos états d'âme?

    Quel difficulté se présente le plus souvent dans votre vie quotidienne ?
    12

  • #2
    La solitude : pour vous tout va bien lorsque les autres vont bien.

    Question de caractère tout simplement. Le fait de faire abstraction de soi et de se placer au niveau des autres pour tenter de les percevoir, de les comprendre, de tenter d’apporter une réponse à leurs questions existentielles est pour moi essentielle. Ceci implique un investissement qui ne doit pas se traduire dans le temps mais par une obligation de résultat. Et c’est seulement si je parviens à obtenir le résultat escompté que je trouve enfin ma satisfaction.

    L’échec : le travail et l’action sont les moteurs de votre vie.

    M’aurais-tu si bien deviné Halouma ? Il est exact que j’adore ma profession. Déjà qu’elle se transmet de père en fils dans la famille, puisque c’est mon propre père qui m’en a donné le goût. Et je m’efforce de l’accomplir du mieux que je le peux, ne ménageant jamais mes efforts si je puis rendre un service particulier à certains.

    Un échec, il est vrai que je l’ai connu au niveau de mon ultime postulation, celle qui m’aurait placé au niveau de la direction de mon bureau. La politique n’était pas au rendez-vous. Mais j’ai surmonté cet échec en me disant que ces fonctions dirigeantes, et les responsabilités qu’elles impliquent, m’auraient rendu moins disponible pour ce qui prévaut chez moi : l’assistance que je dois aux particuliers qui me consultent.

    L’envahissement : distant avec les autres, vous êtes plutôt à l’aise dans le rôle de celui qui regarde et écoute.

    Lorsque je fréquentais l’enseignement inférieur, il est exact que je présentais ce profil. Une raison à cela : ma timidité. Je dois à mon excellent professeur de français de m’avoir sorti de cet enfermement. Ayant définitivement vaincu cette timidité, j’ai commencé à prendre une part plus active aux conversations, à faire valoir mes idées, à être attentifs aux répliques en vue de favoriser un vrai dialogue. Et dès l’âge de 24 ans, j’ai commencé à donner des conférences.

    Ceci me vaut d’être partout à l’aise en société, d’aborder tous les sujets avec une égale aisance, et s’il m’arrive de ne pas toujours tout comprendre, de demander les éclaircissements nécessaires à la poursuite de la conversation.

    La trahison : vous avez avant tout besoin de sécurité et de confiance

    Oui, j’ai parfois été trahi dans ma légitime confiance mais cela ne m’a jamais servi de leçon. Je continue à l’accorder sans compter, car je demeure confiant. Tous les individus ne peuvent appartenir à cette catégorie, celle qui consisterait tout d’abord à la capter pour ensuite la trahir. Je continue à croire qu’en chacun existe un côté positif, jusqu’à preuve du contraire.

    La faiblesse : pour vous, il faut être juste et protéger les plus faibles.

    Voici bien mon quotidien. Même à l’égard du magistrat que j’assiste, et à travers certaines décisions qu’il a prises, j’ai déjà affiché un sentiment de révolte, surtout lorsque sa décision me semblait injuste.

    A fortiori en dehors de l’exercice de ma profession. Si la fonction me confère certains pouvoirs, je les ai toujours réservés dans le privé aux plus faibles, ceux qui m’ont pas toujours précisément les moyens d’assurer valablement leur défense, faute de moyens. Cette notion, je l’ai heureusement acquise très tôt, et j’en remercie toujours le scoutisme de m'avoir enseigné la signification première du mot « servir ».

    Que dire alors lorsque je me trouve en présence d’une amie, d’un ami. Alors là je me dépense sans compter : seul le résultat compte.

    Le conflit : vous êtes à la recherche de paix autant extérieure qu’extérieure.

    Bien sûr. J’apprécie être en paix avec tout le monde. Mais il est bien évident que j’ai conscience de prendre un risque chaque fois que je prends position, notamment dans un conflit. On ne peut pas toujours concilier deux contradicteurs : un sera toujours de bonne volonté, l’autre de mauvaise foi. Et pourtant, nombre de petits litiges pourraient trouver si facilement une solution rapide et définitive s’il existait une commune volonté dès le départ de mettre chacun un peu « d’eau dans son vin ».

    Comment suis-je toujours positif ? Tout simplement en arrivant à relativiser les choses. Une exception cependant : la perte d’un ami. C’est que je ne parviendrai à assumer que très difficilement.

    La difficulté que je rencontre le plus souvent dans ma vie quotidienne ? Arriver à gérer mon temps en fonction des responsabilités que j’accepte et que je tiens à assumer jusqu’au bout.

    Comment


    • #3
      Envoyé par HALOUMA
      La solitude : pour vous tout va bien lorsque les autres vont bien

      L'échec : le travail et l'action sont les moteurs de votre vie

      L'envahissement : distant avec les autres, vous êtes plutôt à l'aise dans le rôle de celui qui regarde et écoute

      La trahison : vous avez avant tout besoin de sécurité et de confiance

      La faiblesse : pour vous il faut être juste et protéger les plus faibles

      Le conflit : vous êtes à la recherche de paix autant intérieur qu'extérieur


      J'aimerais avoir une réponse à ces questions :

      Comment, dans votre vie, arrivez vous a être toujours positif ? Et si vous ne l'êtes pas comment gerez-vous vos états d'âme?

      Quel difficulté se présente le plus souvent dans votre vie quotidienne ?


      Inflexion poitive : Tu te regardes dans le miroir sourire pendant une bonne dizaine de minutes et tu retrouves la joie de vivre... Aucun produit, aucun remontant, aucune personne, seulement toi et la force de ton esprit.

      Comment


      • #4
        Merci jacques pour ta réponse quand à toi Crip peux-tu m'en dire plus s'il te plait comment doit on faire ?

        Comment


        • #5
          je gere pas jessaye de gerer!!! je parle je vide mon sac a mon tonton adoré comdab3105 c est grace a lui que jy arrive et a mon chere crip!!!! pour le reste et bien je me confi a la mer !! sa me calme ; je pleure et apres je em retrouve dans mon etat normal!!

          Comment


          • #6
            Envoyé par HALOUMA


            J'aimerais avoir une réponse à ces questions :

            Comment, dans votre vie, arrivez vous a être toujours positif ? Et si vous ne l'êtes pas comment gerez-vous vos états d'âme?

            Quel difficulté se présente le plus souvent dans votre vie quotidienne ?
            moi aussi "j'essaye" de gérer, je me dis en permanence que il y'a pire que moi... ce qui est plus que vrai d'ailleurs...c'est ma façon de positiver, mais ça ne marche pas toujours, il y a des jours avec et des jours sans.

            ps: la 2eme question je passe....

            Comment


            • #7
              Envoyé par HALOUMA
              J'aimerais avoir une réponse à ces questions :

              Comment, dans votre vie, arrivez vous a être toujours positif ? Et si vous ne l'êtes pas comment gerez-vous vos états d'âme?

              Quel difficulté se présente le plus souvent dans votre vie quotidienne ?
              Je gère très mal la solitude, ca me pèse beaucoup ... parfois le dernier recours c'est la bière :D !!!
              Cependant je gère beaucoup mieux le stress du boulot et de la vie. pour le travail je me suis imposé la règle suivante :
              - jamais le travail ne prendra le dessus sur ma vie il aura la place qu'il mérite pas plus (et pas moins aussi). Donc dès que je dépasse la porte du boulot j'y pense plus (et je pense à la solitude lool). Et donc même les echecs ça s'oublie

              l'envahissement je sais pas !!
              * la trahison c la pire chose qui puisse m'arriver, d'ailleur un de mes plus grands défauts c'est je n'ai confience en personne (je me méfie de mon ombre) et parfois ca envénime mes relations !
              * Je protège pas les plus faibles ... d'ailleurs il n'y a pas de faibles et forts
              * je ne cherche que la paix intérieure, l'exterieur el 9lab ouel 5***.

              Comment

              widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

              Ads sous Menu

              Collapse

              Tendances

              Collapse

              There are no results that meet this criteria.

              Working...
              X