Annonce

Collapse
No announcement yet.

Le Diabète

Collapse
X
 
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • sydney/australia
    replied
    Le Diabete Faite Attention

    complications du diabète

    Un taux de sucre dans le sang proche de la normale est le meilleur critère de l'efficacité du traitement de la maladie diabétique et le meilleur moyen d'éviter les complications à long terme.
    et ce, quel que soit le traitement : diététique seule, diététique et insuline ou diététique et médicaments antidiabétiques oraux.
    On sait en effet que le diabétique soumis à un taux élevé de sucre dans le sang est exposé à " encrasser " ses vaisseaux : les gros, comme les artères du cœur, des membres inférieurs ou du cerveau, et les petits qui irriguent l'œil et le rein. Ces complications que l'on nomme respectivement, cardiopathie, artérite, rétinopathie et néphropathie, peuvent donc être évitées ou retardées par un bon contrôle du taux de sucre dans le sang.
    Le suivi du contrôle glycémique du diabète repose sur l'auto-surveillance glycémique, pluriquotidienne chez le diabétique de type 1, et sur le dosage de l'hémoglobine glyquée effectué tous les 3 à 4 mois dans les deux formes, diabètes de type 1 et de type 2.
    Mais le suivi comporte également l'évitement des autres facteurs de risque vasculaires, bien identifiés et dangereux pour tout le monde. Ainsi, comme le recommande l'ANAES* qui fait autorité en la matière, toutes les mesures visant à l'arrêt de la consommation de tabac doivent être mise en œuvre. La pression artérielle doit être vérifiée à chaque consultation sachant que la définition de l'hypertension artérielle est la même chez les diabétiques que chez les non-diabétiques (TA supérieure à 140 mmHg/90 mmHg). Un bilan lipidique qui dose le taux sanguin de cholestérol total, bon cholestérol (HDL), mauvais cholestérol (LDL) et triglycérides, est recommandé une fois par an.
    Le diabète est l'une des principales causes de cécité, ce qui rend indispensable le diagnostic de l'atteinte des yeux : une consultation ophtalmologique est donc nécessaire annuellement. Elle comprend la mesure de l'acuité visuelle, la mesure de la pression intraoculaire et l'examen du fond d'œil. Si le contrôle de la glycémie et de la pression artérielle permettent de prévenir les complications micro-vasculaires du rein, c'est-à-dire le risque de néphropathie, il est néanmoins préférable de doser une fois par an la créatinémie et de rechercher par une bandelette urinaire standard une protéinémie. Chaque année, les pieds doivent être examinés par le médecin généraliste ou le spécialiste dans l'objectif de rechercher un trouble de la sensitivité du pied, perception du froid, du chaud et de la douleur. Le diabétique lui-même peut d'ailleurs examiner régulièrement ses pieds.
    Au total, certains examens de surveillance doivent avoir lieu plusieurs fois au cours de l'année, d'autres une seule fois par an. Mais on sait de façon certaine que la surveillance régulière de tous ces paramètres permet de retarder, voire d'éviter, les complications macro et micro-vasculaires, et de vivre normalement - ou presque - avec le diabète.

    Leave a comment:


  • nombre pi
    replied
    Autres diabètes

    Merci sydney/australia pour ton poste, je le trouve très intéressant mais dans ceci tu ne parle que du diabète sucré.
    Il existe en fait d'autres types de diabète :
    * Le diabète néphrogénique connu surtout sous le nom de diabète insipide qui se manifeste par une polyurie ou abondance des urines non sucrées.
    * Le diabète rénal qui se traduit par une élimination du sucre dans les urines (urine sucrée) mais la glycémie (taux du sucre dans le sang) est normal.
    * Pendant la grossesse, surtout à partir du 3ème mois, les femmes peuvent parfois être atteintes de diabète gestationnel. II est dû à une résistance â l'action de l'insuline et disparaît après l'accouchement.

    Leave a comment:


  • sydney/australia
    started a topic Le Diabète

    Le Diabète

    Qu'est-ce que le diabète? Le diabète est une maladie chronique incurable causée par une carence ou un défaut d'utilisation de l'insuline entraînant un excès de sucre dans le sang. Produite par le pancréas, l’insuline est une hormone qui permet au glucose (sucre) contenu dans les aliments d'être utilisé par les cellules du corps humain. Les cellules disposent de toute l'énergie dont elles ont besoin pour fonctionner.

    Si l'insuline est insuffisante ou si elle ne remplit pas son rôle adéquatement, comme c'est le cas dans le diabète, le glucose (sucre) ne peut pas servir de carburant aux cellules. Il s'accumule alors dans le sang et est ensuite déversé dans l'urine. À la longue, l’hyperglycémie provoquée par la présence excessive de glucose dans le sang entraîne certaines complications, notamment au niveau des yeux, des reins, des nerfs, du cœur et des vaisseaux sanguins.

    À ce jour, la cause réelle du diabète demeure inconnue. Nous savons toutefois que certains facteurs peuvent influencer l'apparition du diabète : hérédité, l'obésité, la grossesse, certains virus ou certains médicaments, etc.

    Combien y a-t-il de personnes diabétiques au Québec? On estime à près de 500 000, le nombre de personnes diabétiques au Québec. Parmi ce nombre, environ 200 000 personnes ignorent leur état. L'Organisation mondiale de la santé prévoit que le nombre de personnes diabétiques doublera d'ici l'an 2025, faisant du diabète la nouvelle épidémie.

    Les coûts Le nombre grandissant de cas entraîne de lourdes conséquences pour la société, surtout si on considère que 30 % des personnes diabétiques contracteront des complications débilitantes, voire même mortelles. Le diabète est une des principales cause de cécité, d'amputations non-traumatiques, d'insuffisance rénale et un facteur important de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.

    Le fardeau économique et social du diabète est énorme. Il est estimé à près de 2 milliards de dollars par année, en coûts directs et indirects à l’ensemble de la société québécoise.

    Les types de diabète Il existe 2 types principaux de diabète : le type 1 et le type 2. Parfois, le diabète se développe pendant la grossesse et on l'appelle alors diabète gestationnel.

    Le diabète de type 1 Le diabète de type 1 se manifeste à l'enfance, à l'adolescence et chez les jeunes adultes. Il se caractérise par l'absence totale de la production d'insuline. Les personnes diabétiques de type 1 dépendent d'injections quotidiennes d'insuline pour vivre. Il est présentement impossible de prévenir ce type de diabète. Les recherches s'effectuent principalement vers la compréhension des mécanismes détruisant les cellules responsables de la production d'insuline.

    Le diabète de type 2 Le diabète de type 2 se manifeste beaucoup plus tard dans la vie, généralement vers l'âge de 40 ans. La très grande majorité des personnes atteintes de diabète ont ce type de diabète, environ 90 % des cas. Depuis quelques années, on remarque que ce diabète apparaît plus tôt et chez certaines populations à risque, il peut apparaître dès l'enfance.

    Nous savons que les peuples autochtones, les hispanophones d'Amérique, les asiatiques et les populations d'origine africaine semblent développer la maladie plus que les autres. Une prédisposition génétique, un surplus de poids et le manque d'activité physique contribuent à l'apparition d'un diabète de type 2. Cependant, certaines études tendent à démontrer qu’une alimentation riche en gras pourrait aussi être un facteur de risque.

    Le diabète de type 2 est le type le plus sournois. Les symptômes peuvent être minimes et passer inaperçus pendant plusieurs années. Malheureusement, quand il est diagnostiqué, le mal est fait.

    En apportant des corrections importantes à nos habitudes de vie, il est possible de retarder l'apparition de la maladie et aussi d'en diminuer l'impact.

    Le diabète de grossesse Le diabète de grossesse se manifeste pendant la grossesse, généralement vers la fin du 2e et au 3e trimestre. Il est aussi connu sous le nom de diabète gestationnel. Dans 90 % des cas, il disparaîtra après l'accouchement.

    On retrouve un diabète gestationnel dans 2 à 4 % des grossesses. Il affecte à la fois le bébé et la mère. L'enfant risque d'être plus gros que la normale. Chez la mère, la présence du diabète accroît les risques d'infections, augmente le niveau de fatigue et peut causer des complications lors de l'accouchement.

    Le diabète de grossesse se traite et se contrôle par une saine alimentation, et l'adoption d'une bonne hygiène de vie. Si, malgré ces changements, le diabète n'est pas bien contrôlé, l'utilisation d'insuline deviendra nécessaire car l’emploi d’anti-diabétiques oraux est contre-indiqué lors d’une grossesse.

    Les symptômes Les symptômes du diabète ne se présentent pas tous de la même manière et avec la même intensité. Qu'il s'agisse du type 1, du type 2 ou du diabète de grossesse, une consultation avec le médecin s’impose. Les symptômes sont :

    •fatigue, somnolence•augmentation du volume des urines•soif intense•faim exagérée•amaigrissement•vision embrouillée•cicatrisation lente•infection des organes génitaux•picotements aux doigts ou aux pieds•changement de caractèreIl est à noter que, parfois, les symptômes ne sont pas apparents. Le diabète est une maladie grave. Il peut avoir un impact considérable sur la qualité de vie des personnes qui vivent avec cette maladie.








widgetinstance 176 (Discussions similaires) skipped due to lack of content & hide_module_if_empty option.

Ads sous Menu

Collapse

Tendances

Collapse

There are no results that meet this criteria.

Working...
X